Clap de fin pour le projet “Parole aux jeunes”

 

Le 31 décembre 2023 a pris fin le projet « Parole aux jeunes » (PAJ), mis en œuvre depuis 2021 par le Bureau international des droits des enfants (le Bureau) et ses partenaires. Pendant deux ans, plus de 70 adolescent.e.s de Montréal et de la rive-nord se sont mobilisés pour s’interroger, renforcer leurs compétences et s’outiller, afin de démontrer l’importance d’écouter la parole des jeunes et de prendre en compte leurs perspectives dans les décisions qui les concernent. 

Tout part d’un constat en 2021 : la hausse significative au Québec des signalements et des cas d’exploitation sexuelle et de sextorsion en ligne, exacerbée par la pandémie et l’avènement de l’ère du tout à l’écran. Une approche phare du Bureau étant de reconnaître que le renforcement des systèmes de protection et de justice ne peut se faire sans la participation significative des enfants à ces processus, le Bureau a alors décidé d’impulser le projet « Parole aux jeunes ». 

En s’appuyant sur cinq partenaires travaillant directement avec les adolescentes et les adolescents, le projet a impliqué 70 jeunes, âgés de 14 et 17 ans, en les réunissant au sein d’un espace significatif et sécuritaire de participation et de renforcement de compétences, leur permettant d’acquérir la confiance et les outils pour affiner leur pensée critique, exprimer leur opinion et ensuite dialoguer avec les adultes. 

Après une année passée à échanger, débattre et discuter autour du rôle et de la place des jeunes au sein de la société, les jeunes impliqués dans le projet se sont lancés à l’été 2022 dans une collecte d’informations auprès de leurs amis et de leur famille, pour connaître leur point de vue sur des thématiques ciblées, comme par exemple l’influence des réseaux sociaux sur les jeunes, les relations interpersonnelles (incluant les relations de couple, d’amitié, de pouvoir, de confiance, etc.) et le consentement sexuel. Ce travail et cet engagement se sont concrétisés par la formulation de recommandations pour que les outils, les moyens de prévention et les campagnes de sensibilisation qui leur sont destinés soient plus efficaces et reflètent davantage leurs réalités. 

Les jeunes produisent et diffusent leurs recommandations 

Les recommandations ont été présentées par une quarantaine de jeunes du projet, lors d’une soirée événement le 11 mai 2023, où plus de 80 personnes se sont rassemblées pour découvrir leurs propositions. Ils et elles ont exposé des idées concrètes pour améliorer les outils de prévention et de sensibilisation, reflétant ainsi leurs besoins et réalités, notamment en matière de prévention contre l’exploitation sexuelle en ligne.

Destinées aux acteurs clés ainsi qu’aux décideuses et aux décideurs politiques de la province, ces recommandations se veulent la base d’une réflexion plus approfondie sur le rôle des jeunes et des enfants dans les processus et les questions qui les concernent, ainsi que sur la nécessité de les impliquer davantage. L’événement et les recommandations ont attiré l’attention du Devoir et de Radio-Canada, qui leur ont consacré des sujets.

Découvrez les recommandations du projet «Parole aux jeunes»

Les jeunes s’impliquent dans les décisions qui les concernent 

Dans les derniers jours de l’été 2023, les jeunes du projet «Parole aux jeunes» se sont réunis lors d’un Chalet d’été pour réfléchir sur une stratégie de plaidoyer visant à s’adresser aux décideur.euse.s et à promouvoir des changements effectifs sur les décisions qui les concernent ! Un moment enrichissant de collaboration avec des jeunes, acteurs du respect et de la réalisation de leurs droits. Les participant.e.s ont eu l’occasion d’approfondir leur réflexion et de la partager lors d’un tournage qui a été réalisé pendant ces deux jours.

À la suite de leur séjour et en guise d’événement de clôture, les jeunes ont décidé d’orchestrer une table ronde sur la participation. Cet événement a eu lieu le jeudi 7 décembre 2023 à Montréal. Un moment privilégié où des esprits créatifs, des décideur.euse.s de la Ville de Montréal et des jeunes se sont réuni.e.s pour échanger autour de leurs visions. Ensemble, elles et ils ont non seulement partagé la diversité de leurs perspectives, mais ont également jeté les bases d’un plaidoyer pour mieux intégrer la participation des jeunes dans les décisions qui les concernent. 

En parallèle, les jeunes se sont engagés activement dans la recherche de données, d’outils de sensibilisation et des politiques publiques actuelles relatives à la participation des enfants. Ils ont rédigé une lettre destinée au Ministre de la Jeunesse, Monsieur Mathieu Lacombe. Cette lettre visait à informer le ministre des besoins actuels des jeunes en matière d’accès à des espaces où ils peuvent agir positivement sur les questions qui les concernent. De plus, elle invite à un dialogue constructif entre jeunes et adultes, en vue de développer des stratégies et un plan d’action permettant ainsi de valoriser la voix des jeunes. 

Un documentaire pour explorer les coulisses du projet 

Tout au long des activités du projet, des images et des témoignages ont été recueillis pour documenter le processus et en démontrer la valeur ajoutée à d’autres jeunes, aux décideur.euse.s et aux acteurs de changement. 

Un projet collaboratif et participatif 

Ce projet n’aurait pas été possible sans l’engagement et le travail participatif de nombreuses parties prenantes avec, en premier lieu, les jeunes qui se sont engagés et qui ont porté le projet tout au long de ces deux années, ainsi que les organismes partenaires : Externat Sacré-Cœur, école secondaire des Patriotes, Collège Notre-Dame, Motivation-Jeunesse 16-18 Inc., et la Maison des Jeunes Magi de Mercier-Ouest. L’appui financier du ministère de la Justice du Québec et de la Ville de Montréal a aussi rendu possible cette initiative. 

Le comité de suivi et le comité aviseur du projet ont aussi joué un rôle majeur dans sa réussite. L’évolution des approches et des perceptions des adultes est un élément fondamental pour générer des changements en matière de prise en compte de la parole des enfants. C’est la raison pour laquelle le projet a aussi compté sur l’accompagnement de ces comités. Le comité de suivi a permis au projet de se réajuster en fonction des avancées des groupes et des défis rencontrés. Le comité aviseur, composé de député.e.s, représentant.e.s des ministères de la Sécurité publique, de l’Éducation, du Secrétariat à la condition féminine, du Service de police de la Ville de Montréal et de représentant.e.s de plusieurs organisations œuvrant pour la prévention et la lutte contre l’exploitation sexuelle, a permis de consolider le projet à partir des expériences passées et des leçons apprises dans le domaine, mais aussi de démontrer aux décideuses et aux décideurs que la participation des jeunes est une plus-value et de les impliquer afin d’accroître cette participation. 

La suite… 

En conclusion, le projet “Parole aux jeunes” est une démonstration claire de la volonté du Bureau de créer des expériences significatives de participation pour les enfants, que ce soit au Québec ou ailleurs. La participation des jeunes sur les enjeux qui les concernent est essentielle pour générer des changements concrets et immédiats pour le respect et la pleine réalisation de tous leurs droits. La durabilité était au cœur du projet et les jeunes impliqués ont aujourd’hui toutes les compétences-clés et disposent des outils nécessaires pour poursuivre le processus de leur côté et pour agir à plus grande échelle. 

Retrouvez toutes les nouvelles du projet ici

 

Les partenaires du projet :

Afficher l’image source    Afficher l’image source