Équipe

Comité de direction

Guillaume Landry

Directeur général

Guillaume Landry est spécialiste dans la sphère de la protection de l'enfance, une solide expérience professionnelle et universitaire acquise dans plus de 40 pays à travers le monde. Il a été actif dans divers organismes d'envergure dont UNICEF Québec, à titre d'ambassadeur jeunesse pour l'action contre les mines antipersonnel (2002-2003) et le réseau ECPAT International à Bangkok, en Thaïlande, dans l'équipe de recherche sur l'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. Le continent africain est devenu son terrain de prédilection : il a été conseiller à la protection des enfants pour la Mission de maintien de la paix de l'ONU en République démocratique du Congo, de même que spécialiste en recherche et chargé de projet en Afrique de l'Ouest pour le compte de la Coalition pour mettre fin à l'utilisation des enfants soldats.

Auteur de nombreux textes et publications, M. Landry fut à la barre de nombre d'ouvrages dont le Guide sur le droit international humanitaire et le droit international des droits de la personne portant sur les enfants dans les conflits armés (2009), les séries de profils nationaux pour faire des droits de l'enfant une réalité en Afrique du Nord (2007), dans les Grands Lacs africains (2009) et au Moyen- Orient et en Afrique du Nord (2012), et le livre de référence Connaître les droits des enfants appliqués au Québec (2009). Ses connaissances de pointe lui ont permis de collaborer à la mise à jour du module de formation du Département du maintien de la paix des Nations Unies sur la protection des enfants avec le concours du ministre canadien des Affaires étrangères et du Commerce international.

Enseignant, il offre des cours et anime plusieurs formations sur des thèmes associés aux droits de l'enfant, en plus de travailler comme consultant pour l'UNICEF, la Banque mondiale, le Département des Opérations de maintien de la paix des Nations Unies, l’agence de développement allemande GIZ, Save the Children et l'Agence canadienne de développement international (ACDI). Il fut directeur des programmes et du développement au sein du Bureau international des droits des enfants depuis septembre 2006, puis nommé directeur général en avril 2014.  Il est diplômé de l'Université de York (Canada) et de l'Université hébraïque de Jérusalem (Israël) en études internationales, ainsi que de l'Université d'Uppsala (Suède) en aide humanitaire. Il parle français et anglais et maîtrise les bases de l'hébreu, de l'espagnol et du portugais.

Mélissa David

Directrice des finances

Diplômée d’un baccalauréat en commerce et d’un diplôme d’études supérieures en comptabilité publique du HEC Montréal, Mélissa cumule plusieurs années d’expérience comme gestionnaire dans les grandes et petites entreprises québécoises. Elle se spécialise dans l’alignement stratégique et l’implantation de nouveaux systèmes de gestion. 

Après un séjour de deux ans en Haïti, pays natal de ses parents, elle redirige sa carrière vers les organisations caritatives afin de partager ses connaissances et d’œuvrer dans des OBNL à la défense des laissés-pour-compte.

Au-delà de son engagement auprès de l’IBCR, Mélissa est activement impliquée dans le travail communautaire, particulièrement en ce qui concerne les services liés à la réussite éducative dans les quartiers défavorisés.    

Melissa parle couramment l'anglais, le français et le créole.

Cathy Launay-Alcala

Directrice des opérations et des programmes

Cathy Launay-Alcala a travaillé pendant plus de quinze ans dans l'industrie du tourisme d’affaires en Europe, dans les Caraïbes et en Amérique du Nord. Après avoir œuvré pendant quelques années en tant que cheffe de projets, elle s’oriente rapidement vers la gérance d’un établissement touristique, puis dans l’entreprenariat en cofondant un tour opérateur et une agence événementielle en République Dominicaine. Signataire de l’initiative dirigée par le Conseil national dominicain pour l’enfance et l’adolescence (CONANI) afin de lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants, elle s’engage et milite pour un tourisme responsable et éthique.

En 2013, elle immigre avec sa famille au Canada et rejoint un an plus tard l’équipe de l’IBCR. Successivement responsable des communications, puis des partenariats, Cathy est aujourd’hui directrice des opérations et des programmes. Elle parle le français, l’anglais, l’espagnol et l’italien et détient une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Bretagne Sud et un Certificat d’économie du Centro de Aplicaciones Económicas Empirica de Saint-Domingue.

 

Martin Causin

Représentant régional Afrique

Après des études de droit à Louvain-La-Neuve (UCL) en Belgique, Martin s'installe au Burkina Faso où il passe plusieurs années comme volontaire pour l'association belge ADJAO. Il se spécialise notamment dans la gestion de projets en matière d'éducation, avec un focus sur l'accès des filles à lécole primaire et l'accès aux loisirs et à la culture pour tous les enfants. A partir de 2013, il entame son parcours en ONG internationales, tout en restant sur le continent africain. Les trois premières années sont consacrées à Avocats Sans Frontières Belgique, d'abord comme responsable de base en RDC, ensuite comme chef de mission en Tunisie et enfin comme chef de projet en RCA. Il travaille à chaque fois sur des projets visant à améliorer l'accès à la justice des personnes les plus vulnérables et notamment les femmes et les mineurs, ainsi que sur des projets de défense des victimes en justice penale internationale.

Pour retourner en Afrique de l'Ouest, il passe une année comme chef de mission volant pour le Secours Islamique France (missions d'évaluation de projets notamment au Mali et au Niger), avant de rejoindre l'IBCR dans l'optique de retrouver le Burkina Faso et de contribuer à la protection et à la promotion des droits des enfants dans ce pays qu'il apprécie particulièrement.

 

Morgane Faber

Directrice des ressources humaines, de l'administration et de la sécurité

Titulaire d’une maîtrise en Études Internationales, Morgane a commencé son parcours professionnel en aide au développement au sein même de l’IBCR en tant que stagiaire-assistante de projet où elle a par la suite rempli la fonction d’Adjointe Logistique et Administration pendant deux ans. Elle a quitté le Bureau en 2017 afin de débuter une carrière humanitaire sur le terrain.

Morgane a passé deux ans en Afrique Centrale avec Première Urgence International, en tant que Responsable Logistique et Administration en République Centrafricaine d’abord, puis au Cameroun où elle occupa également le poste de Coordinatrice Terrain. Elle revient récemment du Yémen, après plus d’un an en tant que Coordinatrice Terrain-Réponse d’urgence, supervisant une équipe volante active dans plusieurs gouvernorats du pays.

Capitalisant une expérience en régions reculées aux contextes sécuritaires variés et volatiles, Morgane est passionnée par l’aide humanitaire d’urgence et la réponse globale et multisectorielle basée sur les droits, dans la dignité de toutes et tous.

 Morgane parle couramment français et anglais. 

Programmation et développement

Bureau de Montréal

Dimitrina Raby

Directrice adjointe aux opérations

Dimitrina rejoint l’équipe de l’IBCR avec plus de 16 ans d’expérience en gestion de programmes de développement international et communautaire. Formée comme coopérante volontaire et détenant un perfectionnement en gestion, son parcours l’a amené au Mali où elle a évolué pendant 5 ans avec Right To Play dans des postes de responsabilité progressive jusqu’à la Direction nationale, rendant possible une programmation inclusive de sport et de jeu pour le développement dans des milieux protecteurs pour les enfants et les jeunes. De retour à Montréal, elle a mis sur pied et coordonné le programme de persévérance scolaire Passeport pour ma réussite dans le quartier de Pointe-Saint-Charles, au compte des YMCA du Québec, et encadré une grande équipe d’employés et de bénévoles.

Dimitrina a ensuite fait un retour au développement international, en assurant la gestion d’un projet d’autonomisation et de participation citoyenne des femmes et des jeunes au Sénégal pour Equitas, organisation d’éducation aux droits humains. Après un bref passage en tant que Directrice de compte en levée de fonds pour des organisations caritatives canadiennes à Fundraising Direct, elle a ensuite assuré l’ouverture des bureaux pays en Afrique subsaharienne et en Haïti pour le Programme de coopération volontaire CLÉ, axé sur l’éducation, pour la Fondation Paul Gérin-Lajoie. Elle parle couramment le français et l’anglais.

Julie Dénommée

Coordinatrice des expertises et SEA, point focal participation de l’enfant

Depuis plusieurs années, Julie Dénommée développe une expertise qui combine pratiques pour le droit des enfants et recherches scientifiques. Titulaire d’un doctorat en anthropologie et d’un DEA en philosophie pour enfants, elle travaille dans un premier temps au développement d’outils de recherche et de méthodologies collaboratives avec les enfants d’Afrique de l’Ouest. Dans ce cadre, elle coordonne divers projets régionaux de participation de l’enfant. Ces projets l’amènent à s’intéresser à la communication pour le développement et à l’utilisation de la culture en tant qu’outil de changement social et de diffusion des connaissances.

Elle mène parallèlement diverses consultations en Amérique latine et en Afrique où elle met en œuvre des processus d’évaluation participatifs et de capitalisation des expériences. Elle reste convaincue de l’importance du suivi et de l’apprentissage dans nos actions afin de toujours rester à l’écoute des populations et des acteurs locaux. Après avoir été consultante en audiovisuel pour l'IBCR pendant deux ans, elle décide d’intégrer l’équipe en tant que Coordinatrice des expertises et SEA, point focal participation de l’enfant. 

Daredjane Assathiany

Coordinatrice approche droits de l’enfant, point focal justice pour enfant

Daredjane Assathiany est avocate, détentrice de diplômes en développement international et en études latino-américaines ainsi que d'une maîtrise en droit international au cours de laquelle elle s'est intéressée au droit pénal et à celui des personnes migrantes et réfugiées.

Depuis plus de 15 années, elle n'a cessé de s'outiller et de militer pour la justice et son accessibilité, ainsi que contre la discrimination des personnes vulnérables ou marginalisées. Au cours de séjours au sein d'ONGs au Guatemala et au Burundi, elle a acquis une spécialisation dans la lutte à l'impunité aux lendemains de conflits armés, et ce, notamment par des interventions auprès de victimes, femmes et enfants. Elle a également cumulé un important bagage relatif à l’éducation et la mise en œuvre des droits fondamentaux par son travail dans des zones rurales au Burkina Faso et au Québec auprès de personnes migrantes ainsi que de victimes de profilage politique.

Avant de se joindre à l'équipe de l'IBCR en 2016 comme Chargée du contrôle de la qualité et de la documentation, Daredjane a travaillé aux Pays-Bas (2009-2014) en tant que juriste à la Cour pénale internationale (CPI). Elle a été membre de l’équipe ayant jugé Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo concernant des faits s'étant déroulés en République démocratique du Congo. Daredjane a ensuite intégré l'Unité d'information publique et de sensibilisation de la CPI où elle a œuvré à faciliter la compréhension des développements judiciaires par les populations concernées.

Après une période de consultances, Daredjane a choisi de se joindre à nouveau à l'équipe IBCR en tant que Coordinatrice approche droits de l’enfant, point focal justice pour enfant.

 

Geneviève Trépanier

Chargée de projet

Titulaire d'une maîtrise en études internationales et d'un baccalauréat en travail social, Geneviève évolue dans l'univers de la solidarité internationale et la gestion de projets depuis maintenant une dizaine d'années. Passionnée par les enjeux de droits de la personne et l'interculturalité, elle s'est d'abord impliquée en observant la situation des défenseurs des droits de la personne au Guatemala en 2011. Ayant à coeur le rapprochement entre les peuples de toutes origines, elle a ensuite travaillé pendant six ans comme coordonnatrice, formatrice et accompagnatrice-terrain pour des séjours d'initiation à la coopération internationale, principalement en Amérique latine. Sensible aux inégalités et à la défense des droits des enfants, elle collabore avec l'IBCR en 2018 pour un mandat de coopération volontaire en suivi et évaluation au Pérou. Geneviève a aussi travaillé, plus récemment, en tant que consultante en organisation d'événements pour la Ville de Montréal ainsi que pour le Comité régional d'éducation pour le développement international de Lanaudière (CRÉDIL) où elle a, entre autres, mis en œuvre les Journées québécoises de la solidarité internationale en 2018.

Polyvalente et proactive, Geneviève se joint à l'équipe de l'IBCR puisqu'elle croit fermement à la nécessité de garantir que toutes les filles et tous les garçons, ici et ailleurs, puissent s'épanouir et se développer pleinement et qu’il s’agit là du chemin vers un monde plus juste.

Geneviève parle couramment français, espagnol et anglais. 

 

Elizabeth España Gonzales

Conseillère en protection de l’enfant

Diplômée de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, Elizabeth España Gonzales est avocate et cumule plusieurs années d’expérience dans le domaine des droits humains. Elle est membre du Barreau du Québec et elle détient un Juris Doctor de l’Université de Montréal ainsi qu’une maîtrise interdisciplinaire en droits de l’enfant de l’Université de Genève. Elle s’intéresse particulièrement à l’accès à la justice ainsi qu’à la protection et à la promotion des droits de l’enfant.

En 2016, Elizabeth a travaillé en tant que conseillère juridique volontaire en Colombie et au Mali dans différents projets mis en œuvre par l’IBCR et Avocats sans frontières Canada, visant à protéger et défendre les droits des enfants, des femmes et d’autres communautés en situation de vulnérabilité. Jusqu’en 2018, elle a réalisé plusieurs mandats en renforcement de capacités et a appuyé les différentes organisations locales de défense des droits humains. En 2019, elle a travaillé comme assistante de recherche auprès d’un membre du Comité de droits de l’enfant, ce qui lui permis de connaitre les enjeux d’actualité en la matière.

À partir de juin 2020, elle a appuyé le développement de modules de formations destinés aux acteurs du système de protection et a offert un conseil technique à titre de consultante en justice pour enfants pour l’IBCR.

Elizabeth parle couramment le français, l’anglais et l’espagnol.

Elle fait partie de l’équipe de l’IBCR depuis mai 2021 en tant que conseillère en protection de l’enfant.

Emmanuelle Parent

Coordinatrice du Programme de Coopération Volontaire

Titulaire d’un MBA en gestion d’entreprise et d’un baccalauréat en Études Internationales spécialisé en gestion de projet, Emmanuelle possède plusieurs cordes à son arc. Elle a plusieurs années d’expérience en coopération internationale dans des rôles de gestion de projet, de développement organisationnel et de suivi et évaluation au Cameroun et au Burkina Faso ainsi qu’une forte expérience en entreprenariat et développement des affaires dans le secteur privé. Elle a d’ailleurs co-fondé en 2018 un laboratoire d’analyse minérale, environnementale et de contrôle qualité dont le siège social est à Montréal et qui opère une première filiale au Burkina Faso.

À travers son expérience professionnelle, Emmanuelle a su développer une expertise en planification stratégique, en développement des affaires et en gestion axée sur les résultats.

Après quelques années dans le secteur privé, Emmanuelle a fait un retour en développement international en 2020, le secteur dans lequel elle sent que ses compétences ont le plus d’impact.

Marc-André Talbot

Chargé du Programme de Coopération Volontaire

Diplômé en Sciences Politiques Appliquées, avec spécialisation en Relations Internationales et titulaire d’une Maîtrise en Gestion de Projets en Développement Internationale et Action Humanitaire. Marc-André cumule plusieurs années d’expérience en gestion de projets tant au Canada qu’à l’international.

Au cours des deux dernières années, il a travaillé en coopération en Amérique Latine au niveau du renforcement d’une coopérative de femmes agricultrices au Nicaragua et a travaillé avec des jeunes en situation de handicap au Honduras en micro-entreprenariat, mais il y a aussi travaillé au niveau du développement organisationnel et de la gestion de projets.

Passionné et humaniste, Marc-André a un intérêt marqué pour les droits des enfants et des femmes, ainsi que le développement économique des populations marginalisées.  De plus, il parle couramment le français, l’anglais et l’espagnol.

 

Étienne Tessier

Conseiller en suivi et évaluation

Étienne Tessier est titulaire d’une maîtrise en administration publique de l’ENAP. Son parcours professionnel l’a amené à évoluer autant dans la fonction publique qu’en développement international et communautaire. Plus particulièrement spécialisé en évaluation de programme, il a travaillé en République démocratique du Congo comme coopérant volontaire pour CUSO international et à Montréal à titre de conseiller stratégique pour Dynamo.

Au cours des dernières années, Étienne a eu l’occasion de donner de multiples formations et d’accompagner diverses organisations et tables de concertation dans leurs démarches d’évaluation participative, de même que de coordonner les évaluations de plusieurs initiatives et programmes. Depuis 2018, il est membre de la Société québécoise d’évaluation de programme (SQEP), et a rejoint leur conseil d'administration en novembre 2020. Guitariste passionné, Étienne détient également une maîtrise en musique.

Ornella Atangana

Conseillère en égalité entre les genres

Graduée en travail social, Ornella Atangana possède plusieurs années d’expérience au sein de projets de portée internationale au Canada ainsi qu'en Afrique centrale. Ses domaines d'expertise incluent la transversalisation du genre, les violences faites aux femmes et aux filles, le rétablissement des réfugiés, et la mobilisation de la jeunesse.

Avant de se joindre à IBCR, Ornella a travaillé près de deux ans en coopération volontaire au sein d’Oxfam en République Démocratique du Congo où elle a eu l’occasion de participer au développement conjoint d’une stratégie organisationnelle de 5 ans sur l’égalité des sexes, et de coordonner la transversalisation du genre dans l’ensemble des projets de l’organisation. Elle a également œuvré au renforcement de capacités du personnel et partenaires locaux d'Oxfam dans l’application de la justice de genre, tant dans le cycle de projet qu'au niveau institutionnel.

Au-delà de sa passion pour l'égalité des sexes, Ornella s’intéresse tout autant aux initiatives centrées sur les jeunes. À cet effet, elle a débuté sa carrière en tant qu'intervenante sociale de protection des enfants au Gabon. Par la suite, elle a travaillé deux ans à la mise en œuvre d'un programme conjoint entre le YMCA et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), se chargeant notamment de la production de livrets et autres ressources d'orientation ciblant des jeunes réfugiés à même de s’installer au Canada.

Ornella parle couramment le français, l'anglais et l'espagnol.

 

Bureaux pays

Ndeye Astou Fall

Cheffe de projet - Burkina Faso

Après avoir obtenu un Diplôme de travail social communautaire en 2004 au Sénégal, Ndeye Astou FALL débute ses activités professionnelles en menant des enquêtes de terrain et en réalisant des contrats de consultance. Ces expériences l'auront menée à œuvrer dans 12 régions du Sénégal.

Ndeye Astou rejoint le monde des organisations non-gouvernementales en 2007, initialement dans le secteur de la nutrition. Elle poursuivra ensuite sa carrière en faisant son entrée dans le domaine de la protection de l’enfance en 2013. Elle a notamment travaillé auprès des ONG Child Fund, le Secours Islamique France, SOS Villages d’Enfants Sénégal et Plan International Sénégal. Elle s’impliquera plus tard avec le Conseil Danois pour les Réfugiés, une expérience qui renforcera ses capacités pour le travail communautaire, particulièrement concernant les interventions dans des zones d’urgence. Ce travail l’a conduite à travailler notamment dans le domaine de la protection de l’enfance en situation d’urgence, la gestion des cas de violences fondées sur le genre et la protection communautaire.  

Dans le cadre de ses activités professionnelles, elle a eu à intervenir dans beaucoup de pays d’Afrique de l’Ouest (Mali, Sénégal, Niger, Guinée Conakry et Bénin) et en Afrique centrale, en République Démocratique du Congo.

Depuis le mois de mai 2021, Ndeye Astou FALL est cheffe de projet au Burkina Faso pour l’IBCR.

Saratou Kaboré

Responsable des Finances - Burkina Faso

Titulaire d’une licence (BAC+3) en Technique Comptable et Financière et d’une Maitrise (BAC+4) en Comptabilité, Contrôle et Audit, Saratou Kaboré a travaillé pour le compte d’une entreprise burkinabé en tant que comptable, ensuite chef comptable. Elle a ensuite rejoint une l’Association pour la Promotion de la Sante Humaine pour le compte du projet eau et assainissement de l’Union européenne et le projet Survie de l’enfant de Plan International Burkina. Ensuite, elle a travaillé dans un cabinet comptable en qualité d’auditrice et dans les ONGs telles que le GTENF en tant que Chargée de l’administration et des Finances et Plan International Burkina en tant que Coordonnatrice Administrative et Financière et par la suite Gestionnaire comptable et Financière de plusieurs projets. Saratou a participé durant son parcours professionnel au renforcement des capacités en gestion comptable et financière des gestionnaires financiers partenaires de mise en œuvre de projets sur le terrain et en cabinet. Elle a aussi fait des formations et des recyclages en gestion financière aux gestionnaires Financiers d’ONGs.

Saratou parle couramment le français et l’anglais.

 Elle a intégré l’IBCR en juin 2021.

Ousmane Sawadogo

Expert en protection de l'enfant - Burkina Faso

Titulaire d’une maitrise en macroéconomie et gestion du développement à l’université de Ouagadougou, Ousmane Sawadogo a débuté sa carrière professionnelle en exerçant le métier d’enseignant dans les lycées et collèges. C’est au cours de cette période d’enseignement qu’est née sa passion de promotion et de protection des enfants.  

En 2013, il est admis au concours de conseiller en promotion du genre. A l’issue d’une formation de deux ans, il est titulaire d’un diplôme de conseiller en promotion du genre et intègre le ministère de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire en 2015. Ousmane  est aussi titulaire d’un master 2 en Genre, population et développement de l’Institut panafricain pour le développement/ Afrique de l’ouest et du sahel.  

Depuis 2016, il travaille dans une Direction générale en charge des études et de la formulation des politiques de promotion du genre et de l’enfant.   Il collabore avec IBCR dans le cadre de la mise en œuvre du projet « renforcer les capacités des forces de sécurités, des magistrats et des travailleurs sociaux en protection de l’enfant 2015-2020 au Burkina Faso ».  C’est dans cette suite logique qu’il décide d’intégrer l’équipe de l’IBCR du Burkina Faso en tant qu’Expert en protection de l’enfant-Point focal genre et participation de l’enfant le 23 juin 2021. 

Goro Palenfo

Coordonnateur technique - Burkina Faso

Après des études à l’Université de Ouagadougou en sociologie, Goro Palenfo a suivi une formation professionnelle à l’Institut National de Formation en Travail Social (INFTS), ce qui lui a permis de démarrer sa carrière professionnelle dans l’administration publique où il a travaillé comme agent de l’Etat burkinabé au sein du Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille. Dans son parcours, il a servi dans différents services dudit ministère aussi bien au niveau régional qu’au niveau central et a notamment collaboré avec l’INFTS comme chargé de cours, encadreur d’élèves stagiaires et directeur de mémoires de fin de cycle des élèves administrateurs des affaires sociales.

La protection de l’enfant au Burkina Faso est un domaine que Goro connaît donc particulièrement bien, ce qui lui a aussi permis d’accompagner et de renforcer les capacités de plusieurs organisations et associations nationales œuvrant dans ce domaine. Il est aussi membre fondateur du « Social Impact Service », une association locale qui vise à contribuer à la mise en œuvre de la politique du gouvernement du Burkina Faso dans le domaine socio-éducatif, par des propositions d’offres innovantes de services adaptés aux besoins sociaux des populations ainsi qu’à l’évolution de la société.

Il a rejoint l’équipe de projet de l’IBCR au Burkina Faso depuis août 2017.

 

Mahamadi Oubda

Expert Sécurité Pénitentiaire - Protection de l'enfant - Burkina Faso

Mahamadi Oubda est titulaire d’une maîtrise en sciences biologiques de l’Université de Ouagadougou, du diplôme des inspecteurs de sécurité pénitentiaire de l’École Nationale de Police et du master en protection et droits de l’enfant de l’Université Ouaga II. Cette dernière formation académique l'a doté d'une expertise lui permettant de mieux répondre aux problématiques liées aux enfants en contact avec le milieu carcéral.

Il a servi dans l’administration pénitentiaire en tant que Directeur d’établissement pénitentiaire, Directeur central (ressources humaines, détention et opération) et, à l’École Nationale de la Garde de Sécurité Pénitentiaire, en tant que Secrétaire général. Il a collaboré avec plusieurs ONG dont l’Ordre de Malte, la Fondation Hans Seidel et le Bureau International des Stupéfiants et de l'Application de la Loi dans le cadre de la formation du personnel de l’administration pénitentiaire. Il a également collaboré avec le système des Nations Unies dans le processus de déploiement des officiers correctionnels burkinabè dans les opérations de maintien de la paix. De plus, il a été formateur des personnels pénitentiaires à l’École Nationale de Police puis à l’École Nationale de la Garde de Sécurité Pénitentiaire en droit pénitentiaire.

Depuis octobre 2018, Mahamadi occupe le poste d’Expert en sécurité pénitentiaire – Protection de l’enfant au bureau satellite de l’IBCR au Burkina Faso.

Daniel Karama

Chauffeur Logisticien - Burkina Faso

Suite à une longue expérience dans le domaine de la conduite à SATGURU TRAVEL au Burkina Faso, Daniel rejoint l’équipe en tant que Chauffeur-logisticien afin d’apporter sa contribution à la mission de l’IBCR.


Très motivé par toute démarche humanitaire, le choix de postuler spécifiquement au sein de l’ONG IBCR est une réelle conviction.

Gustavo Adolfo Duque Martín

Chef de projet - Honduras

Gustavo est psychologue de formation, avec une spécialisation en psychologie sociale de l'Université Complutense de Madrid (Espagne). Il est titulaire d'une maîtrise en droits de l'homme, démocratie et mondialisation de l'Université ouverte de Catalogne et d'un diplôme en gestion des ressources humaines de l'Université catholique d'Avila (Espagne). 

Pendant plus de quinze ans, Gustavo a occupé plusieurs postes de directeur et de coordinateur dans des organisations internationales en Espagne et en Amérique centrale, comme la Croix-Rouge espagnole, qui défendent et promeuvent les droits humains de différents groupes en situation de vulnérabilité. Gustavo a également travaillé comme consultant senior pour différentes organisations internationales développant des évaluations de programmes et de recherches liées à la prévention de la violence contre les enfants et les jeunes en Amérique centrale.

Il possède une vaste expérience dans la gestion de programmes dans de nombreux domaines, notamment les soins à la petite enfance, l'éducation, l'alphabétisation, la paix et les droits humains, et la sécurité alimentaire. Il a également favorisé l'élaboration de plusieurs politiques publiques dans le domaine de l'éducation telles que la Politique nationale d'éducation inclusive et la Politique d'éducation aux droits de la personne au Honduras.

Lorena Mayén

Experte en travail social sur la traite des personnes - Honduras

Passionnée par la défense et la promotion des droits humains, Lorena a travaillé, pendant près de 16 ans, dans de nombreuses organisations de renommée internationale en Amérique latine, aux États-Unis et en Europe.

Ses domaines d’expertises sont : la prévention de la violence urbaine, la protection des personnes en situation de vulnérabilité (femmes, personnes âgées, personnes vivant avec le VIH/sida, groupes ethniques, enfants et adolescents), la lutte contre les violences sexistes et l’intégration de la perspective de genre dans le développement du système éducatif hondurien.

Au cours de sa carrière, elle a été en charge de projets de grande envergure et a contribué à la mise en œuvre de programmes aussi bien nationaux, comme le Forum national sur le SIDA ou le Work Vision Honduras, qu’internationaux, notamment au sein d’agences du système des Nations Unies. En effet, elle a été consultante au Programme des Nations unies pour le développement des femmes et coordinatrice de projet à l’observatoire pour les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Lorena est titulaire de plusieurs diplômes, dont un baccalauréat en pédagogie de l’Université Nationale Autonome du Honduras (UNAH), un master en développement local et tourisme de l’Université Technologique Centraméricaine (UNITEC) ainsi qu'un doctorat en sciences politique de l’Université internationale de l’Atlantique. Elle possède également des qualifications en planification (genre et sécurité publique) et en violence urbaine, droits de l’homme et politiques.

Lorena a rejoint l’équipe du Bureau de Tegucigalpa au Honduras, en juin 2019, en tant qu’experte sociale. Elle y travaille au service du projet visant à renforcer les moyens de lutte contre la traite des personnes, en particulier des femmes et des filles.

Gerardo Molina

Responsable administratif et financier - Honduras

Gerardo Molina a travaillé en tant qu’auditeur interne pour divers groupes de distribution automobile tels que Nissan, Kawazaki et Chrysler et ce, pendant plus de 6 ans. Il a également travaillé dans différentes banques au Honduras et aussi en tant que chef des opérations de crédit pour un groupe financier, le tout avant d’intégrer le milieu de la coopération internationale. Pendant plus de 16 ans, il a été coordinateur financier chez Oxfam, en Grande Bretagne, où il a aussi été responsable de la comptabilité financière en plus de chapeauter diverses interventions dans les domaines du développement économique, des droits humains et de l’humanitaire. Il possède également une expérience extensive de travail en partenariat avec des projets de développement international au sein d’organisations civiles internationales ainsi qu'avec plusieurs donateurs. Enfin, Mr Molina travaille aussi bien en espagnol qu’en anglais.

Miroslava Cerpas

Experte juridique - Honduras

Miroslava Cerpas est avocate de formation. Lors de ses études, elle a abordé des questions relatives aux droits de l'homme, notamment en matière d’immigration, de déplacements forcés, de réfugiés, de traite humaine et de genre.

Au cours de ses huit années d'expérience dans le domaine, Mme Cerpas a occupé une série de postes pour lesquels elle a été chargée d’aider des victimes de violations des droits de l'homme. Elle a également œuvré à promouvoir les droits de l'homme auprès d’organismes publics et internationaux, tant dans les systèmes judiciaires qu'auprès de la société civile.

Miroslava a coordonné l'espace de mobilité humaine du Centre de recherche et de promotion des droits de l'homme CIPRODEH. Elle y a représenté des victimes, dirigé des processus de formation et mené des actions de plaidoyer. Miroslava a également dirigé des organisations promouvant les droits de l’homme, tels que le Réseau des OSC, pour la protection des personnes déplacées. Elle a également eu l’occasion de représenter les victimes de traite humaine au sein de l'association Quality of Life.

À travers ses expériences, Miroslava a travaillé avec divers groupes en situation de vulnérabilité, tels que les enfants, les femmes ou encore les peuples autochtones. En 2019, elle a été récompensée par l'organisation Human Rights First des États-Unis, avec le William D. Zabel Human Rights Award, pour son travail reconnu de défense des droits de l'homme, notamment lors de la vague migratoire qui a touché le Honduras en 2018.

Camille Gallie

Cheffe de Projet – Sénégal

Diplômée en sciences humaines et possédant une maîtrise en études européennes, Camille Gallie évolue depuis une dizaine d’années dans le domaine du développement international. 

Elle a commencé sa carrière à Paris, puis à Bruxelles, où elle a été chargée de plaidoyer pour World Vision. Pendant plusieurs années, elle a occupé des postes en gestion de projet et de direction dans les domaines de la protection de l’enfance, du plaidoyer et de la résilience. Elle a par la suite été conseillère senior pour Save the Children en levée de fonds pour le plaidoyer. Elle s’installe au Sénégal en 2018 afin d’y travailler comme consultante en coordination et développement organisationnel ainsi qu’en tant que formatrice en gestion et leadership. Passionnée par la défense des droits humains et la gestion, elle a été amenée à travailler pour des organisations internationales en Haïti, en Grande-Bretagne et au Sénégal.

Camille Gallie parle le français, l’anglais et possède des connaissances de base en espagnol et en créole haïtien.

Benjamin Ndeye

Expert Justice - Sénégal

Titulaire d’une Maîtrise en Droit des affaires et d’un doctorat de l’Université Cheikh Anta DIOP, Benjamin a une longue carrière de juriste derrière lui. Il débute sa carrière au Réseau africain pour le développement intégré (RADI), où il occupera consécutivement les postes d’assistant Juriste ainsi que de Chef du service nord et Responsable de la Coordination opérationnelle des projets.  Ensuite, il deviendra Coordinateur au sein du Dispositif de la Justice de proximité du Programme sectoriel de justice du Gouvernement du Sénégal. Benjamin est actuellement Chef de la Cellule des affaires juridiques de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), Trésorier du Réseau sénégalais en Santé de la reproduction et droits humains (RESSRDH) et Expert consultant chargé des affaires juridiques du Cabinet RH Conseils Group. 

Passionné par la défense des droits et libertés fondamentales des enfants, il rejoint l'IBCR afin d’œuvrer pour la cause des enfants en tant qu'expert Justice pour notre projet au Sénégal.  

Seynabou Seck

Experte genre - Sénégal

Seynabou Seck est titulaire d’une maîtrise en administration des entreprises ainsi que d’une maîtrise en gestion de projet. Elle a également obtenu un diplôme d'assistante sociale et a déjà travaillé auprès d’organisations nationales et internationales au Sénégal.

Avec plus de 17 ans d'expérience dans son domaine, elle a consacré sa carrière à travailler sur l'égalité des sexes et la promotion des droits humains. Au cours de son parcours, elle a été amenée à réaliser des missions d’appui et de coordination pour la valorisation du genre auprès de plusieurs organismes internationaux. Elle a également mené une dizaine d’études sur l’analyse du genre et animé une trentaine d’ateliers de formation sur l’égalité des genres. Son expérience englobe le suivi, l’appui et l’évaluation dans le secteur du développement.

Seynabou Seck parle le français, l’anglais, le wolof et le bambara.

Cheikh Oumar Ba

Expert Travail social - Sénégal

Diplômé en sciences juridiques et politiques à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar et de l’École Nationale des Travailleurs Sociaux Spécialisés (ENTSS) au Sénégal, Cheikh Oumar BA œuvre comme travailleur social dans le domaine de la protection des droits de l’enfant.

À travers son parcours professionnel, il a eu une implication importante au sein du Projet Emploi et Handicap de l’ONG Handicap International. Par le biais de l'accompagnement social personnalisé, il s’est beaucoup investi dans l’insertion socio-professionnelle des personnes en situation de handicap.    

Cheikh Oumar BA a travaillé comme chargé de la protection de l’enfant chez SOS Villages d’enfants Sénégal à travers le Programme d’Accompagnement des communautés pour la protection de l’Enfant dans la région de Kolda, une zone confrontée à de multiples problèmes de sécurité. Il a eu l’occasion d’accompagner des familles dans leur processus de formation sur l’éducation parentale. Il a également assuré l'accompagnement de structures communautaires de protection de l’enfant (clubs d’enfants, comité de quartier de protection de l’enfant), l’élaboration de plaidoyers, la mobilisation de ressources, ainsi que la mise en place d’activités de sensibilisation en lien avec la protection de l’enfant.

Jean René Lohoungue

Adjoint Administratif et Logistique - Sénégal

Supply Chain Manager et consultant en stratégie organisationnelle, Mobilisation de fonds et Gestion des projets. Jean René a une solide expérience dans tous les domaines de l’administration et de la logistique, dans la gestion de la chaîne d’approvisionnement et dans la gestion des projets et projets de développement.

Il a commencé ses expériences au sein de la multinationale DHL Global Forwarding en tant que support administratif et logistique. Puis s’est aguerri au sein de l’ONG Américaine ChildFund Sénégal en tant qu’Operations Officer, où il était en charge de coordonner toutes les activités administratives et logistiques du bureau national. De là est née sa passion pour la gestion des projets de développement. Jean René est également entrepreneur, il est à l’origine de la stratégie Vision Future.

Titulaire d’un Master en Supply Chain Management de l’Institut Africain de Management et d’une Certification en gestion des projets de la plateforme LINGOs (Learning in NGOs) Membership Level 2, il est engagé à travailler pour et avec les populations les plus défavorisées, à encourager l’égalité des genres, à protéger les droits des enfants et à promouvoir la diversité.

Coopération volontaire

Mariama Dione

Responsable régionale - Afrique Subsaharienne

Titulaire d’un Baccalauréat en sciences économiques et politiques à l’Université de Montréal, Mariama cumule plus de 10 ans d’expérience en gestion de projets, en développement de partenariats et en ressources humaines au sein de plusieurs organismes au Québec. Elle a débuté sa carrière, comme Agente de développement régional, dans un organisme qui a pour mission de promouvoir et développer l’intérêt des enfants pour la culture et les loisirs scientifiques et technologiques. Sensible à la question du développement des services communautaires, elle a occupé un poste de Chargée de projet de la Marche de la Mémoire pour la Société Alzheimer de la Côte-Nord, avec comme principale tâche d’organiser leur plus grande campagne de financement.

Par la suite elle s'est orientée en ressources humaines comme Coordonnatrice des bénévoles et des services dans un organisme à Montréal qui offre des services sociocommunautaires axés sur le bien-être et la santé globale des aînés. Consciente de la réalité des organismes communautaires, elle a apporté son expertise au centre d’action bénévole de Rosemont comme membre du conseil d’administration. Auparavant, elle s'est impliquée de 2007 à 2010 auprès du Collège Frontière et s’est engagée pour la francisation et l’alphabétisation des enfants auprès de la Fondation Paul Gérin Lajoie.

Canadienne, d’origine sénégalaise, elle vit présentement au Burkina Faso où elle a entamé une carrière en développement international au Centre canadien d’études et de coopération internationale comme Chargée d’appui aux volontaires et partenaires. A la fin de son mandat elle a rejoint l’IBCR en espérant continuer à contribuer à ma façon à la question de la protection des droits de l'enfant. Mariama possède une solide expérience en planification, organisation, évaluation, en supervision d’équipe de volontaires et en analyse de structure organisationnelle.

Diana Carvajal

Responsable régionale - Amérique Latine

Diana P. Carvajal est avocate avec une vaste expérience et formation universitaire dans le domaine des droits de l’homme, du droit international humanitaire et du droit pénal international.

Elle a été conseillère juridique bénévole dans plusieurs pays d’Amérique latine, où elle a travaillé sur des projets, mis en œuvre par le Bureau international des droits des enfants et Avocats sans frontières Canada, visant à protéger les droits des enfants, des femmes et d’autres communautés en situation de vulnérabilité. Dans ce contexte, elle a contribué à la représentation des victimes de violations des droits de l’homme ainsi qu’à l’élaboration de stratégies de litige et au plaidoyer devant les organes du système inter américain des droits humains et la Cour pénale internationale. Auparavant, elle fut représentante de l’Ombudsman en Colombie, dans certaines régions, fortement touchées par la violence et exposées à des risqués élevés de perturbation de l’ordre public qui ont été démilitarisées dans le but de permettre de pourparlers de paix. Elle était chargée de la promotion et de la protection des droits de l’homme et du respect du droit international humanitaire, afin de contribuer à la résolution du conflit armé. Elle a également travaillé comme juriste au Bureau du Contrôleur général de Colombie et comme professeure invitée du Bureau de formation, technologie et coopération internationale de la même organisation.

En quête permanente de combiner sa trajectoire professionnelle et académique, elle a réalisé de multiples recherches sur la justice internationale, le conflit armé, le litige transnational, les droits des peuples autochtones et les droits des victimes de graves violations des droits de l’homme, en particulier les enfants, les femmes et les peuples indigènes, entre autres. Elle a également dispensé des formations sur des questions liées à la traite des êtres humains, la justice de transition ou post-conflit, le droit constitutionnel, le droit administratif et les mécanismes alternatifs de résolution de conflits.

Titulaire d'un Juris Doctor du programme de Common Law de l'Université de Sherbrooke et d'une Maîtrise en Droit international (U. Laval/U. de Louvain-la-Neuve), sa formation post universitaire comprend également une spécialisation en économie (U. de Los Andes) et un certificat en droit transnational (U. de Genève). Membre du Barreau du Québec, elle conserve également sa licence d’avocate en Colombie. Elle parle anglais, français et espagnol.

Lara Pocock

Responsable Régionale – Afrique du Nord et Madagascar

Lara Pocock possède une bonne expérience en politique canadienne et en développement international. Elle a occupé les fonctions d’adjointe parlementaire et de conseillère en politiques de la ministre du développement international du Canada. Pendant ses quatre années d’emploi à Ottawa, elle a notamment soutenu le travail des députés fédéraux dans divers caucus et contribué à la rédaction et à la diffusion de la politique féministe de développement international du Canada. Elle a également œuvré au bon déroulement des programmes qui renforcent l’égalité des genres et les droits humains.

Lara croit fondamentalement dans l’apport des actions humanitaires fondées sur la défense des droits. Elle s’intéresse en particulier au renforcement des droits des adolescent(e)s notamment par l’acquisition des connaissances et des services sur la santé sexuelle et reproductive.

Lors de son expérience au sein du cabinet de la ministre du développement international, Lara a défendu le droit à une éducation de qualité pour tous, surtout pour les filles et les garçons en situation de vulnérabilité.

Lara Pocock est détentrice d’une maîtrise en affaires publiques et internationales (MAPI) de l’Université de Montréal et d’un baccalauréat (double majeure) en relations internationales et études du Moyen-Orient de l’Université McGill.

 

 

Administration

Cécile Bettega

Coordonnatrice des communications et de mobilisation

Titulaire d’une maîtrise en communication, et ayant étudié en marketing et sociologie, Cécile a choisi d’orienter sa carrière professionnelle vers les organisations à but non lucratif. Elle a ainsi travaillé plusieurs années dans les milieux culturels et universitaires en France, dans lesquels elle a notamment implémenté et géré des stratégies de communication, avec une spécialisation dans l’organisation d’événements et la gestion d’image, du web jusqu’aux médias.

Française d’origine espagnole et italienne, Cécile a toujours eu un fort attrait pour l’international et les contextes multiculturels, en témoigne son parcours universitaire comme professionnel. Elle a en effet étudié aux États-Unis, et travaillé en Espagne et en France, avant de rejoindre le Canada en 2018, et parle le français, l’anglais et l’espagnol.

Très sensibles aux questions liées à l’égalité entre les hommes et les femmes et à la justice sociale, et animée par l’envie d’agir en faveur des droits de la personne, Cécile intègre l’équipe de l’IBCR avec la volonté de mettre ses compétences au service d’une cause utile à nos sociétés.

 

Marielle Collet

Chargée de communication

De la stratégie de plans de communication, au contenu marketing, à l'organisation et participation à des événements, Marielle a acquis au cours de ses expériences de très bonnes capacités en communication tant à l’interne qu’à l'externe, au service d’une organisation. Avec deux diplômes, un baccalauréats en commerce et marketing (en France) puis un deuxième en commerce international et management (au Canada), et plusieurs formations en SEO, responsabilité sociale des entreprises, ou en promotion et protection des droits sociaux et environnementaux, c'est pleine d'énergie que Marielle rejoint en 2020 l’IBCR au sein de l’équipe de communications.

Française d'origine, résidente au Canada depuis 2011, avant de se joindre à l’IBCR Marielle a travaillé dans plusieurs contextes internationaux notamment en Australie, en France, en Espagne ou en Bolivie. Elle a géré les communications de programmes et formations pour professionnels notamment en investissement durable, travaillé en marketing et communications avec plusieurs start-up sociales, ainsi que plus récemment en contrat avec une mission de développement international (Eqwip Hubs) qui forme et aide des jeunes entrepreneurs en Bolivie.

Active dans le milieu associatif et du volontariat, Marielle fait partie du CA du club d'Investissement responsable du Québec en tant que responsable des relations avec la communauté.

Elle parle le français, l’anglais et l’espagnol couramment, et a également des bases en allemand et portugais.

Patricia Hajjali

Agente de mobilisation

Patricia possède un baccalauréat en communication, une mineure en langue et culture arabes ainsi qu’un certificat en communication socionumérique des organisations. Tout au long de son parcours professionnel, elle collabore au sein de plusieurs organismes à but non lucratif, tel que Juripop, à titre de recherchiste/gestionnaire des médias sociaux pour l’émission Droit de Cité et Artiste Sans Frontières Canada (ASF Canada) à titre de stagiaire en relations publiques.

Plus récemment, elle a activement participé à l’élaboration d’un audit de présence en ligne pour l’Institut de technologie des emballages et du génie alimentaire (ITEGA).

En joignant l’équipe de l’IBCR, Patricia aspire pouvoir combiner sa passion pour la justice sociale et le développement international ainsi que son expertise en communication. 

 

Gladiz Falcon

Assistante comptable

Gladiz Falcon a suivi des études universitaires techniques au Pérou avant de s’installer au Canada où elle vit depuis 2010. Elle a d’abord exercé dans diverses industries telles que la production alimentaire et les études comptables lorsqu’elle décide d’orienter sa carrière dans la défense des droits humains et surtout celle des enfants qu’elle affectionne particulièrement.

Empathique, ouverte d’esprit et chaleureuse, elle entretient de bonnes relations interpersonnelles avec son entourage.

Au-delà de son engagement auprès de l’IBCR, Gladiz œuvre dans le sens du bien-être physique et mental des enfants à travers les projets du Bureau auxquels elle participe activement.

Gladiz parle espagnol, français et anglais

 

Víctor Díaz

Chargé d’appui aux finances

Víctor Díaz a une grande expérience professionnelle et universitaire en Colombie et en Espagne. Víctor est comptable, a fait des études supérieures en gestion de projets et en finances, et est titulaire d'un master en administration et gestion des entreprises - MBA.

Víctor a commencé sa carrière dans le secteur des assurances et y est resté pendant plusieurs années de sa vie professionnelle en faisant partie d'importantes entreprises multinationales et nationales dans le secteur privé et public. En raison de sa grande capacité d'amélioration continue et sa polyvalence, Víctor a à son actif la coordination de grandes responsabilités et d'équipe, qui lui ont permis de travailler et de coordonner différents projets depuis leur conception jusqu'à leur achèvement, en participant à la mise en œuvre de systèmes d'information, à l'amélioration des processus et à l'automatisation des opérations dans les systèmes d'information existants. D'où son intérêt à se spécialiser dans ce domaine.

Passionné de voyages, Víctor a développé une grande ouverture d'esprit et un intérêt pour la découverte de nouveaux lieux, de nouvelles cultures et de nouvelles expériences.

Dans son esprit, une illusion : continuer à apprendre, surtout maintenant qu'il rejoint une organisation de coopération internationale. Víctor se sent à l'aise en sachant que ses efforts, son temps et ses connaissances contribuent au bien social et se traduisent en actions pour améliorer la vie des plus vulnérables.

Victor a rejoint l'équipe de l’IBCR en tant que responsable du soutien financier.

Descartes Kitumua Kapata

Chargé d'appui aux finances

Détenteur d’un baccalauréat en science commerciale et informatique et d’un diplôme de licence (BAC+5) en sciences économiques et de gestion de l’Université Kongo, Descartes a d’abord travaillé comme coach-formateur puis responsable comptable et administratif au sein de I&F entrepreneuriat (Incubateur d’entreprises et formations managériales). Il a aussi travaillé dans plusieurs associations sans but lucratif en tant que consultant comptable et financier, notamment à l’Association des Femmes Médecins Œuvrant au Kongo Central, au Projet Equipe d’Appui pour le Développement des Initiatives Familiales et au Centre Régional d’Appui et de Formation pour le Développement.

Maîtrisant un bon nombre de progiciels de gestion intégrée, il a aussi exercé la profession de consultant dans de nombreuses entreprises privées en ce qui concerne l’implémentation des progiciels de gestion. Descartes a été également chercheur au sein du Centre d'Études et de Recherche sur les Analyses et Politiques Économiques à Brazzaville, grâce auquel il détient des compétences en analyse des données statistiques.

En août 2019, il s’est joint à l’équipe en tant que Responsable Administratif et Financier.

Audrey Langlassé

Chargée de ressources humaines

Audrey est diplômée de l’Université de Montréal, où elle a suivi plusieurs programmes : Études hispaniques, Coopération internationale et Management de petites et moyennes entreprises, avec en tête, l’idée de pouvoir travailler dans un organisme qui œuvre pour les enfants à l’international. En effet, le bien des enfants et le droit des femmes ont toujours été des enjeux qui lui portaient à cœur.

Sa maîtrise de l’espagnole lui a permis d’entreprendre des projets en tant que coopérante volontaire en République Dominicaine, où elle avait comme mission de réorganiser efficacement le centre jeunesse d’un Bateye et de promouvoir l’importance d’une éducation chez les jeunes. Forte d’une passion pour les voyages, Audrey a développé une grande ouverture d’esprit et un intérêt pour les différentes cultures du monde.

Il s’agit de son premier poste dans un organisme de coopération internationale. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’espagnol, et apprend le portugais en autodidacte.


Ludovic Guerrero

Responsable sécurité, safeguarding et bien-être au travail

Titulaire d’une maîtrise en gestion du développement international et de l’action humanitaire de l’université Laval, Ludovic a débuté son cursus universitaire en France où il a obtenu un baccalauréat en commerce international, avant d’immigrer au Québec, en 2017, pour terminer ses études. Il s’est ainsi orienté vers le domaine de la coopération internationale, afin de mettre à profit ses compétences professionnelles pour soutenir des causes qui lui semblent justes, telles que la protection des droits des enfants, pour ne citer que celle-ci.

Animé par l'envie de travailler en faveur des droits de la personne, Ludovic rejoint l'équipe du Bureau International des Droits des Enfants en tant qu’adjoint en Administration. Il parle le français et l’anglais. 

 

Julia Hassard

Adjointe administrative

Julia a fait ses études à l’Université McGill en développement international et en science politique avec une mineur en sociologie. En 2017, elle a pu entreprendre un voyage dans le Sud de la Thaïlande au sein d’une équipe cherchant à concilier la croissance économique de villages ruraux et la préservation de la biodiversité marine. Cette expérience lui a permis de cultiver une passion pour la coopération internationale à travers des projets de développement durable orientés vers l’intégration économique et sociale.

En parallèle à sa carrière académique, Julia exerçait un travail au gouvernement Canadien en tant qu’agente, ou elle facilitait l’accès des nouveaux arrivants à l’assurance emploi, aux pensions et la remise de NAS. Dans le contexte de la pandémie, elle s’est portée volontaire pour un travail en première ligne avec la Croix-Rouge Canadienne. Ainsi, elle a pu assister aux efforts d’interventions face à la situation d’urgence aux centres d’hébergement de soins de longue durée.

A la fin de son déploiement, Julia a décidé de s’orienter vers le travail priorisant la protection des droits des communautés les plus vulnérables. C’est avec enthousiasme qu’elle rejoint l’équipe administrative de l’IBCR pour contribuer au respect des droits des enfants à l’échelle locale et internationale. Elle parle couramment le français et l’anglais, et a une bonne connaissance de l’espagnol.