Projets

Formation et renforcement des capacités sur les droits des enfants des forces de sécurité, dans la région du Kurdistan en Irak

Académie de police d’Erbil Irak


Il est très difficile de communiquer avec les enfants dans la rue parce que la police n’est pas pourvue des connaissances et compétences nécessaires en la matière
Témoignage d’un policier, extrait du rapport de l’IBCR Training of Police Officers on Children’s Rights in the Kurdistan Region of Iraq, p. 34 (notre traduction).

Durée du projet : 2013 - 2014

En novembre 2012, l’Irak a pris part à l’atelier mondial de réflexion sur l’intégration des compétences-clefs adaptées aux droits de l’enfant dans la formation et la pratique des policiers et des gendarmes, qui a rassemblé à Lomé plus d’une vingtaine de délégations. À cette occasion, les représentants de la région du Kurdistan ont mis en évidence leurs besoins de renforcer leur système de formation des forces de sécurité en matière de droits de l’enfant. L’atelier a offert l’occasion de démontrer l’engagement sincère de la part du gouvernement régional kurde envers la protection des femmes et des enfants – un engagement qui s’est traduit notamment par la création d’un projet de loi examiné par le parlement. Lancé en août 2013 grâce au soutien actif de l’UNICEF et du ministère de l’Intérieur de la région du Kurdistan, le programme de renforcement des capacités des forces de sécurité de l’IBCR au Kurdistan s’inscrivait dans cette démarche et consistait en l’élaboration d’un cours permanent pour les droits et la protection de l’enfant dans les institutions d’enseignement d’Erbil et de Sulaymaniya, avec l’appui des partenaires locaux.

Nos objectifs :

Afin de mener à bien cette mission, l’IBCR a pu valider l’engagement des différentes entités concernées par le projet, notamment les institutions de formation localisées à Erbil et à Sulaymaniya, mais également la Direction générale de la lutte contre la violence faite aux femmes, la Direction générale de la police, les représentants d’autres ministères, les postes de police des mineurs ainsi que des ONG œuvrant sur le territoire kurde.

Un gigantesque travail de collecte de données a ensuite été entrepris : plus de 250 documents ont ainsi été consultés en vue de la réalisation d’une revue de littérature, et plusieurs dizaines d’intervenants, de policiers et d’enfants ont été sollicitées pour prendre part à des entretiens dirigés. Cette recherche préparatoire a donné lieu à la rédaction, en février 2014, d’un état des lieux rendant compte, en anglais et en kurde, des lacunes et des points forts du système de justice pour enfants déjà en place dans la région kurde irakienne. Mais l’objet de ce rapport était aussi de formuler des recommandations en vue du renforcement de la protection des droits de l’enfant dans cette région. À l’issue de cette réflexion, une trousse de formation pilote a été mise au point dès mars 2014, et les six outils qui composent la trousse ont été validés par les parties prenantes au programme.

  • Lieux d'intervention : Erbil et Sulaymaniya dans la région du Kurdistan
  • Durée du projet : 2013 à 2014
  • Partenaires :
    • Ministère de l’Intérieur dans la région du Kurdistan, Direction générale de la police, académies de police d’Erbil et de Sulaimaniya, centre de formation et de réhabilitation d’Erbil, Direction générake pour la lutte contre la violence faite aux femmes, Centres de police juvéniles, UNICEF
  • Faits saillants :
    • 260 groupes approchés lors de la collecte de données sur le Gouvernement régional du Kurdistan
    • 82 enfants ayant participé à des entrevues et à des groupes de discussion
    • 62 membres de la police interrogés
    • 36 représentants de 19 institutions ayant participé à l’atelier de cadrage
    • 22 participants représentant 13 institutions ayant participé à l’atelier stratégique
    • 14 représentants de la police, d’ONG et de l’Université de Salah ad-Din ayant participé à l’atelier de développement
    • Plus de 250 sources consultées en vue de l’élaboration de la cartographie de la protection des mineurs au Kurdistan
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Renforcement des capacités
    • Le plaidoyer et l’accompagnement institutionnel
    • L’animation de formations
    • Enfants et justice