Projets

Campagne canadienne de sensibilisation pour la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants dans l’industrie du tourisme et du voyage

Atelier de lancement de campagne – aéroport de Montréal


Si nous pouvons contribuer à en dissuader quelques-uns de passer à l’acte, nous aurons réussi à protéger des enfants.
Mme Colette Girard, agence Jolivac

Durée du projet : 2009 - 2012

Dans la foulée du IIIe Congrès mondial contre l’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents, qui s’est tenu à Rio de Janeiro en novembre 2008 et auquel il a activement pris part, l’IBCR a choisi de poursuivre sa contribution à la lutte contre toutes les formes d’exploitation en s’intéressant de près à l’exploitation sexuelle des enfants dans l’industrie du tourisme et du voyage. Constatant le retard du Canada en la matière, l’IBCR a souhaité, dans un premier temps, s’attaquer au problème selon une perspective nationale. C’est ainsi qu’au début de l’année 2010, l’IBCR a initié une coalition avec l’organisation torontoise OneChild et l’agence de développement international Plan Canada, en collaboration avec l’UNICEF Canada, dans le but de contrer ce fléau. Cette alliance, à laquelle d’autres acteurs du secteur public et privé ont été conviés, a permis la création d’une campagne de sensibilisation nationale officiellement lancée en novembre 2010.

Les objectifs du projet:

L’objectif fondamental de ce programme était de prévenir l’exploitation sexuelle des enfants liée au contexte du tourisme, notamment lorsque pratiquée par des Canadiens en voyage à l’étranger. De façon plus spécifique, le projet visait à :

  • Sensibiliser l’industrie canadienne du voyage en adaptant au contexte canadien des initiatives ayant connu un succès dans d’autres régions du monde.
  • Promouvoir l’incorporation de la protection de l’enfant comme critère de responsabilité sociale des entreprises au Canada.
  • Développer des alliances avec des instituts du tourisme au Québec et au Canada.

La campagne de sensibilisation, qui s’est déployée sur l’ensemble du territoire dès la fin de l’année 2010, a ainsi permis d’informer les Canadiens des conséquences juridiques et sociales du tourisme sexuel impliquant des enfants, et d’inciter les touristes canadiens en voyage à l’étranger à dénoncer les comportements criminels dont ils pouvaient être témoins.

Pour ce faire, différents instruments médiatiques ont été mobilisés. L’IBCR a notamment organisé trois forums tenus successivement à Montréal, à Toronto et à Vancouver, et qui ont permis de réunir des membres de l’industrie touristique, des agents de maintien de la loi, des organisations non gouvernementales ainsi que des représentants du gouvernement.

Le Bureau a également offert des formations destinées aux employés d’agences de voyage, et a participé à la conférence « Voyage et tourisme responsable » en octobre 2010 afin de présenter le travail accompli dans le cadre du projet. Des informations ont été diffusées dans des points stratégiques (agences de voyage, tours opérateurs, fournisseurs de services de voyages, aéroports…) en recourant à différents supports médiatiques (affiches, brochures, page de publicité dans le magazine « enRoute » d’Air Canada, etc.). La participation du Bureau au Salon international tourisme voyages de Montréal en octobre 2011 a par ailleurs permis d’informer quelques 35 000 visiteurs et 153 exposants du secteur privé réunis pour l’occasion sur les enjeux de l’exploitation sexuelle des enfants dans l’industrie du tourisme et du voyage.

Enfin, en décembre 2011, l’IBCR a amorcé le lancement de sa campagne en ligne en proposant à différentes agences de voyage de diffuser sur leur site Internet un bandeau publicitaire conçu par l’agence BCP et permettant aux lecteurs d’être redirigés vers la page Facebook de la campagne.

Cette campagne canadienne de sensibilisation pour la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants dans l’industrie du tourisme et du voyage a trouvé son prolongement dans une série d’initiatives bilatérales destinées à enrayer le tourisme sexuel dans les pays de destination. Le Costa Rica a été un des premiers pays ciblés à faire l’objet d’un tel partenariat avec le Canada.

Projet-the_code_logo-Canada

Le Code est une initiative multipartite dirigée par l’industrie avec pour mission de fournir sensibilisation, outils et soutien à l’industrie du tourisme afin de lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants dans un contexte lié aux voyages et au tourisme.

Le Bureau a été sélectionné pour représenter le Code au Canada et inviter ainsi les entreprises canadiennes à souscrire au Code et devenir des chefs de file en matière de responsabilité sociale.

Projet-sensibilisation-Canada-2

  • Lieux d'intervention : Canada
  • Durée du projet : 2009-2012
  • Partenaires :
    • OneChild, Plan Canada, UNICEF Canada, The Code , Air Canada, Les Aéroports de Montréal, Québec, Toronto et Vancouver, L’Agence des services frontaliers du Canada, Le Service de police de la Ville de Montréal, La Sûreté du Québec
  • Faits saillants :
    • Création à Montréal en décembre 2009 du premier Forum québécois consacré à « La protection des enfants contre l’exploitation sexuelle dans le voyage et le tourisme » - le forum a été reconduit l’année suivante à Toronto et en 2011 à Vancouver.
    • Plus de 100 affiches et 9000 brochures ont été diffusées auprès d’agences de voyage, de tours opérateurs, de fournisseurs de voyages et de consulats sur l’ensemble du territoire canadien.
    • 3 millions de passagers ont été sensibilisés au travers du magazine « enRoute » d’Air Canada comportant des affiches de la campagne
    • 1800 personnes ont suivi la campagne sur Facebook.
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Le plaidoyer et l’accompagnement institutionnel
    • L’animation de formations
    • Exploitation sexuelle des enfants