Tournesols qui tournent, soleils qui brillent!

Par Henry Bautista, conseiller en communication au Costa Rica, au sein du projet Protection des droits des enfants, femmes et autres collectivités vulnérables. Ce projet, mené en consortium par Avocats sans frontières Canada (ASFC) et l’IBCR, est réalisé avec l’appui du gouvernement du Canada accordé par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.

 

Dans les zones côtières de Garabito, Puntarenas et Santa Cruz, au Nord-Ouest du Costa Rica, une trentaine de jeunes filles participent au projet “Promotion socio-économique inclusive pour femmes adolescentes âgées entre 15 et 21 ans”, connu sous le nom de Girasoles.

Ce modèle d’intervention sociale cherche à contrer la violence de genre et l’exclusion sociale qui est très présente dans la population jeune de ces régions, où l’école n’est pas une priorité et où les opportunités d’emploi sont réduites. Malgré les adversités dans ce contexte, l’expérience du projet a été un succès qui a réussi à créer un engrenage entre les jeunes filles qui veulent donner un tournant à leur vie et des acteurs tant institutionnels que privés.

Gilda Pacheco, directrice de cette initiative, nous explique la signification symbolique du nom Girasoles en soulignant deux aspects importants de ce modèle: “Le premier, nous dit Mme Pacheco, est celui de permettre aux jeunes filles d’opérer un changement dans leur vie. Le deuxième est de pouvoir les soutenir dans cette démarche via les soleils qui sont représentés par les acteurs impliqués tel que les institutions, les centres communautaires, les gouvernements locaux, l’Institut national d’apprentissage (INA) et le secteur du tourisme qui a un rôle fondamental.      

L’élément novateur de ce projet a ses assises dans l’articulation multisectorielle entre les institutions nationales et locales avec le secteur touristique. Ce dernier est engagé dans les initiatives de responsabilité sociale.

De leur côté, les jeunes s’engagent dans la transformation de leur vie. Elles reçoivent de la formation technique à l’INA et les entreprises touristiques de la région leur offrent des stages qui vont d’une part leur permettre d’augmenter leur expérience de travail, et d’autre part leur donner une chance d’obtenir un emploi permanent.

Marisol Zepeda est une jeune fille de 22 ans qui participe au projet. Elle veut partager avec nous son expérience au sein du projet Girasoles :

” J’ai commencé le projet Girasoles en 2017 et j’ai eu la chance de pouvoir amener mon fils, ce qui a été un grand avantage pour moi. Je me rappelle que dans le cadre du projet, nous avons réalisé plusieurs exercices et dans l’un d’eux, j’ai écrit que je voulais finir mon secondaire et commencer à l’INA des études en cuisine, car c’était ce que je voulais depuis 2015. Maintenant, j’ai fini mon secondaire et j’ai été admise à l’INA et je réalise mon stage en cuisine à l’Hôtel Westin Reserva Conchal où je participe au programme de formation dual. Je dois remercier Girasoles de m’avoir donné cette opportunité et de me soutenir pour arriver à réaliser mes rêves.”

Cindy Guevara, coordonnatrice de l’Office de la femme de Hochanda (Oficina de la mujer de Hochanda), confirme que “pour les filles de Hochanda y Carrillo qui participent au projet Girasoles, leur implication représente une grande opportunité pour grandir personnellement et pour la prise en charge personnelle qui va nourrir leur curriculum“.

Le succès de cette stratégie se concrétise plus clairement avec les témoignages des filles qui racontent, à partir de leur propre expérience de vie, ce que signifie pour elles ce projet et en quoi il peut contribuer à aider d’autres jeunes filles qui vivent des situations similaires.

Ce modèle, qui se déroule en partenariat avec les centres civiques de paix, bâtit une voie de promotion de l’inclusion sociale et du développement personnel des jeunes femmes qui vivent des contextes socio-économiques précaires. 

Le projet Girasoles est possible grâce à la contribution de Carsi – Ambassade des États-Unis et il est mis en œuvre par la Fondation Paniamor.


Lien de la vidéo du témoignage de Cindy Guevara : https://www.youtube.com/watch?v=S1yBzwy-I-c&list=PLe4JKLesL7AfBmG_9wj4lWrDVjflVJJXD

Photo: Portrait de Marisol Zepeda