Équipe

Comité de direction

Guillaume Landry

Directeur général

Guillaume Landry est spécialiste dans la sphère de la protection de l'enfance, une solide expérience professionnelle et universitaire acquise dans plus de 40 pays à travers le monde. Il a été actif dans divers organismes d'envergure dont UNICEF Québec, à titre d'ambassadeur jeunesse pour l'action contre les mines antipersonnel (2002-2003) et le réseau ECPAT International à Bangkok, en Thaïlande, dans l'équipe de recherche sur l'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. Le continent africain est devenu son terrain de prédilection : il a été conseiller à la protection des enfants pour la Mission de maintien de la paix de l'ONU en République démocratique du Congo, de même que spécialiste en recherche et chargé de projet en Afrique de l'Ouest pour le compte de la Coalition pour mettre fin à l'utilisation des enfants soldats.

Auteur de nombreux textes et publications, M. Landry fut à la barre de nombre d'ouvrages dont le Guide sur le droit international humanitaire et le droit international des droits de la personne portant sur les enfants dans les conflits armés (2009), les séries de profils nationaux pour faire des droits de l'enfant une réalité en Afrique du Nord (2007), dans les Grands Lacs africains (2009) et au Moyen- Orient et en Afrique du Nord (2012), et le livre de référence Connaître les droits des enfants appliqués au Québec (2009). Ses connaissances de pointe lui ont permis de collaborer à la mise à jour du module de formation du Département du maintien de la paix des Nations Unies sur la protection des enfants avec le concours du ministre canadien des Affaires étrangères et du Commerce international.

Enseignant, il offre des cours et anime plusieurs formations sur des thèmes associés aux droits de l'enfant, en plus de travailler comme consultant pour l'UNICEF, la Banque mondiale, le Département des Opérations de maintien de la paix des Nations Unies, l’agence de développement allemande GIZ, Save the Children et l'Agence canadienne de développement international (ACDI). Il fut directeur des programmes et du développement au sein du Bureau international des droits des enfants depuis septembre 2006, puis nommé directeur général en avril 2014.  Il est diplômé de l'Université de York (Canada) et de l'Université hébraïque de Jérusalem (Israël) en études internationales, ainsi que de l'Université d'Uppsala (Suède) en aide humanitaire. Il parle français et anglais et maîtrise les bases de l'hébreu, de l'espagnol et du portugais.

g.landry@ibcr.org             poste 222

Fabrizio Biondi Morra

Directeur des programmes et du développement – Amériques , Moyen Orient & Afrique du Nord (AMENA)

Fabrizio a dédié sa vie professionnelle à des organisations dont l’action est axée sur les droits humains. En effet, avec plus de dix ans d’expérience dans le domaine de la coopération et du développement international, M. Biondi Morra a occupé différents postes sur le terrain en Afrique, en Amérique latine et au Moyen-Orient. Il a travaillé directement avec des organisations de la société civile locale et a dirigé de larges équipes sur plusieurs pays. Il a géré plusieurs projets dans des secteurs comme la justice économique, la justice entre les femmes et les hommes et la participation citoyenne des jeunes dans des contextes complexes et dans des situations de sécurité volatiles. Il a également dirigé et co-dirigé d’importants processus de changement organisationnel au sein d’Oxfam International.

Après avoir obtenu son BA en Science politique à l’UQÀM, M. Biondi Morra a entrepris une année de volontariat au Venezuela, où il a été témoin des conditions de pauvreté et d’exclusion sociale causées par les inégalités extrêmes. Par la suite, il a obtenu une maîtrise en politique internationale et comparée à l’Université de Montréal après avoir fait un semestre d’échange à Sciences Po Paris et avoir complété un stage chez UNOPS à Nairobi, au Kenya. M. Biondi Morra a commencé à travailler chez Oxfam-Québec avec un premier mandat en Bolivie, où il a appuyé des groupes formels et informels de jeunes dans la ville de Sucre dans le but de les rendre autonomes et ainsi renforcer la société civile. Lorsqu’il était au Burkina Faso, il s’est investi durant deux ans dans l’appui d’une des plus importantes associations de femmes du pays, principalement dans le secteur de l’autonomisation économique des femmes.

Au Honduras, M. Biondi Morra a représenté Oxfam-Québec au niveau de l’Amérique centrale et a dirigé les activités de l’organisme dans la région. Ses qualités de leader lui ont permis de gérer d’importantes équipes sur deux pays et de co-diriger les programmes pays d’Oxfam International. Il a appuyé plusieurs processus dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la lutte contre les effets néfastes de l’industrie minière, de l’accès au crédit des femmes rurales et l’empowerment des jeunes à travers l’art social. Par la suite, il a assuré des fonctions similaires durant trois ans en tant que Représentant d’Oxfam-Québec à Jérusalem pour sa programmation en Territoire palestinien occupé. Ses efforts et ceux de son équipe ont permis de renforcer d’importantes organisations palestiniennes dans la Bande de Gaza et la Cisjordanie, incluant Jérusalem Est. Il a également appuyé des campagnes de plaidoyer, dont la sensibilisation au sujet du déplacement forcé de communautés bédouines en Cisjordanie. M. Biondi Morra s’est joint à l’IBCR en 2018 en tant que Directeur des programmes et du développement pour les Amériques, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, où il dirige une équipe de collègues chevronnés tant au siège à Montréal que sur le terrain, notamment au Costa Rica et au Honduras.

M. Biondi Morra parle couramment le français, l’anglais, l’espagnol et l’italien. Il a des connaissances de base en arabe et il poursuit l'apprentissage de cette langue. Son intérêt pour les droits humains est aussi nourri par les nombreuses formations qu’il a suivies, dont le Programme de leadership sur le plaidoyer d’Oxfam International pour innover dans les actions d’influence et de campagnes.

f.biondimorra@ibcr.org                            Poste #221

Danielle Valiquette

Directrice des programmes et du développement - Afrique Subsaharienne

Danielle Valiquette est une dirigeante et gestionnaire chevronnée, cumulant 25 années d’expérience dans le développement, la mise-en-œuvre et l’évaluation de programmes internationaux dans plus de 45 pays en crise, en reconstruction ou en développement. Elle possède de plus une capacité démontrée à démarrer, structurer et assurer la croissance de diverses organisations comme elle a été amenée à la faire à titre de Directrice générale chez Village Monde et à titre de Directrice exécutive des programmes internationaux au sein de ONE DROP, une initiative de Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil. Ses principaux champs d’expertise sont dans les secteurs de l’eau et l’assainissement, la microfinance et les droits humains.

Avant de se joindre à ONE DROP, Mme Valiquette a effectué plusieurs mandats de consultation, dont l’évaluation à mi-parcours du programme quinquennal de coopération-volontaire d’OXFAM dans huit pays, tant en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient qu’en Amérique latine et Caraïbes. Elle a œuvré au sein d’Oxfam-Québec pendant plus de 15 ans à titre de Chargée de programmes dans un premier temps, et par la suite en tant que Directrice des programmes internationaux (Afrique et Asie), et ceci tant au siège social de Montréal que sur le terrain. Lors de son affectation sur le terrain, elle a dirigé, pendant cinq ans, un vaste programme régional dans la Corne de l’Afrique (Soudan, Somalie, Éthiopie, Érythrée, Djibouti et Kenya) visant à renforcer les capacités des organismes locaux travaillant au niveau des médias communautaires, de la justice et de l’égalité homme-femme. Mme Valiquette a également travaillé pour l’organisme Droits et Démocratie. Elle y a organisé, entre autres, une mission à laquelle ont participé dix récipiendaires du Prix Nobel de la Paix avec comme objectif la libération d’Aung San Suu Kyi et tous les prisonniers politiques de la Birmanie.

Communicatrice expérimentée dans le plaidoyer, les relations publiques et médiatiques, Mme Valiquette a à son actif un important portfolio d’entrevues télévisées, radiophoniques et dans la presse écrite et est fréquemment invitée à titre de conférencière dans divers forums internationaux.

Mme Valiquette parle le français, l’anglais et l’espagnol. Elle détient un baccalauréat en géographie, un diplôme d’études supérieures en développement international et une maîtrise en administration des affaires. Elle est récipiendaire de plusieurs bourses et est Lauréate d’un Prix Reconnaissance (2013), de l’ESG, “prix octroyé pour ses habiletés confirmées de communicatrice et d’ambassadrice, son engagement renouvelé auprès des plus défavorisés du globe et son style de gestion intelligent, créatif et moderne”.

d.valiquette@ibcr.org                 poste 224

Benoit Bouvier

Directeur administratif, financier et ressources humaines

Benoit  a débuté son parcours professionnel, dans le monde de l’automobile en France, et a eu en charge différents projets d’ingénierie pendant 10 ans . Dans un contexte de grande concurrence, d’exigence et d’urgence, il a développé à la fois des compétences en management de projets et d’équipes mais aussi de réelles capacités d’adaptation, de communication et de gestion.

En 2008, il a souhaité ré-orienter son projet professionnel. Il suit alors une formation à l’École des Hautes Études en Santé Publique de Rennes (France) et obtient son certificat d’aptitude à la fonction de direction d’établissements et d’organismes sociaux . Pendant 4 ans il a dirigé un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. À la même période, il s'est engagé pour l’éducation des enfants en rejoignant le Conseil d’Administration de l’Association Montessori de France.

En 2015, Benoit arrive à Montréal dans le cadre d’un projet familial. Puis en 2016, il rejoint  l’équipe de l’IBCR en tant que consultant en organisation et gouvernance avant de devenir Responsable des Finances des projets et enfin Directeur des finances et des opérations. Il est également administrateur-trésorier d’un organisme d’accompagnement des personnes âgées isolées.

 b.bouvier@ibcr.org           poste 228

Experts

Région Afrique Subsaharienne

Roxana Galant

Chargée de programmes Afrique sub-saharienne

Diplômée en science politique et titulaire d’une maîtrise en affaires publiques et internationales, Roxana travaille depuis plusieurs années dans le domaine du développement international et des droits humains. Avant de se joindre à l’IBCR, elle a travaillé près de deux ans en coopération internationale sur le terrain, où elle a développé une expertise en genre et en gestion de projets.

Elle a récemment travaillé pour Oxfam-Québec au Burkina Faso, où elle a mis en oeuvre un projet de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles et renforcé les capacités des organisations locales en autonomisation économique des femmes. Elle a également œuvré au sein du Centre d’études et de coopération internationale comme conseillère en égalité femmes-hommes et au siège social de Médecins du Monde Canada en appui à la gestion des projets internationaux.

Sa passion pour les droits humains l’a amené à travailler dans plusieurs autres pays, notamment en Autriche, où elle a travaillé sur les questions de prévention des conflits auprès de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, et au Chili, où elle a fait de la recherche sur l’application du droit international en matière des droits autochtones.

Roxana parle couramment le français, l’anglais, l’espagnol, l’allemand et le farsi.

Dominik Tremblay-Perron

Spécialiste en justice pour enfants

Diplômée en droit de l’Université de Montréal en 2013 et de l’Université de Sherbrooke en Prévention et règlement des différends en 2017, Me Tremblay-Perron est membre du Barreau du Québec depuis 2014.

Dans le cadre de son mandat à la Fondation du Dr Gilles Julien de 2014 à 2017, elle s’est affairée à protéger les droits des enfants les plus vulnérables des quartiers d’Hochelaga-Maisonneuve et de Côte-des-Neiges par des modes de prévention et de règlement des différends exclusivement. Depuis 2015, elle est accréditée en médiation civile et commerciale et a animé des médiations civiles en pédiatrie sociale en communauté, dont les cercles de l’enfant. En 2014, avec l’équipe de la Fondation du Dr Julien, elle a remis sur pied le comité des droits qui regroupe des jeunes de 8 à 12 ans. Dans le cadre de ce dernier, les jeunes apprenaient leurs droits, les intégraient et devenaient des ambassadeurs de ces derniers.

Elle a aussi tenu un rôle actif afin de transmettre ses connaissances en droit en créant et en offrant de nombreuses formations. Elle est impliquée dans la communauté juridique entre autres auprès du Barreau de Montréal et du Jeune Barreau de Montréal. C’est dans le souci de continuer de participer à la protection des populations vulnérables que Me Tremblay-Perron s’est jointe à l’équipe du Bureau international des droits des enfants en 2018.

d.tremblay-perron@ibcr.org

Anne-Marie Gervais

Spécialiste en formation et en transfert de compétences

Anne-Marie Gervais œuvre dans le développement de l’être humain depuis plus de vingt ans. Comme travailleuse sociale, elle a travaillé au niveau communautaire, gouvernemental et privé par le biais du volet post-trauma des « programmes d’aide aux employés » et à travers sa propre pratique privé.

Son désir d’avoir plus d’impact à un niveau global l’a conduit vers le « coaching de gestion ». Elle a accompagné une panoplie d’entrepreneurs à créer des projets novateurs tout en faisant une différence positive dans le monde. Elle est une spécialiste de l’alignement entre les valeurs, la vision, la prise de décisions, la clarification des étapes et l’action. 

Elle a aussi œuvré dans le développement international en Bolivie et Pérou pendant 5 ans comme conseillère en prévention et transformation des conflits avec des organisations de promotion et protection des droits humains. Elle a développé une expertise pour créer des formations pour ensuite former des formateurs locaux. Elle aime aller au-delà de la formation pour entrer dans un transfert de compétences, qui demande un coaching d’autonomisation « empowerment », de renforcement des habiletés sociales et de développement du leadership.

Elle a personnellement formé des milliers de personnes, incluant des enfants, adolescents, enseignants, intervenants de la société civile, des policiers, des avocats et des membres clés au niveau gouvernemental en Amérique Latine et au Québec.

Anne-Marie travaille en 3 langues: français, espagnol et anglais.

am.gervais@ibcr.org

Fernando A. Chinchilla

Chargé de projet

Fernando est un expert en coopération internationale. Pendant près de 20 ans, il a travaillé sur la résolution des conflits (rétablissement, maintien et consolidation de la paix, processus de démocratisation, transition de la guerre à la paix) en Amérique latine et en Afrique subsaharienne.

Avant de se joindre l'IBCR, il a été chercheur dans divers centres de recherche nord-américains et latino-américains, conférencier et professeur dans des universités canadiennes, colombiennes, mexicaines et espagnoles et consultant auprès de l'Institut interaméricain des droits de la personne et de l'Organisation des États-Unis. Il a organisé et exécuté neuf travaux sur le terrain dans sept pays d'Amérique latine et d'Afrique subsaharienne. Il a également été assistant de recherche au UNDP (Costa Rica), assistant administratif à l'Organisation interaméricaine pour l'enseignement supérieur et observateur à court terme (électoral) de l'OAS et de l'Union européenne.

Fernando est actuellement membre associé de Les Afriques dans le monde, membre expert du Réseau des opérations de paix, membre du Laboratoire de criminologie et d'études sociales sur la violence et membre chevronné du Conseil international du Canada.

Originaire du Costa Rica, Fernando a résidé en Angola, au Canada, en Colombie, en Equateur, au Salvador, au Mexique, au Mozambique et en Afrique du Sud. Il est diplômé de l'Université de Montréal en 2008 en science politique. Il parle espagnol, français et anglais et possède une connaissance de base du portugais.

f.chinchilla@ibcr.org

Agathe Riallan

Chargée d’appui du département Afrique Subsaharienne

Nous sommes heureux d’accueillir de nouveau Agathe Riallan dans son nouveau poste de Chargée d’appui du département Afrique Subsaharienne au siège social de l’IBCR à Montréal à partir du 30 Avril 2018;

Agathe est diplômée d’une licence en droit et d’une maîtrise en droit privé-spécialité droit pénal, obtenues en France. Passionnée par le droit international et la politique internationale, Agathe a décidé de compléter une maîtrise en droit international et politique internationale appliqués à l’Université de Sherbrooke.

Passionnée également par les droits humains, Agathe s’est engagée activement dans l’association étudiante Amnistie internationale de l’Université de Sherbrooke en tant que Vice-Présidente et à ce titre, organisé de nombreux évènements de sensibilisation et conférences sur les droits humains. Agathe s’est également engagée dans l’organisation de conférences de sensibilisation aux droits humains pour la Croix-Rouge canadienne. Enfin, elle a réalisé plusieurs mandats de recherche pour Avocats Sans Frontières et pour le Bureau d’aide juridique international, clinique juridique apportant des conseils aux plus démunis.

Profondément convaincue que le développement s’amorce en garantissant aux populations les plus vulnérables l’accès aux droits humains, Agathe s’est jointe au Bureau international des droits de l’enfant en août 2017 en tant que stagiaire et continue aujourd’hui son chemin en tant que chargée d’appui au sein du département Afrique subsaharienne.

 

 a.riallan@ibcr.org

Martin Causin

Chef de projet - Burkina Faso

Après des études de droit à Louvain-La-Neuve (UCL) en Belgique, Martin s'installe au Burkina Faso où il passe plusieurs années comme volontaire pour l'association belge ADJAO. Il se spécialise notamment dans la gestion de projets en matière d'éducation, avec un focus sur l'accès des filles à lécole primaire et l'accès aux loisirs et à la culture pour tous les enfants. A partir de 2013, il entame son parcours en ONG internationales, tout en restant sur le continent africain. Les trois premières années sont consacrées à Avocats Sans Frontières Belgique, d'abord comme responsable de base en RDC, ensuite comme chef de mission en Tunisie et enfin comme chef de projet en RCA. Il travaille à chaque fois sur des projets visant à améliorer l'accès à la justice des personnes les plus vulnérables et notamment les femmes et les mineurs, ainsi que sur des projets de défense des victimes en justice penale internationale.

Pour retourner en Afrique de l'Ouest, il passe une année comme chef de mission volant pour le Secours Islamique France (missions d'évaluation de projets notamment au Mali et au Niger), avant de rejoindre l'IBCR dans l'optique de retrouver le Burkina Faso et de contribuer à la protection et à la promotion des droits des enfants dans ce pays qu'il apprécie particulièrement.

m.causin@ibcr.org 

Agnès Kaboré

Coordonnateur technique - Burkina Faso

Agnès Kaboré/Ouattara est socio-économiste de formation, titulaire d’un diplôme Supérieur en Travail Social International et d’une maitrise en Administration économique et sociale, obtenus à l’Université d’Aix Marseille II (France). Elle a occupé plusieurs postes de responsabilités dans l’administration publique au Burkina Faso (Directrice Générale de l’action Sociale, Directrice Générale de la Protection de l’enfant, Directrice de la promotion de la famille, Directrice Nationale de plusieurs projets…) et dans les ONG et Institutions internationales. Agnès Kaboré possède une solide expérience sur les questions sociales et particulièrement celles liées à la protection de l’enfant et aux droits de la Femme dans son pays et en Afrique. Elle a présidé plusieurs groupes de travail portant sur les questions de population et de l’enfant au Burkina Faso, est membre du Conseil national pour la population et fut, de 2008 à 2013, membre du Comité Africain d’Experts sur les Droits et le Bien-Etre de l’Enfant de l’Union Africaine (UA), où elle occupe successivement les fonctions de vice-présidente et de présidente. Dans le cadre de ces différentes fonctions, Agnès a contribué à l’élaboration de plusieurs documents référentiels sur les politiques et stratégies de promotion des droits des enfants en situation de vulnérabilité dans son pays et en Afrique.

Agnès est très active dans le milieu associatif, est présidente d’une association chargée de la coordination des interventions sociales dans la ville de Ouagadougou et est membre de la Croix Rouge Burkinabè depuis 2005. Elle fut conseillère au Conseil économique et social du Burkina Faso et membre de plusieurs conseils d’administration dont l’UNICEF, la Caisse nationale de Sécurité Sociale, le Centre Nationale des Œuvres Universitaires et le Centre de Formation et de Perfectionnement en Travail Social, dont elle était la Présidente du Conseil d’Administration.

Agnès aime le sport et particulièrement le volley-ball. Elle a évolué en sélection nationale du Burkina Faso, fut capitaine de l’équipe de l’Africa sport international (Côte d’Ivoire) de 1981 à 1984 et détentrice de plusieurs trophées.

Laurène Graziani

Experte justice - Burkina Faso

Laurene Graziani est Docteur en droit, spécialisée en protection et participation de l'enfant. Elle a un Master en Droit international Humanitaire (Faculté de Droit et de Sciences Politiques d'Aix-en-Provence) et un Master of Advanced Studies in Children's Rights (IUKB/Université de Genève). Après plusieurs missions à l'étranger en lien avec la protection des droits de l'enfant, elle a choisi comme sujet de thèse de doctorat "L'enfant et les procédures contentieuses internationales" pour orienter ses recherches sur l'accès à la justice des enfants et leurs droits fondamentaux dans les procédures judiciaires.

Elle a travaillé avec Défense des Enfants international dans le cadre de son projet d'éducation aux droits de l'enfant, a enseigné pendant quatre ans à l'Université en France et en Belgique et a organisé plusieurs formations en droits de l'enfant. Très attachée au lien entre la théorie et la pratique, elle poursuit ses recherches tout en étant impliquée dans le monde associatif avec comme objectif de promouvoir le droit à la participation des enfants.

Mariée, avec deux enfants, elle vit depuis 2016 au Burkina Faso où elle a notamment enseigné dans le Master Protection et Droits de l'Enfant à l'Université de Ouaga II. Elle a débuté sa collaboration avec l'IBCR en octobre 2016 dans le cadre du projet de renforcement des capacités des acteurs du système de protection de l'enfant au Burkina Faso. Elle est en charge des activités en lien avec le secteur de la justice et notamment le développement de la trousse de formation initiale en droits de l'enfant destinée aux élèves de l'Ecole d'Administration et de Magistrature (ENAM) et du mode opératoire sur l’accompagnement de l’enfant en conflit avec la loi.

Goro Palenfo

Expert en travail social - Burkina Faso

Après des études à l’Université de Ouagadougou en sociologie, Goro Palenfo a suivi une formation professionnelle à l’Institut National de Formation en Travail Social (INFTS), ce qui lui a permis de démarrer sa carrière professionnelle dans l’administration publique où il a travaillé comme agent de l’Etat burkinabé au sein du Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille. Dans son parcours, il a servi dans différents services dudit ministère aussi bien au niveau régional qu’au niveau central et a notamment collaboré avec l’INFTS comme chargé de cours, encadreur d’élèves stagiaires et directeur de mémoires de fin de cycle des élèves administrateurs des affaires sociales.

La protection de l’enfant au Burkina Faso est un domaine que Goro connaît donc particulièrement bien, ce qui lui a aussi permis d’accompagner et de renforcer les capacités de plusieurs organisations et associations nationales œuvrant dans ce domaine. Il est aussi membre fondateur du « Social Impact Service », une association locale qui vise à contribuer à la mise en œuvre de la politique du gouvernement du Burkina Faso dans le domaine socio-éducatif, par des propositions d’offres innovantes de services adaptés aux besoins sociaux des populations ainsi qu’à l’évolution de la société.

Il a rejoint l’équipe de projet de l’IBCR au Burkina Faso en août 2017, afin de contribuer activement au renforcement des capacités de ses collègues travailleurs sociaux.

 

Wakilou Senou

Expert formation des forces de sécurité en droits de l'enfant- Burkina Faso

Je m’appelle Wakilou Senou, j’ai 34 ans, je suis marié et père de deux enfants. Je me suis engagé avec l'IBCR au Burkina Faso en qualité d’expert Forces de défense et de sécurité (FDS). Sur le plan académique, je suis titulaire d’une maîtrise en droit de l’université de Ouagadougou (Burkina Faso) et d’un master en droit spécialité sécurité internationale et défense de l’université de Grenoble (France).

Avant de rejoindre l'IBCR, j’étais commissaire de police au sein de la police nationale burkinabè, où j’ai acquis une expérience de 7 ans dans la gestion de la sécurité publique et de la protection des personnes et des biens.

Mon engagement pour la cause des enfants date de ma tendre enfance car je suis issu d’une famille où se pratiquait l’excision, je me suis insurgé contre cette pratique, ce qui a permis de la stopper pour mes sœurs plus jeunes. Pendant mon parcours académique, j’ai suivi de nombreuses formations en vue de renforcer mes capacités dans le domaine de la protection de l’enfant. Sur le terrain, pendant les sept années dans la police, la question des droits de l’enfant a toujours occupée une place de choix. Dans mon premier poste de responsabilité, à Fada N’gourma (à l’Est du Burkina Faso), j’ai notamment mis en place, avec les acteurs régionaux de protection de l’enfant, le premier réseau de protection de l’enfant dans cette zone. Mon second poste m’a permis de renforcer la collaboration avec les autres acteurs de la protection et d’opposer un refus à la garde à vue des enfants dans des conditions inadéquates. Mon dernier poste, au Commissariat central de police de la ville de Ouagadougou, m’a vu être désigné point focal droits humains au sein de ce service et je me suis engagé comme enseignant des cours de droits l’homme à l’école nationale de police.

L’objectif en intégrant l’équipe de projet de l’IBCR au Burkina Faso est de concrétiser mon engagement de manière professionnelle et permanente, au sein d’une structure dont le mandat est de veiller à la promotion et à la protection des droits des enfants, par le renforcement des capacités des acteurs et la contribution à une meilleure coordination multisectorielle.

expert-fds.bf@ibcr.org

Sabine Zongo

Responsable administrative et financière - Burkina Faso

Sabine Kiemtore Zongo travaille depuis 2005, tout d’abord comme auditrice interne pour une ONG internationale (Compassion Internationale), elle a ensuite rejoint l’équipe de CRS (Catholic Relief Service) comme comptable notamment pour le programme de soutien aux femmes et aux filles ainsi que le programme de scolarisation des enfants. Sabine est mariée et mère d’une fillette âgée de deux ans. Sabine aime cuisiner des plats mossi et aussi ivoirien pour ses amis et sa famille.

s.zongo@ibcr.org

Émile Darribère

Chef de projet - République démocratique du Congo

Bio à venir

Fabrice Kazadi

Expert en travail social - République démocratique du Congo

Licencié en sociologie, Fabrice Kazadi a enseigné au secondaire pendant 10 ans avant de se lancer dans le travail social.

Fabrice a été pendant 15 ans chef de projet dans une ONG locale de protection des enfants où il a eu à travailler pour la réunification familiale et la réinsertion socio-économique d’enfants en rupture familiale (appelé communément enfant vivant dans la rue) et des ex-enfants associés aux forces et groupes armés.

Parallèlement à son poste de chef de projet, il a fait partie, depuis 2005, de l’équipe des superviseurs du Réseau des éducateurs des enfants et jeunes de la rue (REEJER), une plateforme regroupant les ONG de protection de l’enfant. Depuis 2008 jusqu’à son entrée à l’IBCR, Fabrice était formateur national en travail social. À ce titre, il a formé plusieurs assistants sociaux à travers la République démocratique du Congo.

C’est en août 2017 qu’il a rejoint l’IBCR en tant qu’expert en travail social - protection de l’enfant.

Bruno Sadila Badianga

Expert police - République démocratique du Congo

Après des études de droit à l’Université de Kinshasa, Bruno Sadila s’est engagé dans la magistrature où il a notamment été juge des enfants.

Parallèlement, à sa carrière au Palais, il a aussi enseigné le droit, les droits des citoyens tout en apportant son appui aux organisations de droits de l’homme et des organisations paysannes femmes en tant que consultant et vulgarisateur de droit.

Par la suite, il a apporté son expertise dans un projet de réforme de la police de la République Démocratique du Congo, visant à mettre en œuvre un nouveau mode de fonctionnement de la Police dénommé police de proximité. C’est en septembre 2017 qu’il a rejoint l’IBCR en tant qu'expert police.

Odon du Christ Mupepe Mandola G.N.

Expert Justice - République démocratique du Congo

Licencié en droit de l’Université de Kinshasa, Odon du Christ Mupepe a commencé sa carrière professionnelle dans la magistrature comme Officier du Ministère Public, puis comme juge de paix, faisant office de juges pour enfants.

Parallèlement à la magistrature, il s’est engagé comme consultant formateur aux notions élémentaires de droit en formant les parajuristes et personnes ressources dans les organisations de la société civile pour le compte de l’ONG Internationale Belge, RCN Justice & Démocratie.

Odon du Christ Mupepe dispose d’une longue expérience professionnelle solide, riche et polyvalente. Il cumule plus de 15 ans d'expérience dans le domaine de la planification, de la gestion et de la mise en œuvre de projets de développement.

Il possède de grandes capacités en représentation, en coordination et en gestion des programmes de développement international, plus particulièrement dans le renforcement des capacités de la justice et celui de la réforme de la Police incluant le domaine de la protection de l’enfant et de la lutte contre l’impunité des violences sexuelles.

Il a notamment travaillé avec RCN Justice & Démocratie comme Responsable d’Antenne au Bas-Congo et Responsable de Projet, avec ProJustice/USAID comme Coordonnateur de la Formation judiciaire, avec PwC/SSAPR comme Coordonnateur Provincial au Kasaï Occidental actuellement Kasaï Central puis Chef de Projet pour appuyer l’Inspection Générale de la Police, avec Avocats sans Frontières comme Responsable de programme et au GIZ/Projet de renforcement de la Police Nationale Congolaise dans la lutte contre les violences sexuelles et la protection de l’enfant.

Odon du Christ Mupepe a rejoint l'IBCR en janvier 2018 comme expert justice en République démocratique du Congo. 

Bertin Mbu Mveta Bera

Responsable administratif et financier - République Démocratique du Congo

De nationalité congolaise, Bertin Mbu Mveta Bera a fait ses études supérieures en sciences commerciales et financières, option gestion des entreprises, à l’Institut supérieur technique et commercial de Kinshasa, en République démocratique du Congo. En plus d’enseigner pendant huit ans au primaire et au secondaire, Bertin Mbu Mveta Bera a été pendant neuf ans Chef d’unité, mouvements des malades, sociale, statistiques et recouvrement, à la clinique Bondeko de Kinshasa. Il a ensuite assumé sa passion pour le développement chez RCN Justice & Démocratie, GIZ - agence allemande de coopération internationale, Helen Keller International et la Croix-Rouge française, dans les domaines de l’administration, des ressources humaines, de la logistique, des finances et de la comptabilité.

b.mbu@ibcr.org

Région Amériques, Afrique du Nord et Moyen-Orient

Julie Potvin-Lajoie

Chargée de programmes - Amériques, Afrique du Nord et Moyen Orient

Diplômée en études internationales et langues modernes ainsi que titulaire d’un DESS en gestion du développement durable, Julie travaille depuis maintenant plusieurs années en coopération internationale autant au Québec que sur le terrain, en développement économique et gestion de projets. Elle a en effet travaillé auprès des groupes de femmes artisanes au Guatemala et en Bolivie, ainsi qu’en sensibilisation et en commercialisation de produits de commerce équitable pour le Centre d’Études et de coopération internationale. Plus récemment, elle a travaillé comme conseillère en développement et gestion au Honduras auprès des partenaires d’Oxfam-Québec, dans la région du tropique sec ainsi qu’à Tegucigalpa, collaborant à la mise en œuvre de projets en art social pour les jeunes ainsi que contre les violences faites aux femmes.  Ces expériences lui ont permis de travailler dans des environnements très variés, autant auprès de jeunes engagés que des femmes artisanes des milieux ruraux. Elle a également travaillé en ressources humaines pour Carrefour International comme agente de recrutement de volontaires ainsi que comme agente d’administration de programmes internationaux pour Oxfam-Québec. Julie parle couramment le français, l’anglais et l’espagnol. 

j.potvin-lajoie@ibcr.org                poste 227     

 

 

Nadia Lopez Téllez

Spécialiste en protection de l'enfant

Nadia Lopez Téllez œuvre dans la défense des droits humains, des enfants et des femmes depuis plus de vingt ans. Elle a commencé dans le milieu académique en faisant des recherches sur la situation des enfants et des femmes en Colombie. Motivée par le désir d’agir, Nadia est passée de l’académie à l’action institutionnelle pour, par la suite, s’engager dans le domaine des ONG.

Elle a participé à la création de différents services d’intervention pour les enfants victimes de multiples violences. Elle a conçu des protocoles, des programmes de formation et des initiatives de concertation communautaires et institutionnelles en vue de la protection des droits des enfants. Nadia a participé à diverses initiatives citoyennes de défense des droits des femmes et des enfants. Elle s’est impliquée dans de nombreux processus visant la restitution des droits des enfants victimes du conflit armé, des enfants victimes de violences sexuelles et exposées à la violence conjugale principalement en Colombie et au Canada.

Diplômée en sociologie, ayant une maîtrise en sciences politiques et relations internationales ainsi qu’un master en philosophie politique, Nadia a travaillé pour des organisations internationales comme Plan International et Greenpeace. Elle a également été consultante pour UNICEF, UNFPA et ONU Femmes.

n.lopeztellez@ibcr.org                  poste 241

José Ordonez Hernandez

Spécialiste en justice pour enfants

Passionné par la justice pénale internationale, José Ordonez Hernandez a travaillé avec la société civile sur des projets concernant la poursuite des violences sexuelles liées aux conflits en République démocratique du Congo, la République centrafricaine et la Colombie. José est un avocat qualifié en Ontario et a pratiqué dans les domaines de la famille, du droit des réfugiés et de la protection de l'enfant avec l'aide juridique à Toronto. Il a été stagiaire à la division juridique du ministère canadien des Affaires étrangères et du Tribunal pénal international pour le Rwanda.

José est titulaire d'une maîtrise avancée (LL.M.) en droit international public à l'Université de Leyde, aux Pays-Bas et a rédigé sa thèse sur la mise en œuvre de normes internationales pour la poursuite nationale des crimes internationaux en Amérique Latine. Il a terminé un Juris Doctor (J.D.) à l'Université d'Ottawa et a assisté à la session de Droit International Public de l'Académie de droit international de La Haye aux Pays-Bas, en 2012. Il a obtenu un baccalauréat en sciences de l'Université Western Ontario, London. José parle couramment anglais, français, espagnol et allemand avancé. Il a rejoint le Bureau en octobre 2017 en tant que spécialiste en justice pour enfants.

j.ordonezhernandez@ibcr.org

Sylvia Chaves

Cheffe de projet – Costa Rica

Sylvia possède un Baccalauréat en Communication collective, une Licence en Relations publiques ainsi qu’une Maîtrise en Genre et violences intrafamiliales. Au courant de son parcours professionnel, Sylvia a cumulé de riches expériences en gestion de projets socio-environnementaux et a été Directrice de fondations œuvrant dans le milieu du développement et des droits humains au Costa Rica. Sylvia a également réalisé des travaux en lien avec l’enfance, la communication sociale, le genre et l’environnement tout en étant professeure et journaliste.

Daniel Martin Santos

Chef de projet - Honduras

Daniel est diplômé en psychologie de l'Université du Pays Basque en Espagne. Il est titulaire d'un diplôme de troisième cycle en orthophonie ainsi que d'un diplôme en tant qu’agent pour l'égalité des chances pour les femmes du Réseau interuniversitaire Europe/Amérique latine pour les études appliquées en politique sociale.

Pendant plus de 13 ans, il a travaillé dans des contextes humanitaires, sur différents sujets tels que les conflits armés, la violence générale, les catastrophes naturelles et les cas d’urgence. Daniel a effectué des missions dans différents pays, notamment la Colombie, l'Algérie, la Bolivie, le Burundi, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et le Honduras.

Il a également participé à différents ateliers et événements visant à renforcer et à mobiliser les enfants, les jeunes et les dirigeants des sociétés civiles afin de promouvoir la protection des droits des populations les plus vulnérables.

Sa mission précédente était au Honduras où il a dirigé le développement des documents et des protocoles relatifs à la protection de l'enfance, y compris le Manuel de suivi et d'évaluation pour les centres de protection temporaire, le sous-système de protection sociale ainsi que le cadre conceptuel et fonctionnel.

Daniel a rejoint l'IBCR en février 2018 en tant que chef de projet au Honduras. 

d.martinsantos@ibcr.org

Alejandro Rodríguez Aguirre

Chargé d’appui au programme AMENA

Inspiré par la protection des droits humains, Alejandro a travaillé pendant près de 9 ans dans des projets de coopération internationale et d'aide humanitaire en Colombie, en Sao Tomé et Principe, en France et récemment au Canada.

Ses domaines d'expertise sont : l'adolescence, les droits sexuels et reproductifs, la santé maternelle et infantile, la prévention du VIH et la prévention de la violence sexuelle et basée sur le genre.

Mobilisé par ses intérêts, Alejandro a eu l'occasion de coordonner la mise en œuvre de projets de grande envergure au sein d'agences du système des Nations Unies (UNFPA et OIM) et de participer à la production de documents de politique publique qui ont permis la garantie des droits, en particulier pour les enfants, les adolescents et les femmes.

Alejandro a un baccalauréat en sciences de la santé, un D.E.S.S en administration des services, une maîtrise en développement et santé publique de l'Université de Bordeaux (France) et un master en promotion de la santé de l'Université de Navarre (Espagne). Il possède également un certificat universitaire en culture francophone.

Alejandro a rejoint l'équipe de l'IBCR en novembre 2017 en tant que chargé d’appui au programme AMENA.

a.rodriguezaguirre@ibcr.org                 poste 242   

 

Marjorie Echenique Soto-Carvo

Experte justice – Protection de l’enfant

Marjorie Fabiola Echenique Soto-Carvo est une avocate hondurienne, titulaire d'une maîtrise en sciences politiques ainsi que d’une maîtrise en droit public complétée à Madrid en Espagne. Elle a complémenté sa formation académique avec une spécialisation en droits de l'homme et en sécurité publique.

Elle a travaillé en tant que professeure à l'Université Nationale Autonome du Honduras, ainsi qu’à titre de coordinatrice académique de divers programmes universitaires en science politique. Elle a également travaillé auprès du Ministère de la Sécurité et du Ministère de la Présidence au Honduras.  Son expérience professionnelle au sein du gouvernement ainsi que dans les institutions privées lui a permis de connaître de très près la situation des enfants au Honduras. Ses derniers travaux en tant que consultante indépendante l’ont amené à élaborer une politique nationale de justice pénale pour mineurs (es) et à développer des guides d’évaluation et de certification pour les organisations non-gouvernementales qui fournissent une assistance aux enfants.

En plus de son parcours professionnel, Marjorie s’implique dans la société hondurienne à travers diverses organisations sociales qui travaillent avec des jeunes en situation de vulnérabilité. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’espagnol.

Ximena Maria Sandi Chaves

Assistante administrative et projets logistiques - Costa Rica

Ximena Maria Sandi Chaves est originaire du Costa Rica. Elle détient un baccalauréat en Ressources Humaines et cumule 5 années d'expérience professionnelle au cours desquelles elle a acquis une expérience dans différents domaines, notamment l'administration, l'organisation, la logistique et les collections judiciaires.

Elle est passionnée par le travail social et les enfants et elle a participé à des groupes communautaires à but non lucratif principalement avec des organisations ciblant les enfants à risque social.

Ximena a rejoint l'IBCR en janvier 2018 pour le poste d'assistante administrative et projets logistiques au Costa Rica.

 

Jerson Cárcamo

Expert en protection de l'enfance - Honduras

Jerson est un psychologue ayant travaillé dans le domaine de la promotion et la défense des droits humains des jeunes, des personnes handicapées et de l'enfance; au sein d’agences gouvernementales et d’organisations de la société civile.

Professeur universitaire de l'École des Sciences Psychologiques de l'Université nationale autonome du Honduras et membre de l'équipe de recherche pour la mise en œuvre du modèle psychologique pour l'attention humanitaire (MPAH), il a contribué à la construction d'outils méthodologiques pour le renforcement des organisations de personnes handicapées, ainsi que pour la promotion des droits des enfants dans les espaces scolaires, leur autonomisation et leur influence politique.

Il a rejoint l’équipe de l’IBCR en décembre 2017 à titre d’expert en protection de l’enfance pour le Honduras.

Gerardo Molina

Responsable administratif et financier-Honduras

Gerardo Molina a travaillé en tant qu’auditeur interne pour divers groupes de distribution automobile tels que Nissan, Kawazaki et Chrysler et ce, pendant plus de 6 ans. Il a également travaillé dans différentes banques au Honduras et aussi en tant que chef des opérations de crédit pour un groupe financier, le tout avant d’intégrer le milieu de la coopération internationale. Pendant plus de 16 ans, il a été coordinateur financier chez Oxfam, en Grande Bretagne, où il a aussi été responsable de la comptabilité financière en plus de chapeauter diverses interventions dans les domaines du développement économique, des droits humains et de l’humanitaire. Il possède également une expérience extensive de travail en partenariat avec des projets de développement international au sein d’organisations civiles internationales ainsi qu'avec plusieurs donateurs. Enfin, Mr Molina travaille aussi bien en espagnol qu’en anglais.

Tarik Marc

Chargé de projet - Programme de coopération volontaire

Ayant réalisé des études en développement international et en gestion de projets à l’Université de Montréal, Tarik a durant les dix dernières années travaillé sur de nombreux projets de coopération internationale en Amérique latine et en Afrique. Son expérience l’a amené à coordonner des projets dans des contextes très différents, que ce soit auprès de communautés rurales à Cuba, au Venezuela, en Bolivie, au Honduras et au Guatemala ou dans la préparation du Sommet de la Francophonie au Sénégal en appui à la présidence de la République. Il a été amené à gérer des programmes de coopération volontaire au sein du Centre d’Étude et de Coopération Internationale au Guatemala et au Sénégal.

t.marc@ibcr.org                poste 233

Communication, développement et normes institutionelles

Cathy Launay-Alcala

Responsable des communications et des partenariats

Cathy Launay-Alcala a travaillé pendant plus de quinze ans dans l'industrie du tourisme et de l’événementiel en Europe, dans les Caraïbes et en Amérique du Nord. Chargée de projets pendant quelques années, elle s’oriente rapidement vers la direction et la gestion touristique en prenant notamment la gérance d’un hôtel puis en cofondant une société de voyages et d’événements en République dominicaine. De par la nature de ses activités professionnelles et en raison de ses voyages aux quatre coins du monde, Mme Launay-Alcala est souvent confrontée à certains fléaux affectant les plus jeunes, tels que l'exploitation sexuelle des enfants dans l'industrie du tourisme et des voyages et le travail des enfants. Très active, elle engage régulièrement sa clientèle corporative et le grand public dans des collectes de fonds, devient bénévole au sein d’un orphelinat et membre du Conseil national pour l’enfance et d’adolescence à Santo Domingo. 

En 2013, elle immigre au Canada et rejoint en septembre 2014 l’équipe du Bureau. Launay-Alcala parle le français, l’anglais, l’espagnol et l’italien. Elle a une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Bretagne Sud et un Certificat d’économie du Centro de aplicaciones económicas empirica, en République dominicaine.

c.launay@ibcr.org             poste 243

Sabine Michaud

Responsable des normes institutionnelles

Diplômée en droit, en criminologie et en intervention en toxicomanies, Sabine Michaud est membre du Barreau du Québec depuis 1993. Elle travaille tout d'abord en intervention psychosociale auprès des populations vulnérables avant d'exercer en droit criminel du côté de la défense au sein du Centre communautaire juridique de Montréal, puis en pratique privée pour le cabinet Soulière Lapointe Doray Michaud Lamoureux.

Depuis toujours préoccupée par les questions de discrimination et de promotion des droits humains, madame Michaud s'envole, en avril 2002, vers le continent africain où elle vivra et travaillera plus de huit ans notamment au Bénin, au Maroc, au Sénégal et en République démocratique du Congo principalement sur des questions liées aux droits humains, à la justice entre les hommes/garçons et les femmes/filles et aux violences faites aux femmes et aux filles.

À son retour à Montréal, elle coordonne le programme Justice entre les hommes et les femmes au siège social d'Oxfam-Québec avant de rejoindre l’équipe de l’IBCR en mars 2013. Sabine Michaud est également assesseure au Tribunal des droits de la personne du Québec depuis septembre 2013.

s.michaud@ibcr.org          poste 226

 

Administration

Karla Ponce

Responsable des ressources humaines

Karla Ponce est née au Salvador et émigre très jeune, au Canada avec sa famille.

Au cours de sa carrière en tant que membre et gestionnaire-cadre au sein d'un des plus grands fournisseurs de services en technologie de l'information du Canada, Karla a géré simultanément plusieurs équipes et projets d’envergure dans le respect des échéanciers et des budgets. Avec enthousiasme et une grande capacité organisationnelle, elle a accumulé plus de 11 ans d’expérience en gestion des ressources humaines, en service à la clientèle, en coaching et en formation. Karla poursuit également ses études en gestion à HEC Montréal.

Karla a toujours été attirée par différentes causes humanitaires et est surtout très sensible aux causes touchant les femmes et les enfants. L’occasion de défendre ses convictions et de vivre une expérience enrichissante l’amène donc à se joindre à l’équipe de l’IBCR et à relever ce nouveau défi! 

Karla parle le français, l’anglais et l’espagnol.

k.ponce@ibcr.org                                Poste 223

Dorra Bannouri

Adjointe en administration et ressources humaines

Dorra Bannouri est diplômée d’un baccalauréat en « Relation internationales et Droit international » à l’Université du Québec à Montréal et poursuit des études en Gestion au HEC. Elle a travaillé en Tunisie, au Canada et en Bolivie, dans le domaine du développement au sein d’ONG œuvrant dans le domaine des droits humains. Une diversité de parcours qui lui a appris au fil des ans à s’adapter, à s’intégrer à différentes cultures.  Elle est également cofondatrice d’une plateforme bilingue (sayaspora.com) pour la promotion de l’entrepreneuriat féminin et africain à travers le monde.

Dorra a réalisé de nombreux stages dans le domaine des droits des enfants, s’est impliquée au sein du Bureau international des droits des enfants comme stagiaire en gestion de projet et en tant que coopérante volontaire, comme conseillère en politique de protection de l’enfance. 

Ses études en relations internationales et en droit international lui ont permis d’étudier en profondeur les différents enjeux géopolitiques à une échelle internationale tout en joignant une perspective de management. Des enjeux internationaux dont elle se sent aujourd’hui imprégnée d’où son envie de s’engager au sein de l’IBCR.

d.bannouri@ibcr.org               poste 232                                  

Carla Perez

Adjointe aux finances

Née au Venezuela, Carla a fait ses études en Administration des affaires à l'Université Catholique Andrés Bello à Caracas. Elle commence son parcours professionnel en 2003, avec l'équipe des finances à l'Institut Vénézuélien de Recherches Scientifiques (IVIC), comme technicienne administrative-budgétaire appuyant différents projets de l'Institut ; avant de venir au Canada en 2014.

À Montréal, poursuivant son intérêt autour du travail avec les enfants, Carla a travaillé à l’École notre Dame de Grâce. Elle a aussi pu agir comme bénévole auprès des vieux amis dans l’organisme Les Petits Frères. Puis se joint à l’équipe de l’IBCR en 2016 comme adjointe aux finances.

Actuellement Carla suit aussi un certificat en petit enfance et famille à l'Université de Montréal, poussée par son intérêt et son expérience de travail avec les enfants.

c.perez@ibcr.org           ext 231

Asieh Banisadr

Adjointe aux finances des projets

Après avoir terminé son baccalauréat en politique internationale et langues, Asieh a voyagé en Afrique de l'Est pour poursuivre sa carrière dans le domaine humanitaire. En 2011, elle a rejoint l'équipe des opérations d'une ONG dédiée aux droits de l'homme, Heartland Alliance International. Elle a supervisé les finances et l'administration de trois bureaux au Burundi et en République démocratique du Congo. Pendant ce temps, elle a poursuivi ses études à distance et a obtenu son MBA en finance et en comptabilité.

En 2015, après la détérioration de la situation sécuritaire au Burundi, Asieh a dû quitter son poste et déménager au Rwanda où elle a eu l'opportunité de gérer une école maternelle Montessori. Cette opportunité lui a ouvert un nouvel horizon et a renforcé sa passion pour les enfants.

Après son retour au Canada en 2017, Asieh a poursuivi sa carrière dans le domaine humanitaire. Elle est ravie d'avoir rejoint l'équipe de l'IBCR car travailler dans les finances pour une organisation humanitaire constituait un rêve pour elle. Lorsqu’elle a du temps libre, Asieh apprécie le cinéma international et essaie de découvrir de nouvelles recettes de cuisine internationale.

a.banisadr@ibcr.org 

Mam Serreh Faal

Adjointe comptabilité - finance

Serreh est une professionnelle en comptabilité-finance, avec un parcours de vie et de carrière qui fait un ajout précieux à l'équipe de l'IBCR.

Après avoir ses études de baccalauréat en comptabilité obtenu 2006 de Georgia State University à Atlanta aux États-Unis, elle a occupé le poste de consultante en fiscalité et des biens non-réclamés. Dans le but de faciliter son intégration sur le marché du travail québécois, elle a occupé des postes de teneuse de livres ainsi que de préposée aux bénéficiaires (PAB) auprès de personnes âgées et handicapées.

Elle s’est installée au Québec en 2013 où elle a occupé successivement les postes de comptable et de négociatrice boursière. Ayant grandi en Gambie, Afrique de l'Ouest, Serreh a toujours été entourée de sourires amicaux de la famille, des amis et des étrangers.

Ayant rapidement appris que les enfants regardent, écoutent et se rappellent de la manière dont ils sont traités, elle fait un effort conscient pour les traiter avec dignité et amour en tout temps. Elle offre un soutien émotionnel aux victimes de mutilation génitale féminine, de viol et d'autres formes de violence. Serreh est passionnée par la recherche, les anecdotes et l'apprentissage continu.

Elle aime organiser des pèlerinages et des retraites autogérées et promouvoir la culture sénégambienne au moyen de la cuisine et la danse. Elle parle couramment l'anglais, le français, le wolof et le krio et comprend le mandingue.

s.faal@ibcr.org                                                                                             Poste #231

Patricia Hajjali

Adjointe à la direction générale

Patricia possède un baccalauréat en communication, une mineure en langue et culture arabes ainsi qu’un certificat en communication socionumérique des organisations. Tout au long de son parcours professionnel, elle collabore au sein de plusieurs organismes à but non lucratif, tel que Juripop, à titre de recherchiste/gestionnaire des médias sociaux pour l’émission Droit de Cité et Artiste Sans Frontières Canada (ASF Canada) à titre de stagiaire en relations publiques.

Plus récemment, elle a activement participé à l’élaboration d’un audit de présence en ligne pour l’Institut de technologie des emballages et du génie alimentaire (ITEGA).

En joignant l’équipe de l’IBCR, Patricia aspire pouvoir combiner sa passion pour la justice sociale et le développement international ainsi que son expertise en communication. 

p.hajjali@ibcr.org