Équipe

Comité de direction

Guillaume Landry

Directeur général

Guillaume Landry est spécialiste dans la sphère de la protection de l'enfance, une solide expérience professionnelle et universitaire acquise dans plus de 40 pays à travers le monde. Il a été actif dans divers organismes d'envergure dont UNICEF Québec, à titre d'ambassadeur jeunesse pour l'action contre les mines antipersonnel (2002-2003) et le réseau ECPAT International à Bangkok, en Thaïlande, dans l'équipe de recherche sur l'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. Le continent africain est devenu son terrain de prédilection : il a été conseiller à la protection des enfants pour la Mission de maintien de la paix de l'ONU en République démocratique du Congo, de même que spécialiste en recherche et chargé de projet en Afrique de l'Ouest pour le compte de la Coalition pour mettre fin à l'utilisation des enfants soldats.

Auteur de nombreux textes et publications, M. Landry fut à la barre de nombre d'ouvrages dont le Guide sur le droit international humanitaire et le droit international des droits de la personne portant sur les enfants dans les conflits armés (2009), les séries de profils nationaux pour faire des droits de l'enfant une réalité en Afrique du Nord (2007), dans les Grands Lacs africains (2009) et au Moyen- Orient et en Afrique du Nord (2012), et le livre de référence Connaître les droits des enfants appliqués au Québec (2009). Ses connaissances de pointe lui ont permis de collaborer à la mise à jour du module de formation du Département du maintien de la paix des Nations Unies sur la protection des enfants avec le concours du ministre canadien des Affaires étrangères et du Commerce international.

Enseignant, il offre des cours et anime plusieurs formations sur des thèmes associés aux droits de l'enfant, en plus de travailler comme consultant pour l'UNICEF, la Banque mondiale, le Département des Opérations de maintien de la paix des Nations Unies, l’agence de développement allemande GIZ, Save the Children et l'Agence canadienne de développement international (ACDI). Il fut directeur des programmes et du développement au sein du Bureau international des droits des enfants depuis septembre 2006, puis nommé directeur général en avril 2014.  Il est diplômé de l'Université de York (Canada) et de l'Université hébraïque de Jérusalem (Israël) en études internationales, ainsi que de l'Université d'Uppsala (Suède) en aide humanitaire. Il parle français et anglais et maîtrise les bases de l'hébreu, de l'espagnol et du portugais.

g.landry@ibcr.org             poste 222

Vincent Dehon

Directeur administratif et financier

Depuis plus de quinze ans, Vincent Dehon contribue à un monde plus juste au sein d’organismes de coopération internationale au Canada, en Asie, en Amérique latine et en Europe. Depuis août 2014, il partage ses compétences en gestion administrative et financière au sein du Bureau international des droits des enfants.

Après une solide formation universitaire en mathématiques et en finances, M. Dehon obtient en 1993 le titre d’actuaire. Durant quatre ans, il est responsable des stratégies financières et des politiques d’investissement aux sièges de la Banque du Crédit Agricole et de la Bank van Brabant à Bruxelles. En parcourant les pays en développement, M. Dehon prend conscience des inégalités et il décide de mettre ses compétences directement au service des plus vulnérables notamment les jeunes et les enfants.

Dans le Grand Nord québécois, M. Dehon forme de jeunes Inuits à la gestion financière et administrative puis, en tant que conseiller du gouvernement régional Kativik, il élabore des plans de formation et de réinsertion sociale pour de jeunes adultes en difficulté. Ainsi, il aide notamment de jeunes filles-mères à compléter leurs études secondaires et à obtenir une première expérience de travail. Au Vietnam, il gère ensuite un projet Oxfam & Save the Children de réduction de la traite d’enfants entre le Vietnam et la Chine. Avec SUCO au Pérou, il coordonne un projet de développement rural dans onze communautés andines isolées. Enfin, en tant que directeur régional des programmes en Afrique, Asie et Moyen-Orient pour Oxfam, M. Dehon consolide son expertise en gestion de ressources humaines et financières dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de la personne.

v.dehon@ibcr.org             poste 228

Karine Ruel

Directrice des programmes et du développement - Amériques, Afrique du Nord et Moyen Orient

Française d’origine, Karine Ruel exerce au Québec comme avocate de la défense avant de rejoindre la couronne provinciale à Gatineau.  Passionnée de droit humanitaire, elle mène avec ASF Québec des missions auprès des membres du barreau en Colombie. Son parcours la mène ensuite au Costa Rica, où elle devient officier de protection au sein du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés pendant quatre ans, pour les réfugiés colombiens et d’Amérique centrale. Son travail se concentre sur l’accès à des procédures justes et équitables pour l’obtention du statut de réfugiés et sur la lutte contre  les abus de droit. Elle contribue également à renforcer les capacités du personnel humanitaire, des partenaires de la société civile et des fonctionnaires de l’État.

Mme Ruel est ensuite envoyée en opérations d’urgence au nord du Yémen pour un soutien humanitaire aux populations internes déplacées dans les camps. Elle se concentre sur le soutien aux communautés et l´aide d’urgence aux personnes les plus vulnérables, en particulier les femmes et les mineurs. Elle occupe plus tard le poste de chef de mission pour ASF Belgique au Rwanda, où elle contribue à la défense des avocats et des défenseurs des droits humains et au renforcement des capacités locales en matière de justice. Mme Ruel devient ensuite pendant quatre ans directrice des programmes régionaux du Conseil norvégien des refugiés pour la Colombie, le Venezuela, l’Équateur, le Panama et le Honduras, afin de mettre en œuvre des projets d’accès aux droits et à l’éducation. Elle aidera ainsi des déplacés internes et des réfugiés à bénéficier de la loi de réparation des victimes du conflit armé, et à plus long terme, de la restitution de terre ou de l’accès à un logement digne dans le contexte post conflit en Colombie.

k.ruel@ibcr.org                  poste 221

Danielle Valiquette

Directrice des programmes et du développement - Afrique Subsaharienne

Danielle Valiquette est une dirigeante et gestionnaire chevronnée, cumulant 25 années d’expérience dans le développement, la mise-en-œuvre et l’évaluation de programmes internationaux dans plus de 45 pays en crise, en reconstruction ou en développement. Elle possède de plus une capacité démontrée à démarrer, structurer et assurer la croissance de diverses organisations comme elle a été amenée à la faire à titre de Directrice générale chez Village Monde et à titre de Directrice exécutive des programmes internationaux au sein de ONE DROP, une initiative de Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil. Ses principaux champs d’expertise sont dans les secteurs de l’eau et l’assainissement, la microfinance et les droits humains.

Avant de se joindre à ONE DROP, Mme Valiquette a effectué plusieurs mandats de consultation, dont l’évaluation à mi-parcours du programme quinquennal de coopération-volontaire d’OXFAM dans huit pays, tant en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient qu’en Amérique latine et Caraïbes. Elle a œuvré au sein d’Oxfam-Québec pendant plus de 15 ans à titre de Chargée de programmes dans un premier temps, et par la suite en tant que Directrice des programmes internationaux (Afrique et Asie), et ceci tant au siège social de Montréal que sur le terrain. Lors de son affectation sur le terrain, elle a dirigé, pendant cinq ans, un vaste programme régional dans la Corne de l’Afrique (Soudan, Somalie, Éthiopie, Érythrée, Djibouti et Kenya) visant à renforcer les capacités des organismes locaux travaillant au niveau des médias communautaires, de la justice et de l’égalité homme-femme. Mme Valiquette a également travaillé pour l’organisme Droits et Démocratie. Elle y a organisé, entre autres, une mission à laquelle ont participé dix récipiendaires du Prix Nobel de la Paix avec comme objectif la libération d’Aung San Suu Kyi et tous les prisonniers politiques de la Birmanie.

Communicatrice expérimentée dans le plaidoyer, les relations publiques et médiatiques, Mme Valiquette a à son actif un important portfolio d’entrevues télévisées, radiophoniques et dans la presse écrite et est fréquemment invitée à titre de conférencière dans divers forums internationaux.

Mme Valiquette parle le français, l’anglais et l’espagnol. Elle détient un baccalauréat en géographie, un diplôme d’études supérieures en développement international et une maîtrise en administration des affaires. Elle est récipiendaire de plusieurs bourses et est Lauréate d’un Prix Reconnaissance (2013), de l’ESG, “prix octroyé pour ses habiletés confirmées de communicatrice et d’ambassadrice, son engagement renouvelé auprès des plus défavorisés du globe et son style de gestion intelligent, créatif et moderne”.

Céline Bouquin

Responsable apprentissage et développement

Après des études en commerce et affaires internationales, Céline Bouquin démarre son parcours professionnel par une courte immersion dans le secteur de l’industrie : six mois au sein d’une compagnie multinationale la décident à changer radicalement de cap. Après avoir passé plusieurs mois à Phnom Penh (Cambodge), en appui aux orphelins et enfants des rues, elle décide de faire de la solidarité internationale son métier et retourne à l’université pour obtenir un master en gestion de projet humanitaire et développement des ONG à Paris. Elle se spécialise ensuite dans l’aide humanitaire d’urgence dans les pays en conflit : elle se rend notamment au Darfour, au Tchad, en République démocratique du Congo et en République centrafricaine.

Entre 2007 et 2011, elle s’éloigne des crises pour coordonner, à Montréal, un organisme de défense des droits humains au Guatemala, mais retournera en mission d’urgence au Liban en 2014 avant de joindre le Bureau.

c.bouquin@ibcr.org          poste 226

Sabine Michaud

Responsable des normes institutionnelles

Sabine Michaud est membre du Barreau du Québec depuis 1993. Diplômée en droit, en criminologie et en intervention en toxicomanies, elle a d'abord travaillé en intervention psychosociale auprès des populations vulnérables (détenus, hommes et femmes en situation d'itinérance, toxicomanes, femmes en difficulté, etc.) avant d'exercer en droit criminel du côté de la défense au sein du Centre communautaire juridique de Montréal, puis en pratique privée pour le cabinet Soulière Lapointe Doray Michaud Lamoureux.

Depuis toujours préoccupée par les questions de discrimination et de promotion des droits humains, Mme Michaud s'envole, en avril 2002, vers le continent africain où elle restera pendant plus de 8 ans. Elle a travaillé en Afrique de l'Ouest, au Maroc, au Sénégal et en République démocratique du Congo pour différents organismes internationaux, principalement à des questions liées aux droits humains, à la justice entre les hommes et les femmes et aux violences faites aux femmes et aux filles. À son retour à Montréal, elle a assuré la coordination du programme Justice entre les hommes et les femmes au siège social d'Oxfam-Québec. Afin de poursuivre son engagement citoyen, elle est avocate-conseil bénévole à la clinique juridique du Y des femmes de Montréal.

s.michaud@ibcr.org          poste 226

 

Experts

Région Afrique Subsaharienne

Fatou Alfa Cissé

Chargée de projet - Burkina Faso

Les expériences et expertises de Fatou résultent d’une pratique de plus de dix ans dans le milieu du développement international, aussi bien au Canada et en France qu’en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Niger, Bénin, Sénégal, Côte d’Ivoire). Elle a travaillé sur différents projets et programmes en rapport avec les questions liées aux droits des enfants, au développement économique, à la réinsertion socioprofessionnelle des femmes et des jeunes, et au renforcement des capacités des acteurs locaux et des communautés vulnérables.

Fatou Alfa Cissé a été responsable du bureau Afrique de l’Ouest de l’organisme ECPAT France, basé à Ouagadougou (Burkina Faso), et membre du réseau ECPAT International. Elle était en charge de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation des programmes, en plus d’appuyer les activités de renforcement des capacités des partenaires et acteurs locaux. Cela l’a amenée à collaborer à plusieurs programmes de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales, dont la prostitution enfantine, la traite des enfants, et les mariages précoces et forcés.

Le Affaires mondiales Canada, le ministère des Affaires étrangères, Commerce et Développement et Planet Finance, un organisme français spécialisé dans la microfinance (au siège social puis en tant que volontaire sur le terrain) ont également profité de son expertise. Elle a enfin collaboré avec le Programme d’appui au monde associatif et communautaire de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme (PAMAC) au Burkina Faso, dans le cadre d’activités d’autonomisation socioprofessionnelle des personnes vivant avec le VIH. Fatou Alfa Cissé a un master en « gestion de l’humanitaire : développement et gestion des organisations non gouvernementales » de l’Université Paris 12 et d’un doctorat en sciences économiques de l’Université Paris 2-Panthéon Assas.

f.alfacisse@ibcr.org           poste 234

Martin Causin

Coordonnateur de projet terrain - Burkina Faso

Après des études de droit à Louvain-La-Neuve (UCL) en Belgique, Martin s'installe au Burkina Faso où il passe plusieurs années comme volontaire pour l'association belge ADJAO. Il se spécialise notamment dans la gestion de projets en matière d'éducation, avec un focus sur l'accès des filles à lécole primaire et l'accès aux loisirs et à la culture pour tous les enfants. A partir de 2013, il entame son parcours en ONG internationales, tout en restant sur le continent africain. Les trois premières années sont consacrées à Avocats Sans Frontières Belgique, d'abord comme responsable de base en RDC, ensuite comme chef de mission en Tunisie et enfin comme chef de projet en RCA. Il travaille à chaque fois sur des projets visant à améliorer l'accès à la justice des personnes les plus vulnérables et notamment les femmes et les mineurs, ainsi que sur des projets de défense des victimes en justice penale internationale.

Pour retourner en Afrique de l'Ouest, il passe une année comme chef de mission volant pour le Secours Islamique France (missions d'évaluation de projets notamment au Mali et au Niger), avant de rejoindre l'IBCR dans l'optique de retrouver le Burkina Faso et de contribuer à la protection et à la promotion des droits des enfants dans ce pays qu'il apprécie particulièrement.

m.causin@ibcr.org 

Maurice Somé Sâïrbèterf

Spécialiste terrain de protection de l’enfance - Burkina Faso

Somé Sâïrbèterfa dit Maurice est un travailleur social qui a une vingtaine d’années de pratique professionnelle.  Maurice a occupé différentes hautes fonctions dans l’administration publique burkinabè et dans différentes organisations de protection de l’enfant. Maurice est titulaire de diplômes en travail social, en sociologie, en management des ONGs et des associations et en ingéniorat Conseil en Formation. Il est marié, père d’un enfant. Il est aussi fondateur d’un orphelinat qui accueille des nourrissons de 0 à 3 ans. Maurice aime la lecture et la promenade dans la nature.

m.some@ibcr.org

Sabine Zongo

Adjointe aux finances et à la logistique - Burkina Faso

Sabine Kiemtore Zongo travaille depuis 2005, tout d’abord comme auditrice interne pour une ONG internationale (Compassion Internationale), elle a ensuite rejoint l’équipe de CRS (Catholic Relief Service) comme comptable notamment pour le programme de soutien aux femmes et aux filles ainsi que le programme de scolarisation des enfants. Sabine est mariée et mère d’une fillette âgée de deux ans. Sabine aime cuisiner des plats mossi et aussi ivoirien pour ses amis et sa famille.

s.zongo@ibcr.org

Bertin Mbu Mveta Bera

Adjoint comptable et logistique - République démocratique du Congo

De nationalité congolaise, Bertin Bertin Mbu Mveta Bera a fait ses études supérieures en sciences commerciales et financières, option gestion des entreprises, à l’Institut supérieur technique et commercial de Kinshasa, en République démocratique du Congo. En plus d’enseigner pendant huit ans au primaire et au secondaire, Bertin Bertin Mbu Mveta Bera a été pendant neuf ans Chef d’unité, mouvements des malades, sociale, statistiques et recouvrement, à la clinique Bondeko de Kinshasa. Il a ensuite assumé sa passion pour le développement chez RCN Justice & Démocratie, GIZ - agence allemande de coopération internationale, Helen Keller International et la Croix-Rouge française, dans les domaines de l’administration, des ressources humaines, de la logistique, des finances et de la comptabilité.

b.mbu@ibcr.org

Région Amériques, Afrique du Nord et Moyen-Orient

Svava Bergmann

Responsable des programmes senior

Après avoir obtenu un Baccalauréat en relations internationales et droit international (Université du Québec à Montréal), Svava a poursuivi une Maîtrise en Science politique (Université de Montréal), spécialisée dans la gouvernance des organisations internationales. Ses recherches de deuxième cycle ont portées principalement sur l’UNICEF et son rôle dans l’adoption et l’implémentation de la Convention relative aux droits de l’enfant.

Svava possède une solide expérience dans la mise sur pied de projets internationaux qui s’adressent à la jeunesse. Son passage à UNICEF Québec lui a permis d’acquérir une expertise significative dans le domaine des droits de l’enfant. En tant que Conseillère en autonomisation de jeunes pour  Oxfam en Bolivie, elle a contribué à impulser des évènements d’envergure et a outillé plusieurs organismes locaux dans l’exercice de leurs fonctions auprès des femmes et des jeunes. Elle a également travaillé à la Fédération des coopératives en milieu scolaire, où elle exerçait entre autres le rôle de Chargée de projet pour les missions internationales, ainsi qu’à la Revue québécoise de droit international et au Conseil des relations internationales de Montréal. Avant de se joindre à l’IBCR, elle était Conseillère au développement international à l’Université du Québec à Montréal et était responsable des partenariats et des projets d’internationalisation. C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’elle a commencé à travailler au Bureau en 2015, à titre de Chargée de projet pour le Programme de coopération volontaire. Depuis juillet 2016, elle est Responsable des programmes sénior pour les Amériques, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Svava parle couramment le français, l’anglais, l’espagnol et l’islandais.

s.bergmann@ibcr.org     Poste 227

Aranzazu Recalde

Chargée de projet - Costa Rica

Aranza est anthropologue spécialisé en matière de droits des migrants, de gestion de la migration internationale et de politiques publiques. Elle a travaillé auprès des agences fédérales canadienne (CIC, 2007) et argentine (CFI, 1999-2000) en tant qu’Analyste de politique et de programme, et au sein d’un organisme communautaire desservant des réfugiés et des migrants à Surrey, Colombie-Britannique (SDISS, 2003-2004), où elle a assuré le développement et financement des nouveaux programmes, la coordination d’un réseau d’organismes pour les réfugiés et l’administration d’une coalition en petite enfance et familles à risque.

Au cours de la dernière décennie, Aranza s’est intéressé aux circonstances des femmes migrantes vivant des situations de précarité socioéconomique, légale et environnementale ainsi qu’aux conséquences qu’elle entraine pour leurs familles, notamment leurs enfants. Aranza a participé au développement et à l’évaluation d’un projet de partenariat (PAD, 2012-2014) et a été membre chercheuse d’une table de concertation (TCSFIAL, 2013-2015) visant à améliorer les circonstances des femmes migrantes pauvres et isolées à Longueuil, Québec. En tant que chercheure postdoctorale du CRSH à la Chaire Hans & Tamar en Droit international public, U. McGill (2013-201), Aranza a examiné les effets de la participation croissante de femmes migrantes à l’« industrie globale de soins » pour elles-mêmes et pour leurs familles.

Aranza possède plus de quinze ans d’expérience en recherche et en enseignement, en français, en anglais et en espagnol, qu’elle a acquise au Canada et en Argentine. Ses projets principaux ont examiné les effets des virages politiques, qui se traduisent par des changements importants en gestion publique et en législation nationale, régionale et internationale, sur le respect des droits des migrants dans les Amériques et en Europe. Aranza détient un PhD (UdeM, 2007-2013), une maîtrise (U. McGill, 2004-2007) et une Licenciatura (Licence-maîtrise, UNLP, 1992-1997) en anthropologie ainsi qu’une spécialisation en évaluation, politique et gestion sociale (FLACSO, 1998-1999).

a.recalde@ibcr.org            poste 233

David Ruiz

Coordonnateur de projet terrain - Costa Rica

David Ruiz est originaire du Costa Rica. Son parcours professionnel lui a permis de travailler sur des projets pluridisciplinaires que ce soit en développement de programme, en gestion,  en coordination et en consultation, de même qu’en création, en suivi et en évaluation de programmes et projets impliquant des parties prenantes venant tant du milieu privé que public  et ayant un impact positif sur les enfants et les familles du Guatemala, du Honduras, du Salvador, du Nicaragua, du Costa Rica, de la République Dominicaine, de Bolivie et du Pérou. De plus, il possède une solide expérience en partenariat, en évaluation des besoins, en renforcement de capacités, en planification et en gestion financière au sein d’organisations internationales non-gouvernementaux et au sein du ministère de l’éducation au Costa Rica.

Monsieur Ruiz possède un diplôme en travail social de l’Université du Costa Rica et une maîtrise en développement international et en aide humanitaire de l’Université Complutense de Madrid. Il a aussi fait plusieurs stages, formations et séminaires en lien avec son sujet de maîtrise.

Depuis 2003, M Ruiz a travaillé sur de nombreux sujets et enjeux impliquant les populations les plus vulnérables. Il a notamment travaillé sur la politique de protection des enfants, sur la situation des enfants itinérants, de la culture de la paix, de l’enregistrement des enfants, des familles d’accueil, des sports et loisirs, de l’emploi jeunesse et la formation professionnelle, de la participation citoyenne des enfants, du décrochage scolaire, des programmes d’infrastructure et restauration familiale, et bien d’autres.

David parle l’espagnol comme langue maternelle et l’anglais comme langue seconde.

d.ruiz@ibcr.org 

Virginia Elizondo

Agente de projet terrain - Costa Rica

Virginia Elizondo a plus de 20 ans d’expérience dans des projets de coopération internationale, en  particulier dans les agences des Nations Unies comme le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD),  l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS - Costa Rica), L’UNICEF et le Programme International pour l'abolition du travail des enfants (IPEC) de l'Organisation internationale du travail (OIT) en Amérique Centrale.

Elle possède une vaste expérience dans le renforcement des capacités institutionnelles et le développement des activités de plaidoyer, en adéquation de la législation nationale aux engagements internationaux souscrits par le pays et la promotion des politiques publiques en vue d’inclure une approche des enfants en tant que sujets de droits. Elle a aussi participé à des coalitions, des comités et autres activités promues par  différents organismes nationaux et internationaux et donateurs, à l’égard de la traite, l’exploitation sexuelle commerciale et le travail des enfants. Par ailleurs, elle a accompagné des syndicats, des employeurs et des organismes non gouvernementaux dans les régions avec une population marginale, autochtone ou avec des migrants; avec des programmes d'action directe pour les enfants et les adolescents dans des conditions d’exploitation.  

Elle a participé à d’autres projets au cours de sa carrière professionnelle, tel que coordonner les activités de communication du projet sous régional « Contribution pour prévenir et éliminer l’exploitation sexuelle à des fins commerciales, ainsi que la traite des enfants et adolescentes en Amérique Centrale, au Belize et en République dominicaine » de l’OIT/IPEC. De plus, elle a coordonné les questions de la traite et l’exploitation sexuelle commerciale des enfants au Costa Rica de l’OIT/IPEC.

Elle vient du Costa Rica et elle a fait des études en anthropologie sociale et en gestion de projets. Sa carrière a été axée sur une approche de droits de l’homme, en particulier des enfants et des adolescents. C’est à partir de cette approche qu’elle développe ses actions et ses contributions au sein des projets auxquels elle participe.

v.elizondo@ibcr.org

Julie Potvin-Lajoie

CHARGÉE DE PROJET- HONDURAS

Diplômée en études internationales et langues modernes ainsi que titulaire d’un DESS en gestion du développement durable, Julie travaille depuis maintenant plusieurs années en coopération internationale autant au Québec que sur le terrain, en développement économique et gestion de projets. Elle a en effet travaillé auprès des groupes de femmes artisanes au Guatemala et en Bolivie, ainsi qu’en sensibilisation et en commercialisation de produits de commerce équitable pour le Centre d’Études et de coopération internationale. Plus récemment, elle a travaillé comme conseillère en développement et gestion au Honduras auprès des partenaires d’Oxfam-Québec, dans la région du tropique sec ainsi qu’à Tegucigalpa, collaborant à la mise en œuvre de projets en art social pour les jeunes ainsi que contre les violences faites aux femmes.  Ces expériences lui ont permis de travailler dans des environnements très variés, autant auprès de jeunes engagés que des femmes artisanes des milieux ruraux. Elle a également travaillé en ressources humaines pour Carrefour International comme agente de recrutement de volontaires ainsi que comme agente d’administration de programmes internationaux pour Oxfam-Québec. Julie parle couramment le français, l’anglais et l’espagnol. 

j.potvin-lajoie@ibcr.org

 

 

Sergio Bahr

COORDONNATEUR DE PROJET TERRAIN – HONDURAS

Né au Honduras, Sergio Bahr est un sociologue qui a vécu et travaillé dans divers pays de l’Amérique centrale. Il possède une riche expérience dans le domaine des droits de l’homme, avec un intérêt marqué pour les droits des enfants.

Au Guatemala, Sergio a travaillé avec les enfants vivant dans la rue et a participé aux premières études exploratoires sur l'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. Il a ensuite travaillé avec les «Communautés de la Population en Résistance»; des groupes indigènes guatémaltèques ayant survécu aux massacres dirigés par l'armée nationale. Dans un contexte de fin de conflit, il a accompagné ces groupes dans la jungle du Petén, plaidant pour la reconnaissance de leur statut de population civile non combattante et de leurs droits fondamentaux par l'État du Guatemala.

Au Honduras, Sergio a travaillé sur des études portant sur l'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales et a étudié la vulnérabilité des enfants lors des catastrophes naturelles (dans le contexte suivant l'ouragan Mitch). En particulier, il s’est concentré sur le renforcement des politiques publiques portant sur la jeunesse et les capacités locales et nationales, afin de prévenir la violence faite aux enfants.

Sergio a travaillé sur l’élaboration de la politique nationale de prévention de la violence faite aux enfants, adoptée par le gouvernement du Honduras en 2013. De plus, il a conçu des politiques sur la prévention de ce type de violence pour 7 municipalités dans la région occidentale du Honduras.

Sergio est également l'auteur de diverses publications de recherche sur des sujets liés aux droits de l'enfant au Honduras et au Guatemala.

s.bahr@ibcr.org

 

Tarik Marc

Chargé de projet - Programme de coopération volontaire

Ayant réalisé des études en développement international et en gestion de projets à l’Université de Montréal, Tarik a durant les dix dernières années travaillé sur de nombreux projets de coopération internationale en Amérique latine et en Afrique. Son expérience l’a amené à coordonner des projets dans des contextes très différents, que ce soit auprès de communautés rurales à Cuba, au Venezuela, en Bolivie, au Honduras et au Guatemala ou dans la préparation du Sommet de la Francophonie au Sénégal en appui à la présidence de la République. Il a été amené à gérer des programmes de coopération volontaire au sein du Centre d’Étude et de Coopération Internationale au Guatemala et au Sénégal.

t.marc@ibcr.org                poste 241

Communication, suivi et apprentissage

Cathy Launay-Alcala

Responsable des communications

Cathy Launay-Alcala a travaillé pendant plus de quinze ans dans l'industrie du tourisme et de l’événementiel en Europe, dans les Caraïbes et en Amérique du Nord. Chargée de projets pendant quelques années, elle s’oriente rapidement vers la direction et la gestion touristique en prenant notamment la gérance d’un hôtel puis en cofondant une société de voyages et d’événements en République dominicaine. De par la nature de ses activités professionnelles et en raison de ses voyages aux quatre coins du monde, Mme Launay-Alcala est souvent confrontée à certains fléaux affectant les plus jeunes, tels que l'exploitation sexuelle des enfants dans l'industrie du tourisme et des voyages et le travail des enfants. Très active, elle engage régulièrement sa clientèle corporative et le grand public dans des collectes de fonds, devient bénévole au sein d’un orphelinat et membre du Conseil national pour l’enfance et d’adolescence à Santo Domingo. Elle crée également une charte éthique contre la pratique du tourisme sexuel au sein de son entreprise et multiplie les initiatives locales en faveur des enfants et adolescents.

En 2013, elle immigre au Canada et rejoint en septembre 2014 l’équipe du Bureau. Launay-Alcala parle le français, l’anglais, l’espagnol et l’italien. Elle a une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Bretagne Sud et un Certificat d’économie du Centro de aplicaciones económicas empirica, en République dominicaine.

c.launay@ibcr.org             poste 243

Thanh Loan Le-Nguyen

Responsable suivi et apprentissage

Loan a acquis son expérience en gestion dans une des quatre plus grandes firmes comptables. À titre de Chef de mission, elle a travaillé dans des équipes culturellement diversifiées. Elle a de l’expérience en planification, opération et supervision des audits de rapports financiers. Lors d'une expérience en Inde, la logistique incluait la coordination des équipes  afin d’analyser et de synthétiser un large volume de données. Elle se spécialise dans l’implémentation des pratiques améliorées de travail qui incluent le mentorat basé sur les leçons apprises. Elle a aussi travaillé pour des institutions financières en investissement.

Loan termine actuellement sa maîtrise en gestion du développement international et de l’action humanitaire à l’Université de Laval à Québec. Elle a complété le programme de comptables professionnels agréés (CPA) à l’Université de Concordia à Montréal et elle a écrit l’examen EFC canadien en septembre 2016.

Grande voyageuse elle a visité 30 pays dont la Guinée, la Bolivie et le Viêtnam.

l.le-nguyen@ibcr.org 

Marie-Pierre Leroux

CONGÉ - Responsable suivi et apprentissage

Marie-Pierre Leroux s’est jointe à l’équipe du Bureau en 2016 en tant que responsable du suivi et évaluation apprentissage au niveau des programmes.  Au cours des dernières années, elle a développé une expertise en matière de partage de connaissances dans le contexte des initiatives en développement international. Elle s’intéresse particulièrement aux dynamiques Nord-Sud, Sud-Nord en contexte de projet dont l’objectif tend vers le renforcement des capacités organisationnelles des partenaires de développement.  Marie-Pierre cumule une expérience terrain variée, où elle a notamment agi à titre de consultante et formatrice en gestion des ressources humaines et en gestion de projet au sein de différents ministères en Afrique subsaharienne. Au Moyen-Orient, elle a également été chargée de projet avec OXFAM- Québec en Territoire palestinien occupé après avoir séjourné deux ans, au Caire. C’est durant son premier mandat en tant que coopérante en 1997, au Sénégal, que sa trajectoire professionnelle et académique s’imbriquent pour s’articuler avec ses valeurs et sa compréhension du développement

mp.leroux@ibcr.org

Administration

Benoit Bouvier

Responsable des Finances projets

Benoit  a débuté son parcours professionnel, dans le monde de l’automobile en France, et a eu en charge différents projets d’ingénierie pendant 10 ans . Dans un contexte de grande concurrence, d’exigence et d’urgence, il a développé à la fois des compétences en management de projets et d’équipes mais aussi de réelles capacités d’adaptation, de communication et de gestion.

En 2008, il a souhaité ré-orienter son projet professionnel. Il suit alors une formation à l’École des Hautes Études en Santé Publique de Rennes (France) et obtient son certificat d’aptitude à la fonction de direction d’établissements et d’organismes sociaux . Pendant 4 ans il a dirigé un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes. À la même période, il s'est engagé pour l’éducation des enfants en rejoignant le Conseil d’Administration de l’Association Montessori de France.

En 2015, Benoit arrive à Montréal dans le cadre d’un projet familial. Puis en 2016, il rejoint  l’équipe de l’IBCR en tant que consultant en organisation et gouvernance avant de devenir Responsable des Finances des projets. Il est aussi administrateur-trésorier d’un organisme d’accompagnement des personnes âgées isolées.

 b.bouvier@ibcr.org           ext231

Carla Perez

Adjointe aux finances

Née au Venezuela, Carla a fait ses études en Administration des affaires à l'Université Catholique Andrés Bello à Caracas. Elle commence son parcours professionnel en 2003, avec l'équipe des finances à l'Institut Vénézuélien de Recherches Scientifiques (IVIC), comme technicienne administrative-budgétaire appuyant différents projets de l'Institut ; avant de venir au Canada en 2014.

À Montréal, poursuivant son intérêt autour du travail avec les enfants, Carla a travaillé à l’École notre Dame de Grâce. Elle a aussi pu agir comme bénévole auprès des vieux amis dans l’organisme Les Petits Frères. Puis se joint à l’équipe de l’IBCR en 2016 comme adjointe aux finances.

Actuellement Carla suit aussi un certificat en petit enfance et famille à l'Université de Montréal, poussée par son intérêt et son expérience de travail avec les enfants.

c.perez@ibcr.org           ext 231

Najla Khoury

Contrôle financier des projets

Najla Khoury débute sa carrière en 1994 à l'Institut de recherches agronomiques libanais du ministère de l'Agriculture. Elle y travaille pendant 15 ans, dans le domaine de la recherche et la mise en œuvre de projets de développement agricole au Liban, en collaboration avec des organisations internationales dont les Nations Unies et la Communauté européenne. En 2009, elle immigre au Canada et rejoint l'équipe du Bureau, l’assistant dans la mise en œuvre de projets au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. En tant que chargée d'appui aux programmes, elle contribue au soutien administratif et financier des activités du bureau. Mme Khoury parle couramment l'arabe, le français et l'anglais. Elle a un diplôme en développement durable de l’Agence universitaire de la Francophonie et a fait des études supérieures spécialisées en biotechnologies végétales à l’Université d’Angers.

n.khoury@ibcr.org             Ext. 231

Mireille Chomi

Adjointe comptable

Mireille Chomi a un diplôme d’études supérieures en expertise comptable de HEC Montréal et d’un master en comptabilité et finance de l’Université catholique d’Afrique centrale.

Pendant plus de 10 ans, elle a exercé comme comptable dans plusieurs sociétés parmi lesquelles la SAPA,  société  de capital-risque basée au Cameroun. Elle y était gestionnaire de portefeuilles en charge du contrôle de gestion, avec pour principale tâche l’accompagnement des PME dans leur développement, la mise en place des procédures de gestions et des mécanismes de contrôle, et l’implantation des systèmes d’information comptable. Une fois installée au Canada en 2009, elle a poursuivi des études  en expertise comptable à HEC Montréal. Elle a ensuite travaillé au sein des cabinets comptables S. Lavoie CPA et GMT Canada où elle aidait les PME à appliquer des normes comptables en vigueur au Canada. Mme Chomi a rejoint l’équipe du Bureau en 2015. Elle y apporte son expertise des normes comptables applicables aux organismes à but non lucratif.

Catherine Nadon

Adjointe administrative et logistique

Bachelière en relations industrielles et détentrice d’un certificat en coopération internationale, Catherine s’intéresse aux droits humains et plus spécifiquement au droit relatif aux conditions de travail. Elle cultive également une certaine curiosité par rapport à la psychologie organisationnelle et prend aussi à cœur les questions de développement économique au niveau communautaire. Ses intérêts et son parcours académique l’ont mené vers divers projets à l’international, notamment en Équateur avec Jeunesse Canada Monde en 2009, en Afrique du Sud en 2014 ainsi qu’au Bénin en 2016 dans le cadre d’un stage Québec sans frontières dans le domaine de la gestion.

En outre, Catherine tente au quotidien de véhiculer des valeurs d’amour, de compassion, d’entraide, de solidarité et de partage, tant au plan personnel que dans le domaine de la coopération internationale. Enfin, elle parle couramment le français et l’anglais en plus de maîtriser les bases de l’espagnol.

Lauranne Kahoui

Adjointe à la Direction générale

Désireuse d’évoluer au niveau international, Lauranne a effectué une double Maîtrise en droits français et anglais, obtenant ainsi une Maîtrise en France et un Bachelor of Laws au Royaume Uni. Elle s’est ensuite spécialisée dans les organisations internationales et les droits de l’homme en terminant ses études par un Master (Maîtrise) en droit international et européen spécialité Carrières juridiques internationales et européennes à l’Université de Grenoble (France).

Souhaitant orienter son parcours professionnel vers la défense des droits des enfants, elle a travaillé pendant ses études sur les droits de l’enfant dans l’Union européenne, ainsi que sur les droits des enfants dans les conflits armés. En 2013, elle a rejoint l’équipe de l’UNICEF en Arménie. Elle a analysé la législation arménienne au regard des conventions internationales et a rédigé des recommandations sur la situation des droits de l’enfant en Arménie. Elle a notamment travaillé sur les droits des enfants placés en institutions, l’adoption internationale et le système de justice pour mineurs. En 2014, elle a intégré la division du plaidoyer du bureau de Human Rights Watch à Genève en tant qu’assistante du Représentant auprès du Conseil des droits de l’homme. Elle a participé aux sessions du Conseil des droits de l’homme, au Comité des droits de l’Homme et à l’Examen Périodique Universel.

Elle a ensuite travaillé comme Assistante de Recherche en Justice et Affaires intérieures à ICF International à Bruxelles. Elle a apporté une expertise juridique et consultative en contribuant à des projets européens concernant l’immigration et les droits fondamentaux, et a coordonné le Réseau Européen des Migrations.

Désireuse de poursuivre son engagement en faveur de la défense des droits des enfants, elle s’installe à Montréal en mars 2017 et rejoint le bureau en avril 2017 en tant qu’Adjointe de direction.