Projets

Formation sur l’application des droits de l’enfant par les forces de sécurité et le personnel de la justice au Sénégal

Formation de formateurs – Dakar 2016

Une formation solide garantit toujours une action efficace sur le terrain.Moustapha Diouf, Commissaire de police, Directeur des études de l’École nationale de police et de la formation permanente, Sénégal

Durée du projet : 2012 à aujourd'hui

Le Sénégal a témoigné de son engagement profond en faveur de la protection de l’enfant en étant l’un des premiers pays à prendre part aux ateliers régionaux de Cotonou, de Niamey, de Lomé, et d’Abidjan organisés par l’IBCR. De fait, c’est à Cotonou en 2010 que la délégation sénégalaise a commencé à travailler à l’élaboration d’un plan d’action visant à renforcer les capacités des forces de sécurité en matière de protection des droits de l’enfant.

Ayant reçu l’aval des écoles de police et de gendarmerie du pays, le projet a pu être mis en œuvre dès 2012 par l’IBCR grâce au soutien de l’UNICEF et de l’organisation Save the Children.

Nos objectifs :

Dans le cadre de ce projet, l’IBCR a été en mesure d’appuyer l’initiative du gouvernement sénégalais visant à améliorer l’accès des enfants à la justice au Sénégal en aidant les professionnels des forces de sécurité à développer des pratiques respectueuses des droits de l’enfant qui tiennent compte de leur intérêt supérieur et de leur capacité évolutive. Plus spécifiquement, il s’agit d’intégrer de manière permanente une formation sur les droits et la protection de l’enfant dans les programmes des différentes institutions d’enseignement de la police et de la gendarmerie.

Dans un premier temps, l’IBCR s’est assuré de l’engagement de divers partenaires et a procédé à l’élaboration d’un état des lieux sur le rôle des policiers et des gendarmes dans le système de protection de l’enfant. Aux fins de cette analyse, quelque 70 documents ont été consultés, et des entretiens ont été menés auprès de personnes-ressources et d’une vingtaine d’enfants afin de recueillir leur point de vue sur la question.

À l’issue de ce travail préliminaire, une trousse andragogique destinée à la formation initiale des nouvelles recrues de la police et de la gendarmerie a pu être confectionnée et validée. Quarante officiers et sous-officiers ont ensuite été formés à l’utilisation de cette trousse et aux techniques d’enseignement pour adultes afin de permettre aux écoles de s’approprier ce programme d’enseignement et de préserver leur autonomie dans la mise en œuvre de la formation – tout en bénéficiant, au besoin, du soutien technique de l’IBCR.

Parallèlement au développement de cette formation initiale, l’IBCR a amorcé la création d’une formation spécialisée destinée aux unités et cellules spécialisées de la police et de la gendarmerie qui traitent des dossiers impliquant des enfants. Les instruments pédagogiques ont été complétés et validés en 2015, et dès février 2016, 25 gendarmes et policiers (dont sept femmes) ont bénéficié d’une formation dispensée par l’équipe de l’IBCR pour devenir à leur tour des formateurs compétents opérant dans les institutions de formation du Sénégal.

Le plaidoyer continue depuis pour veiller à ce que les services spécialisés de la police et de la gendarmerie soient davantage accessibles à travers l’ensemble du pays.

  • Lieux d'intervention : Sénégal
  • Durée du projet : 2012 à ce jour
  • Partenaires :
    • Le gouvernement du Sénégal à travers les ministères de la Défense, de la Sécurité et de la Justice, la Direction générale de la police nationale, le Haut commandement de la gendarmerie, les écoles de formation de la police et de la gendarmerie, les organisations de la société civile nationale, UNICEF, Save the Children
  • Faits saillants :
    • 40 formateurs opérationnels au sein de la police et de la gendarmerie
    • 25 personnes, dont 7 femmes, formées à l’utilisation de la trousse de formation spécialisée
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Enfants en situation d’urgence
    • Enfants et justice