Projets

Formation de policiers, gendarmes et magistrats aux droits de l’enfant

Atelier d’instructeurs - 2014


Dans tout ce que nous faisons et dans notre travail, il faut mettre en avant l’intérêt supérieur de l’enfant
Mathurin Zapa, gendarme au Cameroun

Durée du projet : 2012 - 2014

 La petite histoire du projet :

Impliqué depuis 2009 dans l’élaboration du projet d’intégration d’une formation obligatoire relative à l’intervention des forces de l’ordre en matière de droits de l’enfant, le Cameroun a lancé en 2012 la mise en œuvre du plan d’action qu’il avait développé à Niamey l’année précédente. Le projet a été mené dans le cadre du programme de coopération entre l’UNICEF et le gouvernement du Cameroun, avec l’appui technique de l’IBCR.

Nos objectifs :

L’objectif premier de ce projet était l’intégration de manière permanente et obligatoire de modules de qualité portant sur les droits et la protection de l’enfant dans les écoles de magistrature, de police et de gendarmerie du Cameroun, tant pour la formation initiale que spécialisée.

La première phase du projet a permis, en 2012, la réalisation de l’état des lieux sur la formation des forces de sécurité ainsi que la mise en œuvre d’un plan de développement de la trousse de formation initiale. Par ailleurs, une première version du manuel de formation des formateurs a pu être produite.

Les trousses de formation ont ensuite été validées lors de la seconde phase du projet, qui s’est tenue en 2014, et 30 instructeurs ont alors pu bénéficier d’une formation leur permettant de dispenser cette formation à leur tour dans les écoles de police et de gendarmerie du Cameroun. Enfin, le plan de développement de la trousse de formation des magistrats a été validé, pour donner lieu ultérieurement, à la confection de la trousse en question et à la formation des formateurs.

  • Lieux d'intervention : Yaoundé, Douala et Buea, au Cameroun
  • Durée du projet : 2012 à 2014
  • Partenaires :
    • UNICEF
    • Le gouvernement camerounais
  • Faits saillants :
    • 30 formateurs ont été formés au sein de la police et de la gendarmerie
    • Près d’une centaine de filles et garçons âgés de 12 à 22 ans ont participé à des entretiens à Yaoundé, Douala et Buea dans le cadre de l’élaboration de l’état des lieux
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Renforcement des capacités
    • L’animation de formations
    • Enfants et justice