Projets

Renforcement et Extension des Services de l’Office Central de Protection des Mineurs, de la Famille et de la Répression de la Traite des Êtres Humains (OCPM) à d’autres Régions, et renforcement des Capacités d’Acteurs Sociaux sur les Procédures et Mécanismes de Protection de l’Enfant

Rencontre à la Brigade de Gendarmerie de Zakpota

Impulser un changement concret et durable pour les enfants

Durée du projet : 2014 à aujourd'hui

En décembre 2014, l’UNICEF et l’IBCR s’engageaient dans un partenariat en vue d’appuyer le gouvernement béninois dans sa volonté d’étendre l’accès aux services de l’OCPM au-delà de la ville de Cotonou et de ses environs à tous les enfants du pays et ce, en cohérence avec les initiatives pertinentes antérieures, dont la Politique nationale de protection de l’enfant (PNPE). Le Projet de renforcement et d’extension des services de l’OCPM à d’autres départements du Bénin avait comme principaux objectifs de développer et de valider des modes opératoires normalisés, mais aussi d’élaborer une stratégie pour l’extension des services de l’OCPM et un plan d’action incluant les aspects techniques, financiers et matériels de la mise en oeuvre de la stratégie d’extension des services de l’OCPM à deux régions. Il visait également le développement d’une trousse de formation pratique sur les droits de l’enfant pour l’OCPM et ses membres décentralisés de la police et de la gendarmerie. À l’issue de cette première phase du projet, plusieurs missions et activités ont été réalisées et des documents stratégiques pour l’OCPM ont été produits, à savoir : un cahier des charges, des modes opératoires normalisés ainsi qu’une première ébauche de trousse de formation. L’IBCR met actuellement en oeuvre la seconde phase du projet.

Nos objectifs :

La seconde phase du projet comporte deux axes et cible les objectifs suivants :

Axe « personnel des services de sécurité »:
  • Contribuer à l’adoption nationale de la trousse de formation spécifique et de la stratégie d’extension des services de l’OCPM à d’autres départements du pays
  • Disposer de 20 officiers de police judiciaire (OPJ), formateurs sur l’intervention adaptée et sensible aux enfants
  • Disposer de 30 points focaux au sein des officiers de la police judiciaire, formés en matière de services adaptés et sensibles aux enfants
Axe «acteurs sociaux»:

C’est notamment pour remédier aux lacunes de la formation donnée aux acteurs sociaux dans les écoles qu’il a
été décidé de concevoir une formation harmonisée à l’intention des intervenants sociaux actuellement en fonction
dans les Centres de promotion sociale (CPS). Les objectifs du projet, à cet égard, sont de :

  • Doter le gouvernement béninois et les intervenants sociaux travaillant avec les enfants en situation difficile
    d’un module de formation continue sur l’application des mécanismes et procédures intégrés de protection de
    l’enfant
  • Former 30 formatrices et formateurs sur les différents modules développés afin qu’ils puissent, par la suite,
    renforcer les capacités des intervenants sur le terrain

Nos réalisations:

Une mission de deux semaines a été réalisée au mois de mars 2017. Cette mission et les ateliers qui ont eu lieu ont permis la réalisation de plusieurs accomplissements :

  • La stratégie d’extension de l’OCPM et son plan d’action ont été validés
  • La trousse de formation spécifique sur les droits de l’enfant destinée au personnel de l’OCPM et aux cellules
    focales a été validée
  • Des rencontres stratégiques ont été réalisées avec les acteurs-clefs
  • Certains besoins en formation pour les acteurs sociaux ont été identifiés

Une mission en mai 2017 a permis d'autres accomplissements: 

  • Une visite des centres de promotion sociale (CPS) a été effectuée afin d'échanger avec les chefs des CPS sur leurs activités relativement à la protection de l'enfant 
  • Les modes de référencement et de collaboration inter et multi sectoriels existants ont été cartographiés et analysés, à la lumière des pratiques des intervenants sociaux et des intervenantes sociales travaillant auprès des enfants en situation difficile
  • Des ateliers d'harmonisation des procédures et mécanismes de protection ont eu lieu et les besoins en formation ont été précisés
  • L’essentiel du contenu et des modalités de la formation à élaborer sur la protection et l’accompagnement des enfants en situation difficile au bénéfice, principalement, du personnel des CPS a été défini

Une autre mission est prévue cet été afin de réaliser la formation de formateurs des 20 officiers de police judiciaire qui auront été recrutés à partir de critères bien définis. Avec l’accompagnement de l’IBCR, ces officiers seront ensuite appelés à former à leur tour une trentaine de points focaux sur les services adaptés et sensibles aux droits de l’enfant.

  • Lieux d'intervention : Cotonou, Parakou, Zakpota
  • Durée du projet : 2014 - à ce jour
  • Partenaires :
    • Office central de protection des mineurs,de la famille et de la répression de la traite des êtres humains, Gouvernement béninois, OCPM, UNICEF, Direction générale de la police et de la gendarmerie nationale, Ministère de la Famille, des Affaires sociales, de la Solidarité nationale, des Handicapés et des Personnes du troisième Âge, Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des Cultes, Ministère de la Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme, Organisations de la société civile impliquées dans le système de protection de l’enfance.
  • Faits saillants :
    • Plus d’une soixantaine d’acteurs et actrices-clefs du système de protection de l’enfance consultés lors d’ateliers
    • Une vingtaine d’enfants victimes ou en conflit avec la loi rencontrés pour partager leurs expériences, leurs perceptions et leurs attentes envers les forces de police béninoises
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Renforcement des capacités
    • Le plaidoyer et l’accompagnement institutionnel
    • Les outils, guides de références et développements normatifs
    • Exploitation sexuelle des enfants