Nos volontaires

Diana Carvajal

Responsable régionale Amérique Latine

Diana P. Carvajal est avocate avec une vaste expérience et formation universitaire dans le domaine des droits de l’homme, du droit international humanitaire et du droit pénal international.

Elle a été conseillère juridique bénévole dans plusieurs pays d’Amérique latine, où elle a travaillé sur des projets, mis en œuvre par le Bureau international des droits des enfants et Avocats sans frontières Canada, visant à protéger les droits des enfants, des femmes et d’autres communautés en situation de vulnérabilité. Dans ce contexte, elle a contribué à la représentation des victimes de violations des droits de l’homme ainsi qu’à l’élaboration de stratégies de litige et au plaidoyer devant les organes du système inter américain des droits humains et la Cour pénale internationale. Auparavant, elle fut représentante de l’Ombudsman en Colombie, dans certaines régions, fortement touchées par la violence et exposées à des risqués élevés de perturbation de l’ordre public qui ont été démilitarisées dans le but de permettre de pourparlers de paix. Elle était chargée de la promotion et de la protection des droits de l’homme et du respect du droit international humanitaire, afin de contribuer à la résolution du conflit armé. Elle a également travaillé comme juriste au Bureau du Contrôleur général de Colombie et comme professeure invitée du Bureau de formation, technologie et coopération internationale de la même organisation.

En quête permanente de combiner sa trajectoire professionnelle et académique, elle a réalisé de multiples recherches sur la justice internationale, le conflit armé, le litige transnational, les droits des peuples autochtones et les droits des victimes de graves violations des droits de l’homme, en particulier les enfants, les femmes et les peuples indigènes, entre autres. Elle a également dispensé des formations sur des questions liées à la traite des êtres humains, la justice de transition ou post-conflit, le droit constitutionnel, le droit administratif et les mécanismes alternatifs de résolution de conflits.

Titulaire d'un Juris Doctor du programme de Common Law de l'Université de Sherbrooke et d'une Maîtrise en Droit international (U. Laval/U. de Louvain-la-Neuve), sa formation post universitaire comprend également une spécialisation en économie (U. de Los Andes) et un certificat en droit transnational (U. de Genève). Membre du Barreau du Québec, elle conserve également sa licence d’avocate en Colombie. Elle parle anglais, français et espagnol.

Diana a rejoint le PRIDE en août 2020.