Lettre ouverte – La Grande semaine des tout-petits, une 6e édition consacrée à la prévention et à la bienveillance

6e semaine tout-petits

L’IBCR s’engage à l’occasion de la 6e édition de la Grande semaine des tout-petits dans une lettre ouverte aux côté de ses alliés du Collectif petit enfance. Cette année, elle met l’accent sur la prévention et la bienveillance ainsi que sur le suivi nécessaire suite aux recommandActions données par le rapport de la Commission Laurent

En voici un extrait:

POINT DE VUE / Dans la foulée des recommandations du rapport de la Commission Laurent, déposé en mai 2021, la 6e édition de la Grande semaine des tout-petits (GSTP) souhaite mettre en lumière l’importance majeure de la prévention et de la création de communautés bienveillantes pour protéger les tout-petits. Le Collectif petite enfance s’est d’ailleurs engagé à observer de près la mise en œuvre des actions formulées par le Rapport, notamment celles liées à la prévention. Là réside la clé.

Donner une voix aux tout-petits

Rappelons que la GSTP vise à donner une voix aux quelque 534 000 tout-petits du Québec et à faire de la petite enfance une véritable priorité de société. En mettant en lumière leurs besoins, mais aussi l’importance de les soutenir dès le début de la grossesse et de leur offrir tous les outils pour se développer, cette semaine contribue à mobiliser tous les milieux autour de cette question.

L’économiste Pierre Fortin rappelle, à juste titre, que «la petite enfance est la phase la plus importante du développement humain, une vérité issue de l’unanimité remarquable de trois disciplines scientifiques: la neurologie, la psychologie et l’économie.» Plus que jamais, il faut multiplier les mesures visant à améliorer les conditions de vie des tout-petits. «Agir en prévention», pour reprendre les mots du Rapport Laurent, permettra une véritable amélioration.

Qu’entend-on par prévention?

La prévention consiste à éliminer ou à réduire les facteurs de risque qui favorisent l’apparition d’un problème. De plus, elle renforce les capacités individuelles et collectives à faire face aux difficultés. Sur le plan de la maltraitance, elle met en place des conditions individuelles, familiales, communautaires, économiques et sociales favorables aux relations parent-enfant saines et harmonieuses. En somme, l’approche préventive constitue le filet social à partir duquel bâtir un environnement bienveillant pour les tout-petits devient possible.

Lire la suite

La lettre ouverte de la 6e édition de la Grande semaine des tout-petits a été publiée dans plusieurs quotidiens québécois, dont Le Soleil, Le Nouvelliste, La Tribune, Le Quotidien, Le Droit.

De nombreux événements ont lieux ces jours-ci, au Québec comme ailleurs, pour célébrer cette semaine importante ainsi que la journée internationale des droits de l’enfant (20 novembre). Si vous êtes à Montréal, nous vous invitons à nous rejoindre, vendredi en soirée ou samedi toute la journée pour en savoir plus sur les droits de l’enfant et découvrir comment vous pouvez agir au quotidien.

Plus d’informations sur l’événement