Une photo de ma fille nue a circulé dans son école : nous n’avons pas osé sortir de la honte

Un témoignage de Nathalie Skowronek, écrivain et mère. 
À 16 ans, ma fille a été trahie par son copain qui a fait circuler une photo d’elle nue et prise à son insu. Une histoire de plus en plus banale et banalisée.

J’ai une fille de vingt et un ans qui régulièrement s’effondre psychologiquement. Comme une pilule amère qu’elle n’arrive pas à avaler, comme un boomerang qui ne se lasse pas de la prendre pour cible, un épisode que les personnes de bonne volonté, pleines de confiance en la vie et friandes de l’adage «ça finira bien par passer» aimeraient voir oublié, enterré, relégué du côté de ces petits événements désagréables dont hélas chaque existence est faite.

Que s’est-il passé ? Une histoire de plus en plus banale et cruellement banalisée. Ma fille a seize ans, elle sort de la douche qu’elle vient de prendre chez son tout premier ami avec lequel elle est depuis quatre mois. Le jeune homme a son téléphone en main, elle surprend son regard, une intuition immédiate : le garçon avec lequel elle vit sa première histoire de jeune femme, celui à qui elle a donné sa virginité, vient de la prendre en photo, nue et à son insu. Elle l’interroge, il nie. Elle insiste, il jure. La photo se retrouve bientôt comme un trophée dans le smartphone de son meilleur copain. On imagine les sous-titres : «Tu vois, je l’ai eue, suis un vrai homme moi, je l’ai fait.» Il faudra cinq mois et un séjour en hôpital psychiatrique avant que ma fille ose m’avouer ce qui lui est arrivé.

LIRE ARTICLE COMPLET

Photo: ©Pixabay