Syrie : « Ils ont effacé les rêves de mes enfants », dénonce un rapport de l’ONU

La Commission indépendante d’enquête de l’ONU sur la Syrie dénonce dans un rapport accablant de 25 pages les multiples violations perpétrées par toutes les parties du conflit sur des millions d’enfants. Intitulé « Ils ont effacé les rêves de mes enfants », ce document à l’initiative du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, est le fruit d’une enquête sur les violations du droit international commises sur les enfants en République arabe syrienne, depuis mars 2011.
 
La commissaire Hanny Megally, qui a participé au rapport, s’est d’ailleurs insurgée de l’utilisation viciée du droit international [humanitaire et des droits de l’homme] : Les États ont des obligations bien définies de protéger les enfants, y compris contre l’apatridie. Ne pas respecter ces principes fondamentaux constituerait une dérogation claire à cette obligation.
 
Comme le souligne le Conseil de sécurité de l’ONU dans sa résolution 1261, les parties à un conflit armé doivent prendre les mesures possibles pour réduire au minimum les souffrances des enfants. Il semblerait toutefois que le droit des enfants – dans sa globalité et son effectivité – ait été refusé, de manière flagrante, par l’ensemble des acteurs du conflit syrien.
 
Les résultats de ce rapport sont donc préjudiciables à la survie et au développement des enfants, et les exposent à des formes supplémentaires de violence et d’exploitation : Cela affectera gravement un certain nombre de générations ce qui aura des répercussions sur leur capacité à exercer leurs droits et à contribuer positivement aux communautés et aux sociétés à l’avenir.

LIRE L’ARTICLE COMPLET

© Reuters – Bassam Khabieh