Renforcer la Clinique d’Expertise Juridique et Sociale de Lomé grâce à des formations dédiées

Ousmane Diarra

Afrique Subsaharienne

Togo

Lire la biographie

Comme une bande suspendue entre le Ghana, le Bénin et le Burkina Faso, le Togo est un pays de l’Afrique de l’Ouest avec un relief constitué, d’une zone côtière, de plaines, de plateaux et d’une chaine de montagnes.

Lomé, la capitale, se situe dans la partie sud du pays, longée d’un bras de mer qui donne à cette belle ville tout son éclat. De ses nombreuses avenues se trouve celle de Pya abritant la CEJUS (Clinique d’Expertise Juridique et Sociale), l’organisation partenaire pour laquelle je travaille depuis en tant que conseiller juridique en protection de l’enfant et justice juvénile. Mon mandat consiste principalement en un appui technique, qui se manifeste essentiellement par des formations et la conception d’outils de travail sur la protection de l’enfant et la justice pour enfants.

Créée en 2015, la Clinique d’Expertise Juridique et Sociale est une  association qui s’implique dans la promotion et la protection des droits humains au Togo avec divers domaines d’expertise à savoir l’information judiciaire, l’assistance judiciaire, l’assistance sociale et l’enseignement clinique du droit.

Pour en savoir plus sur le CEJUS

Les ateliers de formations, au cœur de mon mandat

Dès mon arrivée, j’ai été accueilli par une équipe enthousiaste et dynamique, avec qui j’ai travaillé en étroite collaboration au début de mon mandat pour concevoir un plan d’action qui répondait à leurs attentes et à leurs besoins.

C’est ainsi que plusieurs activités de formation de l’équipe ont été planifiées. En parallèle, j’ai également pu travailler sur la conception d’outils liés à la protection de l’enfant.

Activité de renforcement de capacité de l’équipe de la CEJUS sur le thème de la justice juvénile.

 

Lancement des sessions de formation de l’équipe

Pendant trois mois, j’ai  effectué des travaux de recherche tant au niveau national qu’international pour concevoir les modules de formation.

Afin de mieux m’imprégner du contexte national togolais, j’ai également pu rencontrer les partenaires étatiques de la CEJUS.

Faisant suite à ce travail préparatoire, j’ai tenu ma première activité de renforcement de capacité du 21 au 23 juin 2021, à destination de toute l’équipe de l’organisation.

Cette formation visait à former l’équipe sur les droits et la protection de l’enfant et la justice juvénile, notamment en s’appuyant sur les textes internationaux et africains en la matière, et à mettre en avant les spécificités de genres dans la protection de l’enfant.

J’ai donc présenté des modules de formation assortis de travaux de groupe et de jeux de rôle. Les modules portaient sur le cadre juridique national et international de la protection de l’enfant, la justice pour enfants et la justice réparatrice.

Au terme de l’atelier, les personnes participantes ont manifesté un intérêt à approfondir davantage leurs connaissances sur les thématiques abordées, ce qui devrait me donner de la matière pour les prochaines sessions de formations.  

Vous avez envie de travailler auprès du CEJUS? Informez-vous sur nos mandats de coopération volontaire ouverts dès maintenant !

ME TENIR AU COURANT DES PROCHAINES OFFRES DE VOLONTARIAT

Programme de coopération volontaire financé par Affaires Mondiales Canada.