Projets

Renforcer le système de protection de l’enfance au Honduras – Projet «PRONIÑEZ»


Construire un pays sans pauvreté, éduqué et sain, avec des systèmes consolidés en prévention sociale et libre de violences ; dans la démocratie et la sécurité.
La Vision Pays et le Plan de la nation du Honduras

Durée du projet : 2016-2018

Au Honduras, 70 % des 4 millions d’enfants que compte la population vivent dans des conditions de pauvreté chronique ou extrême qui affectent leur environnement familial, scolaire et communautaire. Conscient des défis complexes entourant la vie des enfants honduriens, l’État a réalisé, au cours des dernières années, de nombreux efforts dans la transformation de ces institutions et l’adoption de cadres législatifs en accord avec les normes internationales.

Afin d’appuyer le gouvernement dans ses objectifs de réformes, l’IBCR unit ses forces depuis 2016 avec la Direction nationale de l’enfance, de l’adolescence et de la famille (DINAF), Plan International Honduras et l’UNICEF, au travers d’un projet de renforcement des institutions et de mise en place d’une stratégie intégrale de protection. Le système national de protection intégrale de l’enfant est un ensemble coordonné d’organes, d’entités et d’institutions publiques ou privées, dont les politiques, les plans et les programmes ont pour objectif principal de garantir aux enfants la pleine jouissance de leurs droits.

D’une durée de cinq ans, le projet nommé « PRONIÑEZ » comprend :

  • Un volet local et communautaire
  • Un volet de renforcement des capacités institutionnelles
  • Un volet de sensibilisation politique

Nos objectifs

  • Renforcer les capacités de la DINAF pour que celle-ci puisse jouer son rôle central et de coordination dans le système national de protection de l’enfant
  • Améliorer la gestion des dossiers criminels par le système de justice pour enfants, en appliquant une approche basée sur les droits de l’enfant
  • Accroître la capacité de l’État à préparer des budgets centrés sur l'enfant et sensibles à la question de l'égalité entre les sexes, incluant des investissements destinés à des programmes pour les filles
  • Améliorer et perfectionner les capacités techniques des agents de maintien de l’ordre et du personnel juridique en intégrant des standards internationaux et régionaux en matière des droits de l’enfant
  • Favoriser une meilleure concertation des acteurs nationaux et internationaux oeuvrant dans le milieu de la protection de l’enfance

Avancement du projet

  • Élaboration d'un état des lieux du système de protection de l’enfant au Honduras. Cet état des lieux a notamment permis de clarifier les avancées et les défis du système, mais aussi les besoins en assistance technique, en coordination de services et les actions institutionnelles à entreprendre.
  • En vue de la création du matériel de formation et de coordination interinstitutionnelle, le Bureau a animé de nombreux ateliers d’échanges et de développement avec le personnel de la DINAF et d’autres fonctionnaires de l’État. Au delà de la richesse des discussions, ces ateliers ont permis de sensibiliser les personnes qui y ont pris part aux droits de l’enfant et aux actions assujetties au droit international, adoptées depuis par la législation nationale.
  • En collaboration avec la DINAF, l’IBCR a organisé et animé quatre journées de sensibilisation sur les droits des enfants privés de liberté, destinées au personnel de ces établissements de la région centrale du pays. Ces ateliers ont permis de former et de sensibiliser plus de 200 personnes aux droits de l’enfant, parmi lesquelles le personnel de sécurité, le personnel de soutien et de l’administration, et les psychologues, le personnel du secteur social, les conseillères et les conseillers juridiques et le personnel médical
  • Lieux d'intervention : Tegucigalpa, Santa Rosa de Copán pour la portion ouest du pays et Omoa pour le Nord
  • Durée du projet : 2016-2022
  • Partenaires :
    • UNICEF Honduras
    • Affaires Mondiales Canada
    • DINAF (Direction de l'enfance, de l'adolescence et de la famille du Honduras)
    • Plan Honduras
    • Ministère de l'intérieur
    • École judiciaire nationale
    • Cour suprême du Honduras
    • Forces de sécurité
  • Faits saillants :
    • Organisation de rencontres participatives multi acteurs pour le développement de la cartographie du système de protection et du plan d’action du projet
    • Signatures de protocoles d’entente avec les acteurs locaux
    • Recensement de la situation actuelle et des besoins à combler en termes de renforcement de capacités
    • Établissement d’un comité technique de pilotage ainsi que d’un comité de coordination du consortium
    • Formations initiales intégrées au sein même des écoles des acteurs de justice et de police pour assurer la pérennité des actions
    • 34 entrevues bilatérales menées avec différents acteurs du système de protection de l'enfant
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Renforcement des capacités
    • La recherche appliquée
    • Le plaidoyer et l’accompagnement institutionnel
    • Les outils, guides de références et développements normatifs
    • L’animation de formations
    • Enfants en situation d’urgence
    • Exploitation sexuelle des enfants
    • Enfants et justice