Projets

Quatrième atelier de réflexion sur l’intégration des compétences-clefs adaptées aux droits de l’enfant dans la formation et la pratique des policiers et gendarmes en Afrique, au Moyen-Orient et en Haïti

Atelier de réflexion – Lomé, Togo – novembre 2012

Durée de l'atelier : 5 au 7 novembre 2012

En novembre 2009, à l’occasion du 20e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE), un premier atelier de réflexion s’est tenu à Ouagadougou, réunissant aux côtés de l’IBCR des représentants d’organisations non gouvernementales comme Francopol ou l’Organisation internationale de la Francophonie, ainsi que ceux d’une dizaine d’écoles de police et de gendarmerie d’Afrique francophone. La rencontre avait pour but de sensibiliser les participants aux droits de l’enfant en général, et plus particulièrement à l’application du principe de l’intérêt supérieur de l’enfant dans la pratique policière. Les discussions menées lors de cet événement ont permis de constater que les forces de police et de gendarmerie présentaient certaines lacunes en matière d’application des normes relatives à protection des mineurs, et qu’il n’existait pas de formation conséquente sur les droits de l’enfant dans les institutions d’enseignement. Il devenait donc urgent de remédier à ce problème en travaillant à l’élaboration d’une stratégie commune.

Devant l’engouement suscité par ce premier atelier, l’initiative a été reconduite annuellement, d’abord à Cotonou, puis à Dakar et à Niamey, rassemblant toujours plus de pays autour de la cause des enfants. Entre autres réalisations, ces rencontres ont donné lieu à l’adoption des six compétences-clefs devant être enseignées aux policiers et aux gendarmes afin que ceux-ci respectent au mieux, dans leur pratique professionnelle, les droits de l’enfant. Les ateliers ont par ailleurs permis la conception et l’élaboration de plans d’action nationaux visant à adapter l’approche proposée au contexte des différents pays concernés.

En novembre 2012, c’est au tour de la ville de Lomé au Togo d’accueillir quelque 22 délégations venues d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Haïti à l’occasion du Quatrième atelier international sur la formation des forces de sécurité en matière de droits de l’enfant.

Nos objectifs :

Ce rassemblement de Lomé, auquel ont participé plus de 80 représentants des écoles de formation de la police et de la gendarmerie, devait dans un premier temps permettre de dresser le bilan des actions amorcées lors du rassemblement de Niamey en 2011. Il s’agissait de faire le point sur l’avancée des travaux en matière d’intégration des compétences-clefs que tout agent devrait maîtriser afin de respecter et de faire respecter les droits de l’enfant. C’est ainsi que six pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre (le Togo, la Guinée, le Niger, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Cameroun) ont été amenés à présenter aux différentes délégations réunies pour l’occasion leurs accomplissements dans la mise en œuvre de leur plan d’action visant à insérer des modules de formation sur les droits des enfants dans le cursus de formation initiale de leurs institutions d’enseignement. Les autres délégations participantes ont pu s’inspirer de ces différents exemples pour développer leur propre plan d’action, en adaptant à leur contexte les bonnes pratiques ainsi mises au jour. Pour la première fois, des délégations anglophones (Nigéria, Éthiopie, Kenya, Tanzanie, Namibie, Swaziland et Zimbabwe) et arabophones (Irak, territoires Palestiniens occupés et Jordanie) se sont joint à la rencontre pour vraiment faire de cet exercice d’échange et de réflexion un processus mondial. Un rapport rendant compte des objectifs de chaque pays représenté a été rédigé à l’issue de cette rencontre.

  • Lieux d'intervention : Lomé
  • Durée du projet : du 5 au 7 novembre 2012
  • Partenaires :
    • Ministère de la Sécurité et de la Protection civile de la République du Togo, UNICEF Togo, Organisation internationale de la Francophonie, Save the Children, WAO-Afrique
  • Faits saillants :
    • 65 représentants des académies de formation du personnel de sécurité
    • 22 délégations d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Haïti ont participé à l’atelier : Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Guinée, Haïti, Irak, Jordanie, Kenya, Mauritanie, Namibie, Niger, Nigeria, République centrafricaine, Sénégal, Sierra Leone, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Territoires palestiniens occupés, Togo et Zimbabwe
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Le plaidoyer et l’accompagnement institutionnel
    • Enfants en situation d’urgence