Projets

Programme de renforcement des capacités des forces de sécurité

L’officialisation du comité de pilotage auprès du Haut Commandement de la Gendarmerie nationale – Conakry


Les enfants constituent la relève, le futur pour toute la nation.
Adjudant Martial Lamah Cécé, instructeur aux écoles de gendarmerie

Durée du projet : 2012 - 2014

La Guinée a intégré le projet régional de formation des forces de sécurité en 2011, lors de l’atelier régional qui s’est tenu à Niamey pour la validation des six compétences-pour une pratique des forces de sécurité adaptée aux enfants. Grâce au Bureau, deux policiers guinéens ont pu prendre part aux travaux et développer un plan d’action national, qui a été mis en œuvre dès l’année suivante, par le biais d’un partenariat entre l’IBCR et l’organisation non gouvernementale Sabou Guinée, avec le soutien financier de Save the Children et de l’UNICEF.

Les objectifs du projet :

À travers ce projet, la République de Guinée s’est donné pour mission d’intégrer une formation obligatoire et permanente sur la protection des droits de l’enfant dans le programme de formation initiale des élèves de la gendarmerie et de la police, ainsi qu’une formation spécialisée s’adressant aux policiers et gendarmes qui travaillent directement auprès des enfants.

Dans un premier temps, l’IBCR a produit un état des lieux sur la formation des forces de sécurité en République de Guinée. Aux fins de cet exercice, ce sont quelque 200 documents papier et électroniques qui ont été recensés et analysés. De nombreuses entrevues ont par ailleurs été menées auprès d’enfants âgés de 8 à 18 ans, mais également auprès d’une soixantaine de représentants des organisations ou institutions concernées par le sujet, de façon à compléter la collecte de données. Des visites en Guinée forestière et à l’intérieur du pays ont également été réalisées. Suite à cet état des lieux, un plan de développement de la trousse de formation initiale a été établi.

Lors de la seconde phase du projet, une trentaine de personnes appartenant aux écoles de police et de gendarmerie ont pu bénéficier d’une première formation de formateurs et sont désormais en mesure de dispenser à leur tour la formation aux futures cohortes de représentants des forces de l’ordre. En outre, de nouveaux outils pédagogiques adaptés au contexte du pays ont été mis à la disposition des écoles, qui offrent dorénavant des cours spécifiques sur les droits de l’enfant.

Enfin, grâce à l’appui de l’UNICEF, un nouveau code de conduite a été lancé auprès de l’ensemble des forces de sécurité pour diffuser des règles éthiques de haut niveau en matière de prévention des violences sexuelles et de protection de l’enfant.

  • Lieux d'intervention : Guinée
  • Durée du projet : 2012 à 2014
  • Partenaires :
    • Sabou Guinée, Save the Children, UNICEF, école nationale de police, école nationale de gendarmerie
  • Faits saillants :
    • Plus de 200 documents consultés et analysés
    • 72 garçons et filles consultés pour la rédaction de l’état des lieux
    • Près de 60 personnes-ressources rencontrées, parfois à plusieurs reprises, pour la rédaction de l’état des lieux
    • Une trentaine de personnes au sein de l’école de police ont bénéficié d’une première formation de formateurs en 2013
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Renforcement des capacités
    • La recherche appliquée
    • L’animation de formations