Projets

Formation des acteurs de la protection des droits de l’enfant

Observation de cours sur les droits de l’enfant pour les forces de sécurité – octobre 2015


Déconstruire nos pratiques de protection de l’enfance et leur donner une nouvelle orientation sur la base des théories et enjeux actuels.
Asbakreo Fittouin, Secrétaire général du ministère de l’Action sociale, de la Solidarité nationale et de la Famille, Tchad.

Durée du projet : 2013 - 2016

Lors des cinq ateliers régionaux organisés en Afrique par l’IBCR de 2009 à 2013, portant sur le rôle des acteurs de la protection au sein du système de protection de l’enfant, les délégations tchadiennes ont manifesté un profond intérêt pour la professionnalisation de la formation de leur personnel de justice, des travailleurs sociaux, des policiers, des militaires et des gendarmes. C’est en 2012 à Lomé au Togo qu’une délégation composée de représentants de l’UNICEF, de la police et de la gendarmerie du Tchad a développé un plan
d’action pour la mise en œuvre d’un projet visant à intégrer une formation permanente et obligatoire aux droits et à la protection de l’enfant au sein des écoles nationales de la police, de la gendarmerie et de la magistrature. C’est sur cette base, et grâce au soutien financier de l’UNICEF, que le Bureau a pu entamer cette initiative pluriannuelle avec, en premier lieu, la réalisation d’une cartographie et d’une évaluation du système de protection de l’enfant, suivie par la formation et le développement d’outils de formation pour les forces de sécurité.

Nos objectifs :

À travers ce projet pluriannuel, l’IBCR, en partenariat avec différents ministères du gouvernement tchadien et avec le soutien financier de l’UNICEF, s’est donné pour mission de:

  • Renforcer l’environnement protecteur des enfants à travers la cartographie et l’évaluation du système de protection de l’enfant dans un contexte post-conflit
  • Intégrer des formations permanentes et obligatoires aux droits et à la protection de l’enfant au sein du programme de formation des écoles nationales de la police, de la gendarmerie, des militaires, des travailleurs sociaux et de la magistrature de la République du Tchad.

Dans un premier temps, l’IBCR s’est employé à produire une cartographie et une évaluation du système de protection de l’enfant au Tchad. À cette fin, plus de 200 documents ont été pris en compte et analysés, et une cinquantaine de personnes rencontrées afin de recueillir des informations pertinentes sur le rôle des acteurs du système de protection et de justice pour enfants du Tchad. Des entretiens ont par ailleurs été menés avec une trentaine d’enfants de manière à intégrer leur point de vue à cette enquête.

À l’issue de cette recherche, l’IBCR a conçu et fait valider, lors d’un atelier qui s’est déroulé à N’Djamena, les outils de la formation initiale des forces de sécurité aux droits et à la protection de l’enfant. Cette phase du projet achevée, l’IBCR s’est alors concentré sur la formation des formateurs dans les écoles de police, de gendarmerie et de magistrature, et sur l’accompagnement des premiers cours dispensés. Le travail s’est alors poursuivi avec les travailleurs sociaux et les militaires, permettant du même coup d’harmoniser les interactions entre les acteurs du système de protection de l’enfant en vue d’une meilleure prise en compte de l’intérêt supérieur de ce dernier dans les processus et décisions qui touche son quotidien.

Réalisations:

  • Mise à jour et finalisation de la cartographie et de l’évaluation du système de protection de l’enfant ainsi que de la formation des acteurs de la protection des droits de l’enfant. Ce rapport inclut désormais les corps professionnels du service social et des militaires
  • Développement d’une trousse de formation pour les magistrats
  • Le Bureau est actuellement en pourparlers avec les autorités tchadiennes et l’UNICEF afin de lancer la troisième phase du projet, consacrée à l’accompagnement des formateurs et des écoles de magistrature ainsi qu’au développement d’une trousse de formation pour les travailleurs sociaux
  • Lieux d'intervention : Tchad
  • Durée du projet : 2013 - 2016
  • Partenaires :
    • UNICEF, Institutions étatique République du Tchad : ministère de l’Action Sociale, ministère de la Solidarité nationale, ministère de la Famille, ministère délégué à la Présidence de la République, chargé de la Défense nationale, des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, ministère de la Justice, ministère de la Fonction Publique et du Travail, ministère des Droits de l’Homme et Libertés Fondamentales, Direction de la Police Judiciaire, Direction de la Sécurité Publique, Direction de l’Enfance, Direction Générale de la Gendarmerie Nationale, Direction de la protection et du suivi judiciaire de l’enfant, Direction des affaires politiques et de l’État Civil, École Nationale de la Police, Groupement des Écoles de la Gendarmerie Nationale, École Nationale de la Formation Judiciaire, École Nationale des Agents Sanitaires et Sociaux.
  • Faits saillants :
    • Plus de 200 documents et pages Internet consultés et analysés
    • 30 garçons et filles ayant participé aux entretiens
    • 30 formateurs et formatrices aptes à enseigner dans les écoles de polices et de gendarmerie
    • 30 formateurs et formatrices aptes à enseigner dans l’école de magistrature
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Renforcement des capacités
    • La recherche appliquée
    • Les outils, guides de références et développements normatifs
    • L’animation de formations
    • Enfants et justice