Projets

Atelier de formation sur l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme et l’industrie des voyages

Atelier de travail – Santo Domingo

Durée du projet : 2015

En novembre 2014, le Bureau était invité à Amsterdam pour présenter son expérience dans la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants dans l’industrie du tourisme et du voyage au Costa Rica, dans le cadre de la conférence annuelle du groupe de travail mondiale groupe de travail virtuel international. Ce réseau événement auquel prend part la Gendarmerie royale du Canada rassemble plus d’une quinzaine de services de police à travers le monde et vise à renforcer les partenariats internationaux entre les autorités responsables du maintien des lois, les organisations non gouvernementales et l’industrie, dans le but de protéger les enfants contre les abus en ligne et les autres formes d’exploitation sexuelle d’enfants de nature transnationale. Dans le cadre de sa conférence annuelle, le Bureau a pu tenir des sessions de travail avec Plan Pays-Bas, qui développait sa programmation en matière de lutte contre l’exploitation sexuelle à travers le monde. Suite à plusieurs échanges, Plan Pays-Bas a mis le Bureau en contact avec l’équipe de Plan en République dominicaine au moment où ces derniers entamaient un processus de mise à niveau de leur équipe sur les enjeux d’exploitation sexuelle des enfants et de responsabilité sociale des entreprises. En septembre 2015, l’IBCR a entamé un partenariat avec l’organisation Plan République dominicaine et organisé une formation de trois jours portant sur l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme et l’industrie des voyages et la responsabilité sociale des entreprises. L’atelier s’adressait aux employés de sept organisations internationales et locales présentes sur le territoire.

Nos objectifs :

La formation proposée par l’IBCR et Plan République dominicaine a permis d’aborder trois grandes thématiques relatives au problème de l’exploitation sexuelle des enfants dans l’industrie du tourisme et du voyage :

  • Les concepts-clefs, les cadres théoriques et la législation nationale en lien avec les droits de l’enfant, l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales (ESEC) et l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme et l’industrie des voyages (ESETV).
  • La responsabilité sociale des entreprises (RSE) à l’égard du tourisme sexuel impliquant des enfants. L’atelier a ainsi permis de mener une discussion approfondie sur le Code de conduite pour la protection des enfants contre l’exploitation sexuelle, signé par de nombreuses entreprises du secteur du voyage dans le monde entier. Les débats ont également mis en évidence les bienfaits de cette initiative internationale mais également les défis qu’il reste à relever afin de protéger les enfants de République dominicaine contre le fléau de l’exploitation sexuelle.
  • Les activités de représentation et de plaidoyer afin de mettre au point une stratégie commune entre les parties prenantes de la société civile dominicaine en s’entendant, entre autres, sur les objectifs de campagne, les décideurs à contacter et le contenu des messages à transmettre.

Cet atelier de trois jours a, par ailleurs, rendu possible le renforcement des liens entre les différentes organisations participantes, notamment par l’entremise de techniques d’apprentissage par les pairs et par la réalisation d’exercices de groupe. Depuis, l’IBCR poursuit les échanges avec Plan pour appuyer la mise en place de cette stratégie et envisager un soutien technique tout au long de la mise en œuvre des projets pluriannuels de plan en la matière.  

  • Lieux d'intervention : Santo Domingo
  • Durée du projet : 2015
  • Partenaires :
    • Plan République dominicaine
  • Faits saillants :
    • Organisation d’une formation interactive de trois jours sur l’exploitation sexuelle des enfants dans l’industrie du tourisme
    • Développement d’un réseau de contacts
  • Champs d’action et d’expertise :
    • Renforcement des capacités
    • Exploitation sexuelle des enfants