L’IBCR à la fête pour la Journée mondiale de l’Enfance

Comme chaque année, l’IBCR se mobilisera le 20 novembre afin de célébrer la Journée mondiale de l’enfance et les avancées et réalisations relatives aux droits de l’enfant. Cette journée marque également le jour de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies en 1989, qui est à la fois le fondement et la pierre angulaire du travail de l’IBCR.

Le bureau de Montréal mettra de l’avant les enfants autochtones du Québec et du Canada au travers d’une sélection de courts-métrages, projetée le 20 novembre au cinéma montréalais le “Gésu”. Réalisés par Wapikoni Mobile, un studio ambulant de création audiovisuelle se rendant au coeur des communautés autochtones, ces courts-métrages aborderont trois thèmes distincts : l’identité culturelle des jeunes au travers des arts, l’autonomisation des Premières Nations en matière de protection de l’enfance et la participation de l’enfant au sein de la communauté. 

Le Bureau de Ouagadougou, Burkina Faso, ne sera pas en reste et célébrera même pendant plusieurs jours. En effet, l’équipe prendra part aux activités organisées du 15 au 19 novembre dans le cadre du Salon International de l’Enfant et de l’Adolescent, présidé par Madame Sika Kaboré, épouse du chef de l’État et marraine du SINEA. L’IBCR y tiendra notamment un kiosque d’information sur ses activités au Burkina Faso. Elle participera également à une table ronde aux côtés d’autres acteurs nationaux et internationaux, où elle interviendra sur le thème du “renforcement de la protection effective des filles à l’heure du numérique.”

La Journée mondiale de l’enfance offre à chacun et chacune une occasion unique de promouvoir les droits de l’enfants et de les célébrer. C’est aussi l’occasion d’aller de l’avant et de militer pour un monde dans lequel chaque enfant est scolarisé, à l’abri des dangers et à même de réaliser son potentiel.