Burkina Faso : un atelier pour former les travailleurs.es sociaux.les sur les droits de l’enfant

Par Martin Causin, Chef de projet – Burkina Faso

Du 4 au 15 février 2019, une formation destinée aux formatrices et formateurs des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux aura lieu à Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso.

Dans le cadre du projet de renforcement des capacités des acteurs du système de protection de l’enfant au Burkina Faso, financé par Affaires mondiales Canada et actuellement mis en œuvre par l’IBCR au Burkina Faso (2015-2020), un travail est mené depuis 2017 avec l’Institut National de Formation en Travail Social (INFTS), en charge de la formation des travailleurs sociaux au Burkina Faso, au niveau initial et supérieur. L’objectif est de développer avec l’INFTS des nouveaux cours obligatoires, évalués et contextualisés sur les droits de l’enfant pour l’ensemble des élèves de l’INFTS.

Après le développement d’une trousse initiale de 80 heures au profit de l’école des cadres moyens en travail social et son enseignement depuis 2018, l’équipe de projet finalise actuellement le processus de développement d’une trousse de formation spécialisée de 30 heures sur les droits de l’enfants et les pratiques adaptées à l’enfant, au profit de l’école des cadres supérieurs en travail social. Cette deuxième trousse va permettre de renforcer davantage la qualité des interventions et des offres de services des cadres supérieurs qui sortiront de l’INFTS et par-delà, impacter qualitativement la protection de l’enfant et la chaine de protection de l’enfant au Burkina Faso. Pour enseigner ce nouveau cours dès mars 2019, une première ébauche de la trousse a été produite de manière participative et l’étape finale de la formation des formateurs (FdF) a démarrée ce lundi 04 février 2019, en présence de 30 candidats formateurs et formatrices.

L’atelier est prévu pour une durée de 12 jours et a pour objectif de former et de certifier les futurs formateurs et les futures formatrices afin qu’ils et elles soient aptes à donner le cours sur les droits de l’enfant avec les nouveaux outils de formations et selon une approche fondée sur les compétences et l’utilisation de techniques participatives.