COVID-19 : L’IBCR met en place des dispositions exceptionnelles

EDIT – article révisé le 27 mars | Nous faisons actuellement face à une situation inédite, qui met toutes les organisations à rude épreuve. La pandémie mondiale liée à la Coronavirus ou COVID-19 requiert d’autant plus de mobilisation de la part du Bureau international des droits des enfants au vu de sa présence dans 4 pays, sur deux continents, dans lequel notre organisation possède des bureaux satellites, et donc des équipes permanente. Si nous pensons bien évidemment à la poursuite de nos projets, nous priorisons aussi la santé, la sécurité et le bien-être de nos équipes.

Dès le début de cette crise, le Bureau a pris des mesures pour assurer la sécurité de ses collaborateurs et limiter la propagation du virus, tout en assurant la continuité de ses activités dans la mesure du possible. Ces mesures sont revues régulièrement afin de les adapter aux contextes locaux et aux décisions prises au niveau national pour freiner l’épidémie. Pour assurer la plus grande réactivité possible et une flexibilité de ses décisions accrue, une cellule interne de veille de la situation internationale de la pandémie a été créée, et permet de prendre des mesures adaptées pour chaque équipe en temps réel.

Voici les dispositions prises par l’IBCR afin de limiter la propagation de la COVID-19 dès le 13 mars :

  • Tous les déplacements professionnels des membres de notre équipe sont suspendus jusqu’à nouvel ordre
  • Le personnel en mission à l’étranger a été rapatrié et se soumet aux procédures d’isolement recommandées par les autorités sanitaires
  • Le personnel du Bureau de Montréal continue ses activités en télétravail, pour celles et ceux dont le poste le permet. Le bureau de Tegucigalpa est quant à lui fermé depuis ce lundi 16 mars et jusqu’au 29 mars, conformément aux décrets émis par les autorités du pays, l’équipe sur place poursuit ses activités en télétravail dans la mesure du possible. Nos équipes de Ouagadougou et Kinshasa travaillent également depuis la maison pour continuer à faire avancer nos projets.

Ces mesures et l’état des choses dans nos pays d’intervention nous poussent également à revoir notre calendrier d’activité pour les prochaines semaines :  

  • Les événements réunissant du public sont annulés ou reportés à des dates ultérieures. De ce fait, notre participation à la course « Défi Banque Scotia » prévue initialement les 25 et 26 avril 2020 est repoussée d’une année, au printemps 2021. Tous les participants et participantes à la course ont été informé-e-s de ce changement par courriel. Pour toute question à ce sujet, merci de contacter Patricia Hajjali (p.hajjali@ibcr.org). 
  • Nous avons également été contraint d’annuler notre événement de clôture du projet de coopération internationale, prévu le 19 mars. 
  • Le recrutement de la cohorte estivale de stagiaires se poursuit, mais les entrevues prévues dans les prochaines semaines sont pour l’instant reportées à une date indéterminée. La date de début de stage annoncée dans les offres (4 mai) n’est également plus d’actualité pour le moment. Elle sera redéfinie en fonction de l’évolution de la situation au Québec. Le Bureau tiendra au courant les candidats. Pour toute question à ce sujet, vous pouvez contacter Cassandre Brouard (c.brouard@ibcr.org).

Nous continuons à nous mobiliser et agir pour la protection des droits des enfants et le renforcement des systèmes de protection nationaux, et nos projets se poursuivent dans tous nos pays d’intervention dans la mesure du possible. Nous devons cependant veiller à la santé et la sécurité de nos équipes autour du monde compte tenu de cette situation inédite, et donc adapter nos façons de faire pour les prochaines semaines.

En ces temps compliqués, l’IBCR souhaite rappeler l’importance de la solidarité, principe fondateur de toute organisation sans but lucratif, mais aussi primordiale dans notre société. L’entraide au sein de nos communautés est plus que jamais nécessaire, particulièrement auprès des personnes les plus vulnérables (notamment les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes immunodéficientes et les enfants).  

Pour savoir comment vous pouvez agir pour préserver les enfants de la COVID-19 et les aider à comprendre cette période sans précédent, nous vous invitons à vous référer au site de l’UNICEF

Nous vous conseillons également de respecter les mesures d’hygiène reconnues pour prévenir la transmission des virus et bactéries.

Pour connaître les dispositions prises par les autorités sanitaires du Québec, nous vous invitons à vous rendre sur le site du gouvernement provincial. Pour en savoir plus sur les évolutions au Canada, rendez-vous sur le site du gouvernement fédéral.